Ma Photo

Actualité

  • Parution le 15 mars 2012

    Actu

    Paru le 2 novembre 2009

    Actu

    Actu

    Traductions

    Actu
    Corée

    Actu

    Corée

    Actu

    Inde

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Chine

    Actu

    Pologne

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Argentine

    Actu

    Corée

    Actu

    Espagne

    Actu

    Portugal

    ----------

    Actu

    Actu

    Actu

« Charité business | Accueil | Sarkozy , à bout de souffle? »

Commentaires

Il est regrétable que Sarkozy ait cru nécessair d'en faire des tonnes. Les gens du voyage ont le droit au respect. En les stigmatisants comme des voleurs (la mercedes qui tire la grosse caravane (j'aimerais bien voir l'envieux Sarkozy passer ses vacances en caravane avec Carlita, ne serait-ce qu'une fois)), il a fait comprendre que, décidément, il n'était pas le président de tous les français.

Cela dit, la France ne peut accepter toute la misère rom du monde (le monde se limitant à l'Europe de l'Est en l'occurence).

Elle doit donc expulser et le faire savoir, même au risque de la stigmatisation.

Laisser s'installer en France n'importe quoi parce qu'on a peur de "stigmatiser" n'est pas sérieux.

"Sens des responsabilités" (redevances et impôts). il faudra y ajouter la scolarisation des enfants, souvent considérée comme secondaire voire nuisible chez les Gens du voyage.

Quoi qu'on pense du fond de l'affaire, la propagande sarko-horteffaire est honteuse et minable. Mais bon, on n'en attendait pas moins.

L'idéal serait que le gouvernement fasse son boulot sans donner le sentiment que... sans en rajouter tout en faisant savoir qu'il agit.

Pas simple. Mais le résultat est le même. Gauche comme droite doivent expulser les clandestins et nous n'avons pas les moyens d'accueillir tous les roms d'Europe de l'Est.

N'importe quoi : n'importe qui

Les gens du voyage ... voyagent. Il faudrait savoir de quoi on parle : chiffrer les différentes communautés.

Certains gens du voyage sont en France depuis le moyen-âge.

Allons-nous devenir moins tolérant que par le passé ? Sommes-nous devenus à ce point incapable de vivre avec des gens qui n'appliquent pas strictement la sainte trinité : métro-boulot-dodo ?

Responsabilisons les communautés (qui sont mouvantes, moins stables que les nôtres) et demandons à parler avec des représentants dûment mandatés.

L'autre volet d'une politique de vie commune, ce serait de reconnaître une espèce de nationalité européenne à ces gens, qui sans angélisme, sont en butte à toute une série de tracasseries. On pourrait par exemple imaginer qu'ils doivent changer de pays tous les six mois.

Ce que ces gens réclament c'est de pouvoir souffler un peu, de temps en temps.

Le roi des gitans

Pour les factures : on pourrait penser que seules les communautés qui ont provisionnés y ont droit, dans la limite de leur provisionnement et que les communes sont prévenues un peu à l'avance. Cela pourrait être considéré comme "être en ordre". En tout cas, ce serait un début. Et techniquement, ce n'est pas grand-chose. 5 fonctionnaires tout au plus et cela permettrait de suivre les communautés et les obligerait à élire des représentants.

Sur l'obligation scolaire : nous tanne-t-on assez sur la mobilité des applications "nomades" ?
Je crois savoir que l'éducation nationale à mis au point un programme d'éducation à distance, censé entrer en action en cas de pandémie. Ne serait-il pas utile d'offrir cette possibilité aux gens du voyage ?
Le prix d'un netbook performant (299 euros) et d'un ebook (129 euros) met ce genre d'éducation à la portée des plus pauvres.

si chacun mettait un peu d'eau dans son vin. Certain groupe de gens du voyage ont tendance à laisser un foutoir pas possible une fois qu'ils ont plié bagage.

Ce qui est arrivé dernièrement en Suisse. Mais il faut dire que le paysan propriétaire du terrain a puriné le terrain d'a côté pour les emmerder afin qu'ils dégagent au plus vite.

Cela a failli tourner à la bagarre général. Faut pas toujours s'étonner que les gens du voyage mettent le bronx une fois partis.

