Ma Photo

Actualité

  • Parution le 15 mars 2012

    Actu

    Paru le 2 novembre 2009

    Actu

    Actu

    Traductions

    Actu
    Corée

    Actu

    Corée

    Actu

    Inde

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Chine

    Actu

    Pologne

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Argentine

    Actu

    Corée

    Actu

    Espagne

    Actu

    Portugal

    ----------

    Actu

    Actu

    Actu

« Burqa : Les Américains pensent autrement | Accueil | The Villepin affair and beyond »

Commentaires

Non Guy... Pas encore un debat interminable sur le rechauffement... S'il vous plait...

Parlez nous d'autres choses, Obama qui met le programme spatial et la Lune aux oubliettes... La Grece va-t-elle faire defaut? Si oui, l'Europe va-t-elle signer un cheque? Le peut-elle? Le doit-elle? Le chiffre de croissance aux US de ce matin aussi, qui montre que la croisssance est de retour aux USA. Maintenant que l'on sait que les pays emergents sont aussi revenus sur le chemin de la croissance, on constate que seule l'Europe ne croit pas... Ou alors, debattons sur ce chiffre de la croissance aux US: est-il reel? les Universites/grandes ecoles en France: plus de boursiers? Comment faire face a la mondialisation Etc..etc...
Aussi pourquoi pas; Villepin, Haiti, le livre du mari d'Ingrid... Y'a vraiment pleins d'autres sujets...

Mais pas encore le rechauffement...

Le debat sur le rechauffement est "regle", y'a plus de debat: personne n'est pret a reduire sa croissance pour ca. C'est clair. On l'a bien vu. Pas les US. Pas la Chine. Pas les pays emergents. Et a peine l'Europe, mais tout le monde se fout de l'Europe. Voila le panorama. J'oubliais: la petite bande de gauchistes ecologistes altermondialistes qui s'excite en fond de salle et qui continue de faire un peu de bruit. C'est tout.

Passons a autre chose svp.

J'espere ne pas etre irrespectueux. Ca n'est pas du tout mon intention.

Avidollars: Ce débat ne sera pas terminer temps que nos mauvais politiciens continuerons d'écouter nos ecolo-gauchistes. En attendant, il faut continuer de les dénoncer sur toute les tribunes possibles. De plus, cette engouement des compagnies pour investir dans des sources d'énergies alternatives pour obéir à des directives gouvernementales est artificiel et aura pour seul résultat de nous appauvrir tous. À force de s'enfoncer dans sa médiocrité, l'Europe risque d'exploser. Certains pays, comme la Grèce et certains pays de l'est, risquent même de retourner dans des dictatures sanguinaires.

L'économiste Nicolas Baverez dans " Le Point " évoque les nouvelles technologies vertes à la Silicon Valley et le leader chips américain dans ce domaine. Et il y a encore des intervenants comme El oso, qui montre encore leurs scepticisme de l'innovation dopant l'économie américaine.

http://www.lepoint.fr/actualites-chroniques/2010-01-14/la-taxe-carbone-pour-la-france-les-emplois-pour-les-etats-unis-et/989/0/413585

Je suis d'accord avec Dollars. Sur le trop plein du débat sur le reéchauffement. Mais puisque le " mal" est fait, espérons ce billet comme une parenthèse. Il me serait intéressant de savoir la corrélation de la croissance américaine non pas 5% mais 5,7% du PIB avec la politique de relance d'Obama. Il bien clair que pour l'instant c'est une croissance sans baisse de chômage et une consommation toujours en berne.

D.J

Les nouvelles technologies, bien sur!! Bien sur que cela est un moteur a la croissance, a l'emploi et in fine au leadership!!
Tout le monde le sait bien, cela a ete prouve maintes et maintes fois.

Tout le monde le sait sauf Obama qui decide de sabrer la NASA et de mettre a la trappe le projet Lune. Quand on sait tout ce que les differents programmes de conquete spatiale dont bien sur Apollo ont apporte en termes de decouvertes, developpement etc.. Non, Obama prefere refaire des choses qui ne marchent pas et dont tout le monde sait que cela ne marche pas; les plans de relance keynesiens pour creer des boulots de postiers et de pousses papiers ici et la (meme pas d'ailleurs...)...

Investissons MASSIVEMENT dans l'espace et dans les energies nouvelles. Energies nouvelles pas a cause du rechauffement. Vous savez bien que je me fous du rechauffement et des idiots qui belent "ca se rechauffe" comme des grenouilles de benitier. Energies nouvelles parce que j'en ai marre de payer les idiots comme Chavez et les salauds fascistes comme Ahmadinejad pour leur petrole. C'est tout. Inventons au lieu de prier et travaillons ensemble pour inventer, au lieu de poser des questions sur la facon de s'habiller des gens, le voile, le pas voile... Et laissons les Chavez, Ahmadinejad et autres barbares tout seul, et voyons comment ils s'en sortent sans la manne petroliere...

A la Silicon Valley, il n'ont pas attendu Obama pour innover dans les technologies vertes. Tout comme l'économie n' a pas à attendre des discours de Sarkosy moralisatrices à Davos pour se redresser.

