Ma Photo

Actualité

  • Parution le 15 mars 2012

    Actu

    Paru le 2 novembre 2009

    Actu

    Actu

    Traductions

    Actu
    Corée

    Actu

    Corée

    Actu

    Inde

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Chine

    Actu

    Pologne

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Argentine

    Actu

    Corée

    Actu

    Espagne

    Actu

    Portugal

    ----------

    Actu

    Actu

    Actu

« Les JO de la liberté | Accueil | L'ouverture est glissante »

Commentaires

Lutter contre les déficits cela est un impératif moral car tirer des traites sur les enfants non encore nés est pour moi de l'esclavage.

Cependant je ne connais pas de plan de restructuration qui ne s'accompagne d'une hausse momentanée de la dépense.

Certes les réformes couteront de l'argent mais l'état possède des actifs et celui-ci devrait en vendre une partie afin de de mener les reformes permettant a la france d'avoir une croissance plus forte.

Le problème est comme vous le dites Mr Sorman le fait que la france semble ne pas vouloir sortir de la relance keynésienne que nous pratiquons avec bonheur depuis plus de 25 ans et dont les succès sont incontestable.

Avant 2007 on avait une droite qui faisait une politique de gauche et qui en avait honte maintenant on a toujours une droite qui fait une politique de gauche mais elle en est fière. (pour reprendre caccomo paraphrasant coluche http://caccomo.blogspot.com/2007/06/la-droite-dcomplexe.html)

Je ne sais si la relance est de gauche ou de droite ( Giscard en 74 relance...) mais on sait qu'elle ne marche jamais.

Bien vu, Monsieur Sorman. Vous avez le premier à écrire clairement que Sarkozy n'est pas un libéral. Continuez à tenir le score!

Sarkozy est un usurpateur ! Il nous a fait croire qu'il était de droite alors qu'il nous fabrique une politique de gauche !

Je demande sa destutition pour tromperie et publicité mensongère !

La lutte contre les déficits ne permet pas d'augmenter la croissance et de créer des emplois. Ce vieux prétexte de libéraliste gâteux est utilisé dans le seul but de détruire les services publics, amoindrir la capacité des citoyens à se protéger contre un marché vorace et offrir la liberté absolue à la super-concentration des richesses... Ce n'est pas archaïque ce que je dis. La politique de Sarkozy n'est en aucun cas celle de Mitterrand, mais plutôt celle de Reagan dans les années 80. Baisse de la "pression fiscale" pour les plus puissants, augmentation des dépenses liées à la sécurité intérieure et extérieure, diminution massive des effectifs de la fonction publique, destruction progressive du système de protection sociale français, emprise totale sur la presse économique, politique de masse, discours démagogique sur la priorité "communautaire" et la pseudo instauration de protections par une politique favorisant le caractère attractif de l'économie française.

L'argument est donc boîteux: vous observerez les déficits publics américains, l'endettement faramineux de ce pays et son taux de chômage pour vous faire une idée de ce que je dis. Bien sûr, les Etats-Unis bénéficient d'une monnaie sur laquelle il est possible de s'appuyer en cas de coup dur...

Si Sarko faisait une politique de gauche, il augmenterait les dépenses pour créer des emplois aidés (massivement), embauchés des fonctionnaires, injecter de l'argent public dans les secteurs économiques en faillite, développerait des plans d'urbanisation avec des objectifs préventifs de lutte contre la pauvreté, la délinquance, etc...

L'explosion du nombre des incarcérés, la baisse massive du nombre de projets pour la réinsertion des personnes "désinsérées", l'augmentation du budget favorable aux communautarismes (financement prioritaire d'écoles privées religieuses pendant que dans le même temps on enlève des fonds à l'école publique laïque)...

J'en passe. Je pourrais passer des heures à écrire. MAis à propos de la dette publique, il existe un dossier qui éclairera parfaitement ceux qui pensent que les méchants sont ces sales citoyens qui veulent maintenir une protection sociale à la française: http://www.e-torpedo.net/article.php3?id_article=620

je n'arrives pas a comprendre pourquoi,cet état ne légalise pas la daube, le sexe, la vente des armes etc, pour faire entrer des taxes dans les caisses ,puisque de toute façon ces commèrces se font dans la cladèstinité sans controle sanitaire , sans impots et de manère tout a fait anarchique ?
au dela , cela réduirait le nombre de braves gens afèctés au maintien de l'ordre public?:-D(réduction des effèctifs ,alègement de la population carcérale ,de la violence en tout genre )

Et dire que certains nous ont abreuvé de litanies sur Sarkozy le nouveau Thatcher.. Amère désillusion pour eux. Sarkozy le nouveau Chirac oui!