D.J

Voici la liste des lectures conseillées pour la troisième du CNED

Claude Gueux, Victor Hugo
L'Alchimiste, Paulo Coehlo
Chante, Luna, Paule du Bouchet,
Nouvelles à chute, Magnard,
Les Caprices de Marianne, Alfred de Musset
La planète des singes, Pierre Boulle
Antigone, Jean Anouilh
Métaphysique des tubes, Amélie Nothomb

Ne manquent que Marguerite Duras, Saint-Exupéry (mais il est au programme de la sixième), Rika Zarai et Khalil Gibran(la laïcité nous épargne), et on affiche complet.

Après cela, on s'étonne que nos enfants soient dégoutés de la lecture.

Les enfants anglophones ont de la chance : Jack London, Lewis Caroll, Oscar Wilde, Robert Louis Stevenson, Walter Scott(ses histoires sont presque illisibles aujourd'hui), Fenimore Cooper, Conan Doyle, Charles Dickens, Jonathan Swift ...

Les francophones : Jules Verne (vieilli), Alexandre Dumas, Charles Perrault ("tire la bobinette" ?, même remarque que pour Walter Scott : les modernes ne le restent pas longtemps) et La Fontaine (dont Napoléon voulait interdire la lecture "immorale" aux enfants- à mon avis, sutout les fables qui avaient trait au roi des animaux).

Il n'y a pas photo : il faut apprendre à lire dans des traductions de l'anglais, si on ne veut pas mourir d'ennui.

Ce qui est étrange, c'est qu'on a voté des tas de traité en vue de facilités la libre circulation des européens mais on se rend compte maintenant que finalement, certains sont plutôt indésirables.
Il fallait peut être y penser un peu avant.

Hortefeux aurait du être viré du gouvernement à coups de pieds au derriere pour propos racistes il y a plusieurs mois. Mais non. Rien. Donc, il passe à l'étape suivante: la stigmatisation, le tri sélectif. Normal. Et ensuite? Et toute ceci au nom d'une soi-disant lute contre la bien-pensance.
Fillon est relax, de toute évidence, il se casse. Il doit être tout heureux de quitter le piteux navire, de ne pas avoir à défendre la puanteur Sarkozyque.
Sarko le paiera cher, d'ailleurs. La France n'est pas (encore) un pays majoritairement FN. Pour peu qu'un centriste (genre Strauss) lui soit opposé, la petite frappe des Hauts de Seine va se prendre une raclée bien méritée. Toute cette affaire est stupide.

Quand vous louez un truc, vous payez pour la location même et vous laisser une caution. On ne trouve pas de solutions car on ne le veut pas.

La victimisation qui entoure les Tsiganes, qu’ils soient Gitans (français) ou Roms (bulgares ou roumains) m’exaspère. La vérité, c’est que quand ils s'installent sur un terrain, ils refusent de payer quoi que ce soit, ni l'emplacement, ni les taxes locales, ni l'eau ou l'électricité. Avant de quitter un terrain pour en rejoindre un autre, outre qu'ils le laissent dévasté et jonché d'immondices, ils arrachent les tuyauteries et les canalisations des sanitaires pour les vendre à des récupérateurs de métaux. Je ne parle même pas des "dégâts collatéraux" de ces campements pour les riverains: véhicules pillés, maisons cambriolées, magasins braqués.

Je suis toujours irrité quand j'entends dire que ces personnes ont besoin d'aires aménagées. Ces aires aménagées existent en fait un peu partout, cela s'appelle des campings. Mais évidemment dans un camping, il faut payer son emplacement, ce qui est naturel pour n'importe quel vacancier, mais pas pour les "gens du voyage", qui exigent de voyager gratos. Notons au passage que leurs caravanes sont subventionnées par la Caisse d'Allocations Familiales.

Certains intervenants de ce forum auront beau jeu de parler de stigmatisation. Le fait est qu'au-delà de généralisations, ce sont bien des comportements qui sont (légitimement) stigmatisés et non pas des groupes de personnes en tant que tels. Comme pour certaines communautés immigrées, les gauchistes et/ou les bobos rivalisent de tartuferie, s'indignant que l'on puisse éprouver des peurs ou des griefs envers certains individus ou groupes, mais n'en voulant surtout pas dans leur quartier et encore moins comme voisin de palier. L'obligation d'accueillir, c'est bien sûr pour les autres.