D.J

Espérons que James Lovelock n'a pas raison sur toute la ligne, car il prédit aujourd'hui une possible exctinction massive de la race humaine pour cause de réchauffement. Si Gaia compense, les systèmes de compensation ont toutefois des limites.
Pour le reste, je suis d'accord avec notre tôlier:
"ne cassons pas la croissance des pays pauvres en les privant de carbone, énergie abondante et pas cher, et investissons dans la recherche d'énergies alternatives."
Comme quoi, tout arrive!

Lovelock:
"Chaos theory prevents scientists from calculating exactly when this might happen, but Lovelock predicts that a new climatic leap will occur in the next few years or decades and will involve an abrupt increase in average global surface temperature of 9°C, triggering the collapse of our global civilisation and the near extinction of humanity itself.

He differs from the Intergovernmental Panel on Climate Change report, which predicts a lesser figure of 2-3°C, because this has not taken into account the habitual temperature jumps of the past. There are indications that Lovelock’s gloom is justified: prior to the Industrial Revolution, the concentration of CO2 in the atmosphere was 280 parts per million. Today it is 390ppm.

HE ARGUES THAT IT IS NOT TOO LATE to save the planet — we will just have to adapt. Cutting back damaging land practices such as forest clearance is helpful, but he doesn’t think that developing biofuels and renewable energy is much use because they involve more land clearance and thus a diminution of food supply. "

@D.J sur PIB

Je ne vais pas détourner le fil conducteur du billet mais puisque vous demandez …

Le 5,7% était dopé surtout pas des changements des stocks (3,4%). La consommation privée a contribué 1,4% et l’investissement fixe 0,4%. Le commerce extérieur net a ajouté 0,5%. A noter : l’absence de la demande du gouvernement.

Dans cette phase du cycle, on espère un restockage imposant mais je trouve cette contribution un peu inquiétante. La demande finale reste faible, ce qui confirme ma crainte de la relance plutôt piètre. Egalement, avec toutes les dépenses du stimulus (est-ce la correcte terminologie ?), le rôle inexistant du gouvernement dans les données me laisse un peu perplexe. Je l’explique par des trous fiscaux des comptes des Etats qui étaient renfloués par les transferts fédéraux. Cependant, les dépenses fédérales pour des infrastructures, etc. n’étaient pas suffisantes pour donner l’impulsion gouvernementale nette à la croissance.

Pour récapituler : même si le taux apparait fort, ses composantes me font croire à une relance assez lente à moyen terme.

Votre Lovelock est rien d'autre qu'un alarmiste comme il y en a toujours eu dans l'histoire de l'humanité. Ce genre de discours se tenait déjà après l'invention du train.

"Votre Lovelock est rien d'autre qu'un alarmiste comme il y en a toujours eu dans l'histoire de l'humanité."

Peut-être vous avez raison. Mais Lovelock a une théorie sur la biosphère très intéressante ( Gaïa comme il là nomme ) Mais avec lui, on est loin de l'intégriste écolos. Du reste il n'aime pas trop les mouvements écologistes; il fait partie des écolos qui est pour le nucléaire et le progrès technologique.

D.J

Ça ne se réchauffe pas tellement entre Sarko et Villepin. C'est plutôt le Global War-ing...
La RBF (République Bananière de France) est, en tout cas, fidèle à elle-même.

Le développement des énergies alternatives?
Moi j'ai surtout l'impression que les états unis vont développer le nucléaire et les forages offshore de pétrole:
http://www.technologyreview.com/energy/24427/?a=f

Alors, après pour le 'marketing', on se vend toujours comme plus vert que les autres.

@Avidadollars

"tout le monde se fout de l'Europe"

C'est nous qu'on est les princesses.

"Quand on sait tout ce que les differents programmes de conquete spatiale dont bien sur Apollo ont apporte en termes de decouvertes, developpement etc.. "

La conquête spatiale, à part comme objectif, n'a pas apporté grand chose comme découverte.
Et puis, elle coûte cher : vous n'avez pas deux guerres et un krach boursier à rembourser ?

Nouvelles technologies ? Mais quand la recherche fondamentale ne trouve plus rien de fondamental depuis des décénnies, nous sommes condamnés à bidouiller des gadgets qui se ressemblent de plus en plus : le plafond de verre du grand mécano techniciste, c'est la science.

Pour découvrir la relativité en observant la vitesse de la lumière, il faut un esprit contemplatif.

Par sûr du tout que les étudiants adaptés au monde de l'entreprise (et au grand jeu de la dinette socio-psycho-marketingo-manageriale) qui sortent aujourd'hui de nos unifs soient ceux dont on aie besoin, en définitive.

"La conquête spatiale, à part comme objectif, n'a pas apporté grand chose comme découverte.
Et puis, elle coûte cher :"

En tout cas, elle a fait profiter technologiquement à l'aviation civiles. Et les télescopes spatiaux à hautes résolution à permis à cette dernière( la haute résolution ) pour la médecine de détecter plus précocement les tumeurs cancéreuses par les endoscopie.