Je suis tout sauf un économiste, et je tiens à rester sur les terrain argumentatif, mais il ne me semble pas que le projet de TVA dite sociale, qui fait peser le fardeau fiscal sur la demande pour soulager l'offre, soit une mesure de relance de la consommation. Sarkozy n' pas, par ailleurs annoncé de hausse significative du smic, dont on sait qu'elle détruirait des centaines de milliers d'emplois. C'était le projet de Ségolène. Ensuite, sur les déficits publics, il y a tout de même une grosse différence avec la situation antérieure. Ce qui était criminel, dans le déficit façon Mitterand-Chirac, c'est qu'on endettait la France pour la gestion quotidienne. Sarkozy ne peut pas baisser tout de suite les dépenses publiques, et dans le même temps, réduire la fiscalité du travail et ou rénover les universités... En revanche, on peut sans doute lui reprocher le manque de volontarisme dans la restructuration des services publics, qui n'est pas, contrairement à ce que racontent certains chez nous, une "affreuse mesure ultralibéraliste" puisqu'elle a été menée par Blair au UK et par le gouvernement social-démocrate en Suède. Quant à la monnaie européenne, je n'ai aucun fait pour étayer cette théorie, mais je me demande si ça ne serait pas un gros bluff, pour pouvoir dire à Barroso, Trichet et cie : bon, d'accord, je renonce à mon projet de restreindre l'indépendance de la BCE, mais vous me donnez ces deux petites années supplémentaires pour réduire mon déficit public. Qu'en pensez-vous?

D'où vient cette utopie française, qui prétend que les réformes doivent être douces, indolores, roses et créant un maximum de bénéfices à un coût nul.

La France vit, depuis trop longtemps, déjà, au dessus de ses moyens.

Afin d'équilibrer son budget et, ultimement, réduire sa dette, elle doit, non pas, vivre selon ses moyens, mais bien, en dessous de ses moyens. Sinon, point de salut.

Évidemment, quelqu'un qui a roulé toute sa vie en Mercedes, ne fera pas la différence entre marcher et rouler en toyota, si doit s'en priver à contrecoeur. Tout comme cette dame qui ne fera pas de ditinction entre une crème antirides à 30euros et de l'acide à batteries, alors qu'elle s'était habituée à des onguents regénérateurs complexes à 200euros.

C'est dommage, mais plus on a pris le mauvais chemin sur une longue distance, plus le retour sur la bonne voie sera long et pénible. Ça n'a rien de sorcier.

Selon moi, si on veut relancer l'économie et travailler sur les finances publiques en même temps, il faut d'une part, resserrer substantiellement la partie du budget allouée aux dépenses et effectuer une réallocation de celles qui restent, en fonction de cette dite relance de l'économie.

Augmenter les revenus de l'état ? C'est à proscrire. Modifier ces sources, certes, mais les augmenter, jamais.

D'ailleurs, aussitôt que le budget le permettra, il faudra relaxer les impôts, afin d'encourager les contribuables français pour l'effort consenti et aussi afin de stimuler l'économie par l'augmentation de la consommation.

Ensuite, viendront les questions à savoir : Étant donné que le budget est balancé, doit-on augmenter le financement des services publics qui auront souffert des coupes ou doit-on prioriser le remboursement de la dette?

Les plus vieux opteront pour le premier, tandis que les plus jeunes voudront que les plus vieux ne se défilent pas de leur devoir de rembourser LEUR partie ce cette dette.

Couardise et Nostalgie s'opposeront alors à Dynamisme, Responsabilité et Courage.

Mais pour que tout cela se produise, il faut tout d'abord que Sarkozy lâche la quadrature du cercle, pour en revenir à une logique implacable, c'est-à-dire, celle de l'économie.

Le volontarisme, c'est pour les passifs, il n'y a que l'action qui puisse être vecteur de changement.

Il est où le Sarkozy de la prise d'otage de Neuilly-sur-Seine?

S'il n'a pas agi d'ici la fin de son mandat, les Français auront le devoir de se dire : "Descendons-le !".

YG

Très amusant les individus qui jugent de la politique économique d'un pays après seulement deux mois de gouvernance.

Eponymus,

On juge la politique économique d'un pays qui n'a pas changé depuis 30 ans, seuls ses représentants changent (nuance).

D.J

Non moins risibles les gens qui émettent leurs valeureuses opinions en se réfugiant sous le blindage de leur pseudonyme ;D

pourquoi autant de mutisme (hypocrisie criminelle )Yannik Gagné?

Eponymous a raison, il faut attendre encore un peu avant de juger....
DJ, je me souviens avoir lu un de vos posts qui disait exactement ca: qu'il fallait attendre un an (je crois me souvenir) avant de juger Sarko et son action.
Yannick Gagne, si vous intervenez sous votre vrai nom (d'ailleurs, quelle garantie avons nous que ce soit un vrai nom?...), est-ce par courage exceptionnel (par opposition aux veules laches que nous sommes...) ou parce que vous avez un website a promotionner?