Jeo, vos choix choix littéraires sont respectables, mais tout à fait subjectifs. Sachez justement qu'Alexandre Dumas et Jules Verne ont donné et donnent encore le goût de la lecture à plusieurs générations d''enfants et d'adolescents et qu'ils sont encore le porte-drapeau de la culture française dans différentes contrées du monde. J'ajouterais que le premier a créé des vocations d'historiens et le second de scientifiques.

D'accord, mais on peut penser à des solutions.
Si certaines communautés sont insolvables et vivent de rapines autant leur interdire de migrer dans certains pays, jusqu'à ce qu'elles le soient.
Je vois bien les limites de ce que je propose : en obligeant les gens du voyage à se cotiser, on ouvre en fait la porte à certaines dérives mafieuses (rackets).
Mais je n'en voient pas de meilleure :
donc,
1. Les gens du voyage provisionnent pour les frais qu'ils occasionnent
2. on bloque sur un compte l'équivalent de deux pleins pour les véhicules de la communauté et de deux garanties locatives (une garantie locative universelle pour toutes les villes de plus cinq milles hab), pour le cas où un différent juridique ou une expulsion surgirait.

J'espère que Dumas n'a tout de même pas succité trop de vocations d'historiens : il fait de beaux enfants à l'histoire, on pourrait discuter pour savoir s'ils sont légitimes.

Il y a encore Jules Renard(snif), les niaiseries la comtesse de Ségur (qui faisaient rougir son arrière-petit-neveu Nabokov), le très réac. Alphonse Daudet(la dernière classe), quelques histoires de Pagnol, Paul Féval, ...

Bref, les anglophones sont mieux lotis.

Les enfants anglophones ont de la chance (suite) : Mark Twain, Rudyard Kipling, ...

Je suis complètement d'accord avec Jeo sur le point soulevé puisque c'est au Collège que j'ai été forcé de lire le bouquin le plus ennuyeux qu'il se puisse trouver: Le Grand Meaulnes d'Alain Fournier.

J'aurais préféré l'Alchimiste...

Même l'Eglise critique Sarko sur les Roms. Pour le Pape, faire l'amour avec une capote est plus grave que squatter illégalement le territoire d'un pays.

Le Pape est comme BHL. il ne comprend pas le monde dans lequel il vit. Il devrait se contenter de faire de la théologie pure ou prendre sa retraite.

Le probleme n'est pas le pape.
http://www.lemonde.fr/idees/chronique/2010/08/19/lettre-ouverte-au-president-de-la-republique_1400039_3232.html

Le problème est le suivant : peut-on traiter sérieusement, de manière responsable, des problèmes graves (en l'occurence, les flux migratoires et la présence d'étrangers clandestins) sans aussitôt être accusé de revenir aux pires heures de l'histoire et sans encourager le racisme ?

On ne s'en sortira pas par l'angélisme qui consiste à nier les problèmes ni, bien sûr, en flattant les instincts nauséabonds de l'extrème droite.

La ligne de crête est étroite, mais il n'y en a pas d'autre. Le gouvernement se contente dans cette affaire de faire appliquer la loi. Peut-on le lui reprocher ?

Expulser les étrangers clandestins serait inutile sous prétexte qu'il y en aura toujours pour venir ? Alors, il est inutile de lutter contre les crimes et les vols sous prétexte qu'il y aura toujours des criminels et des voleurs. Inutile de combattre les maladies, puisqu'il y aura toujours des malades. Belle logique !

Personne n'est dupe des arrière-pensées politiciennes de NS et je n'aime pas non plus son style bling-bling et verbeux.

Mais je ne connais pas d'autre chemin que de rejeter à la fois le laxisme et le racisme.

Du reste, que proposent les belles âmes ? Déclarer qu'une fois pour toutes, le gouvernement français n'expulsera plus jamais d'étrangers clandestins ? Laisser des milliers de roms venir s'entasser dans des camps insalubres ? A moins que le gouvernement ne décrète que tous les roms sont les bienvenus et qu'on leur fournira RSA et HLM ?


Sénat 2001 (Questions-Réponses)

A propos des rom et des gens du voyage qui s’installent illégalement, voici ce que disait
M. Daniel Vaillant, ministre de l'intérieur socialiste, devant le Sénat.
« S'agissant des mesures d'ordre public lors d'installations irrégulières, vous savez bien, monsieur Hérisson, que, dans votre département notamment, le préfet fait appel systématiquement et rapidement aux forces de l'ordre pour appliquer les ordonnances d'expulsion émises par la justice.
Voilà les éléments de réponse précis que je voulais vous donner. »

Naturellement le ministre de l’intérieur socialiste se vantait – il fut particulièrement inexistant & inactif en matière de sécurité – sous son autorité la délinquance explosa, plus +15% de crimes et délits, même les homicides et tentatives d’homicides augmentèrent sévèrement au cours de son mandat.