D.J

@D.J.
A propos du scepticisme que vous me prêtez quant au rôle de l'innovation dans l'économie américaine...
Vous remarquerez tout d'abord que je n'ai pu me résoudre à reproduire votre phrase qui était un vrai massacre de la langue française...
Mais passons...Je veux m'en prendre au fond plutôt qu'à la forme...
Je suis libéral, mais n'acepte pas les dérives actuelles du libéralisme américain et leurs conséquences catastrophiques.Pour vous, l'état est responsable de la crise, pour moi ce sont les milieux financiers qui en sont responsables.C'est une différence d'analyse fondamentale...
Je considère que le marché laissé à lui-même tombe dans l'avidité irresponsable, sans aucun égard quant aux conséquences.Je ne crois pas un seul instant à son auto-régulation. C'est pour cela que je considère que les too big to fail doivent être ramenés à une taille qui permette de les laisser faire faillite sans mettre en danger tout le système financier mondial.
Ce n'est pas du socialisme, mais tout simplement du bon sens...
Les Etats-Unis se trouvent de ce fait dans une situation grave, avec 17% de chômage, et 37 millions de gens qui vivent de food stamps.
Et pendant ce temps-là, les responsables de la crise touchent encore plus de bonus qu'avant...
Cela vous laisse insensible?
Je ne nie pas le rôle de l'innovation dans l'économie américaine, loin de là, mais il y a d'autres problèmes à résoudre.
La seule innovation ne suffira pas à sortir les EU du pétrin dans lequel ils se trouvent...Et dans lequel ils ont entraîné beaucoup d'autres...

GS a écrit : « Cet équilibre spontané avait été envisagé dès 1988, par James Lovelock, l'un des fondateurs de l'écologisme. Selon son hypothèse dite Gaia, le climat trouvait son équilibre tel un organisme vivant »… GS : Avez-vous bien lu Lovelock et pas seulement ce qui va dans le sens des idées que vous défendez ?. Je confirme les écrits d’ ETF (encore lui !), qui vous a à nouveau apporté une réponse cinglante… concernant la possibilité évoquée par Lovelock (2003, 2007) d’une 6eme extinction massive (disparition planétaire d’une grande partie de la faune et de la flore terrestre et marine). En outre, Lovelock se défend d’appartenir au mouvement écologique….
Tous les paléontologues sont d’accord : 5 extinctions massives ont émaillé l’Histoire de la Terre au cours desquelles la vie a presque failli disparaître (90 % dans celle du Permien, il y a 250 millions d’années). La plus connue et spectaculaire dans ses effets est celle de la fin du crétacé, il y a 65 millions d’années responsable de la disparition des dinosaures et de l’émergence des mammifères…. La disparition de l’Homme et des autres espèces vivantes ne sera donc qu’un épisode « presque banal » dans l’Histoire de notre planète (4,5 milliards d’années)… Celle-ci continuera à tourner pendant des milliards d’années… (tant que le soleil brillera !...) avec une nouvelle faune et flore qui apparaîtra progressivement pendant des millions d’années… Triste fin pour l’Espèce qui voulait commander à la nature… Messieurs et Mes Dames les anti-réchauffistes primaires, méditez sur ce futur peu engageant… si rien n’est fait, selon Lovelock et sa théorie de Gaïa… Pour terminer sur une note plus gaie, je voudrai saluer ETF avec ses commentaires toujours sensés, pertinents, bien écrits… plein d’humour… et apporter mon soutien à ce contradicteur toujours très bien informé qui donne bien du fil à retordre en pourfendant sans relâche les excès de l’idéologie sormanienne… Qu’il en soit vivement remercié !...

"Messieurs et Mes Dames les anti-réchauffistes primaires, méditez sur ce futur peu engageant… si rien n’est fait, selon Lovelock et sa théorie de Gaïa… "

Gaïa! très scientifique, comme théorie! Mais Gaïa devrait surement aimer l'augmentation du CO2, c'est très bon pour la croissance des plantes.

En tout cas ce qui est sur, c'est que le réchauffement climatique ces jours-ci fait prendre l'eau au GIEC. Qui pourrait bien coulé avant les Maldives.

D.J

@philippe

Gaïa, divinité de l’Antiquité personnifie la « Terre mère » imagée par la « Femme » féconde et nourricière, facultés spécifiques qui conditionnent la pérennité de la vie, sacralisées dans les mythologies de beaucoup de peuplades et de civilisations préindustrielles, principalement sur le continent africain et les 2 Amériques. Lovelock dans ses travaux scientifiques, en a repris la symbolique pour désigner l’environnement terrestre, doué, comme les êtres vivants, d’un certain degré d’homéostasie (retour à l’équilibre et stabilisation). C’est ce qu’en a retenu GS !… Ce qu’il n’a pas « vu » : cet équilibre est fragile et sa rupture peut conduire à un effondrement (traduction du mot « collapse ») entraînant une extinction massive de vie sur l a Terre.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.