Voilà une vidéo amusante qui ramène le message de Sorman à ce qu'il est vraiment... Si loin de l'idée de réflexion: http://www.e-torpedo.net/article.php3?id_article=2026&titre=En-avant-premiere-La-Video-de-Vous

@Avidadollars

Ne soyez pas si soupe au lait, ce n'était qu'un clin d'oeil humoristique. Loin de moi l'idée de vouloir vous offenser.

C'est quelque chose qui m'a sauté aux yeux dès que j'ai commencé à fréquenter ce site. Je fréquente, à l'occasion, deux autres forum de discussions et il y est interdit d'utiliser des pseudonymes. Évidemment, ça n'empêche sûrement pas, certains individus, de cacher leur vrai identité, mais ça explique seulement pourquoi j'ai été choqué par cette particularité.

Je ne vends aucune pub sur mon site et j'écris peu depuis deux ans, faute de temps, alors, pour ce qui est de le promouvoir, vous conviendrai que si c'était mon but, je serais un bien piètre vendeur.

Je n'oserais jamais prétendre que j'ai un courage exceptionnel, mais je puis affirmer, sans vanité, que je suis courageux et que le nom que vous voyez, est bel et bien le mien.

Sans rancune.

Yannick
Aucune rancune, soyez en sur. J'etais moi meme, auparavant, tres virulent envers ceux qui se cachaient derriere des pseudonymes. Puis j'ai compris que l'internet etant ce qu'il est, un pseudonyme etait souvent recommandable.
De plus, la qualite et/ou l'honnetete des interventions n'est pas garantie par l'absence de pseudonymes. Beaucoup de gens qui interviennent sous ce qui semble etre leur nom ont en realite invente un nom qui fait vrai. Et aussi beaucoup de "cons" n'hesitent pas a deverser leurs "conneries" sous leur vrai nom!!
Personnellement je prefere le pseudo qui est clairement un pseudo au vrai-faux nom.
Quand a ceux qui se cachent derriere des pseudos pour insulter leur monde et se defouler suite a de probables nombreuses frustrations, il me semble que le mieux est de tout simplement les ignorer.
Sans rancune vraiment
Avidadollars@yahoo.com

le but est d'etre lu par tout le monde,et non pas d'imposer des idées il me semble :-D?
la frustrtion, bien sûr,Avidadolard, surtout lorsque "le gugus du bas" se rens compte qu'"on "se fait arnquer par manque de d'expression :-D
j'ai trainé dans des assoc, et mon obsèrvation a ete sans appel:
ces gens sont souvent les portes parole des pouvoir en place .
leurs indignations sont en réalité un levier pour faire légiférer contre les libèrtés du citoyen.en gros je dirais méfiance avec les beles paroles bien polies, bien humaines, derrière, il y la cupidité, le désir de brimer ,etc...................
les sacissons se sont arqueboutés contre la légitime défence , pour?????????????????????????,,,sèrvir leurs petits commèrces et ligoter les gens simples qui déjas ne peuvent pas se défendre dans la vie ,par manque de moyens :-D
salut a vous avidadolard et sans rancune .
la réprétion contre la drogue, je m'en fiche complètement , mais si elle ne raportait pas autant a ceux qui sont dans ces commèrces clandèstins et protégés, il y aurait un meilleur débat, car les gens doivent prndre leurs rèsponsabilités comme pour le chomage ,mon chèr avidadolard .
la pensé propre et net , quel connerie :-D?
vous ne trouvez pas ?
je vous salut !

mes excuses avidadolard, je n'ai pas envoyé ce comm pour suggérer que vous en croquez vous aussi,ni pour vous humilier :-D
j'adores juste la "justice " pour tous :-(
sans racune .

Avidadolard,

je persiste et signe qu'il faudra faire un bilan de Sarkozy au moins dans une année, mais je parlais au nom du sentiment général que Sarkozy risque la continuité des 30 années passées de la politique française, ce qui n'est pas faux.

D.J

***Il est donc regrettable que Sarkozy expédie Strauss-Kahn à Washington alors qu'il serait en ce moment, si utile à Paris , comme conseiller à l'Elysée sinon comme ministre de l'économie .***

En ce moment, comme vous dites, il débauche un dirigeant socialiste par jour et les médias, dociles quand ils ne sont pas admiratifs (sauf exceptions qui vont se raréfiant), ne parlent que de cela.

Conclusion : il semble se croire toujours en campagne électorale, et compter, pour être réélu, moins sur ses qualités de gouvernant que sur la destruction de l'opposition. De ce point de vue il s'y prend peut-être un peu tôt et un peu vite, car la destruction peut finir par jouer le rôle d'une aide à la reconstruction.