Aujourd’hui on applique la loi, les paroles que les oppositions qualifient d’effets d’annonces, Sont suivies d’actes, les arrêtés préfectoraux et décisions de justice sont appliqués même si ce n’est pas aisé :

c’est justement là que l’on observe le Courage Politique quand on s’attaque – MÊME aux difficultés – il faut reconnaitre que c’est nouveau dans la classe politique.

Le démantèlement des squats & bidonvilles n’avait pas suscité de manifestations particulières, tandis que le retour volontaire avec pécule des citoyens roumains et bulgare semble déchaîner toutes les OUTrances.

Jacques Hochmann : « Les réponses au jour le jour que vous donnez, avec la fougue qui vous caractérise, ... n’ont rien de rassurant. »

Des réponses qui ne seraient pas rassurantes ? Je souligne dans le propos d’Hochmann la douceur de la critique : « pas rassurant » après avoir repris dans un amalgame volontaire les comparaisons Outrancières de la discrimination, de la collaboration de Vichy dans la déportation et l’entreprise d’Extermination planifiée - amalgame volontaire et injurieux -!

Les rom occupant irrégulièrement des lieux ou abusant du droit européen au court séjour seraient « expulsés » (voire raflés, discriminés, martyrisés…), la réalité c’est que ce sont des citoyens européens, étrangers en France, souvent en situation irrégulière qui retournent – Volontairement – dans leurs pays avec un pécule en étant transportés gratuitement en avion.

Tout ceci se faisant en collaboration avec les autorités locales et dans le respect des règlements européens.

Certes en Roumanie ou en Bulgarie, leur avenir sera toujours aussi difficile, mais nous sommes-nous tant enrichis avec NS, que nous pourrions accueillir aujourd’hui toute la misère du monde ?

Ou faudrait-il en conclure que toutes ces belles âmes, désireuses de Sauver les rom et pourtant bien conscientes que nous n’avons pas assez de logements pour notre population régulière, vont de ce pas se proposer de les loger :

dans leurs propriétés et jardins, résidences principales ou secondaires, afin d’accueillir tous ces malheureux rom - aujourd’hui et demain -
(ils sont plusieurs millions en Europe)?
Alain

Tout est dans la manière. Pourquoi ces soudaines annonces Sarkozyques liant immigration et délinquance, et Hortefaires annonçant une vague d'expulsion de Roms? On cherche visiblement à détourner la conversation et à rameuter l'électorat FN. Ce faisant, on franchit la ligne jaune de ce qui est moralement acceptable en stigmatisant des communautés entieres. Ce sont des méthodes et des propos puants, qui salissent la France et l'UMP (lire réactions outrées de Raffarin, et le silence embarrassé de Fillon and co. Même Dati, la Sarkofan numéro 1 - soi disant- s'y met, c'est pour dire! ) Et s'il restait à Kouchner quelques cahunes, il aurait claqué la porte.
Tout ceci reviendra dans la tronche de Sarko, qui n'est pas à un calcul puant près, mais qui, là, a dépassé les bornes.
Attention à nos amis de chez Sorman de pas légitimer des discours inacceptables au nom d'une soi-disant lute contre la bien-pensance. Les périodes de crise comme nous le vivons sont propices à la désignation de boucs émissaires et ce qui s'en suit. Raison de plus pour résister à ces tentations.
Car, croyez-vous vraiment que les Roms soient aujourd'hui un probleme majeur pour la France, qui mérite ce genre d'effets d'annonce et d'attention? Réflechissez-y deux secondes, et vous verrez combien le couple Sarkofeux a dépassé les bornes.

Soler,
Ou la voix de son maître,
Qui, tel un bon toutou,
Le suivra en enfer...

"ils sont plusieurs millions en Europe"
Plusieurs millions de Roms ? D'où tenez-vous ces chiffres ?
Il faudrait chiffrer ou estimer, pour savoir quelle est l'ampleur du problème.

Et puis, il ne faudrait pas que l'arrivée massive de Rom se fasse au détriment des gens du voyage qui vivent de France.