Mais reste-t-il encore des journalistes, et surtout des hommes politiques, pour analyser son comportement ?


cf. http://www.delpla.org/forum/viewtopic.php?t=197

"Il est donc regrettable que Sarkozy expédie Strauss-Kahn à Washington alors qu'il serait en ce moment, si utile à Paris , comme conseiller à l'Elysée sinon comme ministre de l'économie."
Ouh là là
M. Sorman quelque chose a du vous échapper : ce M. Strauss-Kahn, n'est-ce pas ce professeur d'économie qui a voulu vérifier sur le terrain (politique et non industriel) la véracité des théories qu'il enseignait à l'Université et qui en son tempss a proposé au Premier Ministre de l'époque, M. Lionel Jospin, ce joyau de l'économie socialiste que vous avez dénoncé par ailleurs : les 35 heures ?


@Delpla,

Je suis allé sur votre site et j'ai lu ceci

"l’empreinte énorme du régime hitlérien sur le monde actuel rend urgente une meilleure compréhension de ces questions."

Pourriez vous m'expliquez en quoi le monde actuel est soumis à une forte empreinte hitlérienne ?

DSK était hostile aux 35 heures mais n'avait pas eu le courage de s'y opposer . Ironie de l'histoire : il est candidat au FMI alors que celui-ci vient de perdre son dernier client , la Turquie . Celle-ci ayant presque achevé de rembourser ses dettes annonce qu'elle se passera du FMI. Le FMI n'ayant plus de réserves et plus de clients , il devrait en principe disparaitre , il ne sert plus à rien : tant mieux , c'est que le monde va mieux ( en 1947 , son, gros client était la France ) . Mais le FMI ne va pas disparaitre car il dépend de l'ONU avec toutes les prébendes assorties. DSK aura un grand bureau , un salaire et nulle responsabilité.

@ quimboiseur


pas trop le temps ce matin, mais le sujet est traité en maints endroits du site.

voyez par exemple la série des éditos, à partir de la veille de la guerre d'Irak.

A Quimboiseur et à M. Delpha,

Si c'est l'esprit des accords de Munich, je comprends et je suis d'accord.

D.J

A propos de l'empreinte hitlérienne sur le monde actuel, il me semble clair que sans Hitler les réalités suivantes n'existeraient pas, ou sous de tout autres modalités : Israël, l'hyperpuissance américaine,, l'ONU, les séquelles du rideau de fer...

mais surtout, ce que Hitler a inauguré, c'est la dénonciation d'un ennemi unique et planétaire, par une synthèse très personnelle, effectuée au début de 1920, entre l'antisémitisme de suspicion des vieux pays chrétiens et les russes "protocoles des sages de Sion" : de parasite local, "le Juif" est devenu un comploteur planétaire pour la domination du monde. Et ce, au sein d'une grande puissance industrielle alors que la Russie, devenue ce que l'on sait, avait quelques défauts mais pas celui de vénérer les tsaristes "protocoles" (aujourd'hui vendus en kiosque dans maint pays musulman et cela, aussi, est peu concevable sans la caisse de résonance hitlérienne).

Certes, la tradition judéo-chrétienne avait introduit Satan, l'ange déchu "prince de ce monde". Mais il ne faisait pas de politique, ou du moins pas la même d'un bout de l'univers à l'autre. Même chose pour la dénonciation marxiste ou léniniste du capitalisme, entité acéphale et anonyme... même si les antimarxistes avaient tendance à voir partout la main de l'Internationale (et Hitler a puisé aussi là, en judaïsant ladite Inter quel que fût son numéro).

Depuis Hitler, donc, une sale manie a été prise, du moins au sein des grandes puissances : affecter de croire qu'on a pour adversaitre un "empire" ou un "axe" du Mal. Les deux grands affrontements suivant la Seconde Guerre mondiale, guerre froide et "lutte contre le terrorisme", se sont ordonnés suivant cette logique.

Dévoiler son origine ne me paraît pas un mince enjeu.

@GS:
"DSK aura un grand bureau , un salaire et nulle responsabilité."

Cela ressemble a la job description des ministres du gouvernement Sarkoleil. Avec la stabilité en plus. C'est Anne qui va être contente! Et Ségolène, bien entendu, à moins que cette peste de maire de Paris ne vienne lui faire un croc en jambe... Jeanne d'Arc contre l'arche delaNoé, voilà qui promet un duel de proportion biblique!

bravo les calembours , genre trés français , que les Amerloques ne comprendront jamais

Les amerloques n'ont que faire de nos calembours a deux francs cinquante...
Ils ont OBAMA GIRL !!!!!!
L'election s'annonce tres chaude!!!

Monsieur Sorman,
Pour revenir à votre texte,
DSK présente peut être l'avantage pour NS d'être un partisan convaincu de la TVA sociale...
Mais il ne m'a guère convaincue lorsqu'il était aux finances...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.