On est en droit d'exiger une garantie minimum de solvabilité.

Comme on connait le nombre de place, on connait plus ou moins le nombre de gens qu'on peut accepter, par roulement.

Il y a un autre problème : les gens du voyage d'origine européenne peuvent passer la frontière comme ils l'entendent, en se faisant passer pour des touristes. Impossible de savoir si ils vont dans des campings privés ou sur des aires de repos prévues par la loi.

Le chien aboie, la caravane passe

Ce qu'on reproche à Sarkozy, c'est "la mercedes et la grosse caravane". Depuis Chirac et "le bruit et l'odeur", on n'a rien fait de pire.
Cela s'ajoute à la surenchère sécuritaire de l'été(tous les ministres (y compris en Gelbique)"envisageant" des motifs divers et variés pour le retour forcé et la déchéance de nationalité). Cela donne l'impression que Sarkozy est près à faire et dire n'importe quoi pour gagner un point dans les sondages.

Nous sommes en présence de drames humains, mais le gouvernement doit faire son devoir, ni plus ni moins.

Quand De Gaulle prenait les mesures qu'il fallait (y compris les plus dures), on disait : quel homme d'Etat ! Quand Sarkozy le fait, on dit : il fait de la politique politicienne pour draguer les électeurs de Le Pen.

Sarko est en grande partie responsable de l'image qu'il renvoie, tant pis pour lui.

Fillon, qui applique pourtant sa politique, est considéré comme responsable, crédible, modéré. Question d'image là encore.

Au diable l'image. Que l'on se contente d'appliquer la loi et les traités.

Tous les pays du monde ont une législation compliquée au sujet de la présence sur leur sol des étrangers (touristes, réfugiés, travailleurs, jeunes, moins jeunes, enfants...). Aucun ne laisse entrer n'importe qui sans règle. Les règles en vigueur en France, conformes à la jurisprudence européenne, sont respectueuses du droit de chacun.

Dans certains commissariats, des gardés à vue sont plus mal traités que les roms, même quand les premiers sont arrêtés pour des délits mineurs.

Il est plus intéressant de dire : Sarko, tu veux prendre à bras le corps les problèmes du pays (celui des roms en est un petit, certes, mais symbolique car représentatif de la difficulté de nos gouvernants à faire appliquer la loi).

Eh bien, chiche, et ne te plante pas !

Jeo : « Plusieurs millions de Roms ? D'où tenez-vous ces chiffres ?

Eurotopics Octobre 2007 : avec l'entrée dans l'UE de la Bulgarie et de la Roumanie, les Roms sont devenus la plus importante minorité ethnique de l'Union Européenne.

On estime à huit à dix millions les Roms qui y vivent.

Sur le papier, ce sont des citoyens d'Europe à part entière ; pourtant, leur situation sociale et politique reste précaire.

http://www.eurotopics.net/fr/archiv/magazin/gesellschaft-verteilerseite/roma_in_europa_2007_09/debatte_roma_in_europa/

8 à dix millions, n'est-ce pas plusieurs millions en Europe?
Alain

Jeo : « Les gens du voyage ont le droit au respect »

Le Président les respecte, il leur reconnait leurs droits. Il rappelle à ceux qui l’ont oublié : les délinquants et les fraudeurs qu’ils ont le devoir - leurs devoirs - de respecter nos lois.

Quant à stigmatiser tous les Roms et gens du voyage comme voleurs possesseurs de grosses voitures, il a clairement dénoncé cette attitude qu’avait observée un préfet en 2003.

Jeo : « Ce qu'on reproche à Sarkozy, c'est "la mercedes et la grosse caravane". »

Jeo vous vous laissez abuser par la propagande anti-NS, cette expression de stigmatisation n’est pas de lui !

Pour autant il a toujours affirmé vouloir lutter contre la délinquance, même celle des gens du voyage en se donnant la faculté de punir les coupables de délits au besoin si possible en saisissant les biens (voitures…)

Alain

"L'action de Nicolas Sarkozy n'est jugée majoritairement positive que chez les 65 ans et plus, où il se situe à 50 % d'opinions favorables, selon l'IFOP. Pour Ipsos, c'est chez les plus de 70 ans que le chef de l'Etat se situe le plus haut, à 57 %, les 60-69 ans ne le créditant que de 39,9 %."

Ben voilà. Sarko plaît à la vieille France. On le savait déjà, puisqu'il a été élu sur son conservatisme sécuritaire. Mais cette fois-si, son calcul va lui revenir dans la figure:

"Nicolas Sarkozy réussit effectivement à séduire l'électorat du Front national : il gagne 7 points auprès de lui, à 40 %, selon l'enquête de l'IFOP. Ipsos est plus mesuré, avec un gain de 4,6 % à 31,9 %. Mais il le fait au prix d'une chute relative de popularité au sein de son propre électorat. Si l'IFOP note une légère hausse de la satisfaction de ces électeurs, Ipsos estime qu'il perd 9 points auprès des sympathisants UMP, retombant à 77 %."

Soler, vieux Lepeniste... On s'en doutait un peu...

ETF

Soler n'est pas Lepeniste ; il est Sarkozien.

Il y a bien 10 à 12 millions de roms en Europe (dont 350.000 à 500.000 français) mais seulement 2% de nomades.
Donc 2 % de 12.000.000, cela fait 240.000 personnes.

Sarkozy étant Lepeniste, Soler l'est de même... tous trois, gens du voyage à leur manière, car grands adeptes de la route du rom.

Au diable toutes ces polémiques au sujet des ROMS et montre toutes les bassesses du monde de l'argent aux mains de tout nos grand financiers.
Tout se réfère toujours aux droits et à la propriété du sol conquis par l'argent et la possession de la planète à une petite minorité qui font les lois.
La terre pour ces nomades issues de l’inde et par la suite migrées vers d’autres pays ont gardé leurs habitudes du voyage et aussi celui de la propriété universelle du sol et celui de celui de pouvoir s’y installer librement comme nous le fessions il y a des millénaires avant d’être sédentarisé aujourd’hui.

Si on regarde les choses comme « ces gens là ( les ROMS ou gitans et autres …) » La terre qu’ils appellent d’ailleurs « la mère TERRE » ne peut appartenir à personne, cette terre doit pouvoir nourrir et accueillir tout le monde.
Dans ce raisonnement, qui prend à l’autre ce qui lui revient ???

Allons-z-enfants :

http://www.youtube.com/watch?v=ciJUJDWmjQs

Ne parlez surtout pas aux belges du "Quintette du Hot Club de FRANCE" et de la Marseillaise de Grapelli :

http://www.rtbf.be/culture/musique/pieces-de-10-euros-django-reinhardt-et-de-2-euros-pour-la-presidence-belge-de-lue/

Il y a deux prénoms du jazz qu'aucun belge n'ignore, par gloriole nationale : Toots et Django.
Toots, élu Belg der Belgen* en 2005, a joué avec Charlie Parker et un certain ... Alain Soler (selon wikipédia).

*belge des belges (cela doit mieux sonner, enfin moins mal, en flamand)

Même les chinois se foutent de nous...
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/08/24/97001-20100824FILWWW00347-roms-critiques-de-la-presse-chinoise.php

Âme damnée

Je ne crois pas que Soler ou Sarkozy soient Lepeniste, mais Hortefeux m'a l'air Hortefiste.

Comme je ne crois pas que Sarkozy se sépare jamais de son plus vieux complice, une réprimande s'impose.

Hortefeux c'est :

1 le "bizutage" de Azouz Begag (vu l'énormité des propos rapportés, j'avais des doutes)
2 « Il ne correspond pas du tout au prototype. Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes »
3 « beaucoup de nos compatriotes sont à juste titre surpris en observant la cylindrée de certains véhicules qui traînent les caravanes«

Hortefeux est l'image vivante et rougeoyante de la France qui ressent un malaise physique devant l'immigration. Je pense qu'il en a vaguement conscience, qu'il essaie de se corriger, mais de temps en temps, c'est plus fort que lui, il se lâche.

Banalisons le racisme et montrons ce qu'il est réellement : une bêtise, un tic nerveux, dont personne n'est exempt, quelque soit son origine.

Je serais le PC chinois, je ne la ramènerais pas trop sur l'écart entre les discours et les actes, surtout en matière de droits de l'homme.
Sait-on jamais, le peuple pourrait se mettre à réfléchir.

ETF : « annonces Sarkozyques liant immigration et délinquance »

ETF, serait-ce un poulet de l’année pour découvrir après tant d’autres qu’il y avait un lien dont Nicolas Sarkozy n’est pas le découvreur.

C’est une commission d’enquête du Sénat publiée le 26 juin 2002 (JO du 27 juin 2002) qui rappelait déjà la SURDÉLINQUANCE DES JEUNES ISSUS DE L'IMMIGRATION et qui notait :

« Jusqu'il y a peu, il était difficile d'évoquer la surdélinquance des jeunes issus de l'immigration sans qu'une telle attitude passe pour une stigmatisation.

Il y a quelques mois, M. Christian Delorme, le « curé des Minguettes » évoquait ainsi cette situation :

« En France, nous ne parvenons pas à dire certaines choses, parfois pour des raisons louables. Il en est ainsi de la surdélinquance des jeunes issus de l'immigration, qui a longtemps été niée, sous prétexte de ne pas stigmatiser.

On a attendu que la réalité des quartiers, des commissariats, des tribunaux, des prisons impose l'évidence de cette surreprésentation pour la reconnaître publiquement. Et encore, les politiques ne savent pas comment en parler »

M. Malek Boutih, président de SOS racisme, a évoqué ainsi la question devant la commission d'enquête :

« Beaucoup de raisons expliquent pourquoi il y a plus de « bronzés » que de blancs dans les centres de jeunes détenus, mais ce ne sont pas des éléments culturels.. »
http://www.senat.fr/rap/r01-340-1/r01-340-117.html

Ce lien existe, nous le savons il est alimenté principalement par la misère ; celle d’un monde que notre pays ne peut accueillir à lui tout seul !

L’homme n’est ni ange ni bête et le malheur est que qui veut faire l’ange fait la bête (B Pascal)

Alain

Soler ne veut pas voir ce qui, même dans les rangs de l'UMP, saute aux binocles.
Mais qu'ouï-je?! Voilà que l'affaire W. revient sur le devant de l'obscène?!

ETF : « Pourquoi ces soudaines annonces » (Grenoble)

Les expulsions de squats et de terrains illégalement occupés ne sont pas une lubie présidentielle de l’été 2010.

Elles se déroulèrent en 2009 en même temps que les retours volontaires en Roumanie et Bulgarie : selon le ministère de l'Immigration, quelque 10.000 personnes ont été reconduites en 2009 en Roumanie et en Bulgarie.

Cet été le Président a voulu rappeler aux autorités qu’elles étaient garantes de la paix sociale et de l'ordre public, si mis à mal dans les évènements de Grenoble et de St Aignant.

Il est plus facile de fourbir des INSULTES comme le pratique ETF que d’échanger et argumenter sur une réalité incontournable : « les Roms sont plusieurs millions en Europe ; ce sont des citoyens européens, étrangers en France, souvent en situation irrégulière qui retournent – Volontairement – dans leurs pays avec un pécule en étant transportés gratuitement en avion. »

La politique spectacle à la JF Kahn poursuit sa traque de sensationnalisme dans chaque déclaration même les plus banales, il en est ainsi des déclarations favorables à l’action du Président et de François Fillon, comme celles d’Alain Juppé et JP Raffarin.

C'est également l’heure des positionnements électoraux pour nombre de politiques qui cherchent à faire entendre leur différence.

Il y a dans l’opposition ceux qui comme Aubry et Hollande connaissent la difficulté du sujet en élus locaux confrontés régulièrement au problème de cohabitation, ce dernier Hollande, estimant par exemple ce matin que, sur ce dossier, "la charge doit être partagée" avec la Roumanie. "La solution est dans l’Europe", a-t-il insisté.

Quant à l’appel au respect des minorités du pape, je l’approuve sans réserve, dans le cadre de nos lois et règlements - nationaux et européens –
Qui peut affirmer que la France agit autrement: quelle loi ou quel règlement serait bafoué par l’action du gouvernement de François Fillon ?

Et puis il y les extrémistes de la formule, ceux qui à l’image de DdV n’ont aucune expérience de gestion locale, aucun scrupule dans l’outrance, aucune dignité pour les véritables victimes de l’oppression et des œuvres totalitaires de discrimination à des fins d’extermination :

ETF pratique l'outrance de la formule, comme Mitterrand et Ségolène, il a l’usage du FN, mimant toutes leurs postures et expressions extrémistes, au diable le dialogue vive l’invective !

Les leçons de morale d’ETF et ses étiquettes discriminantes qu’il se les applique en respectant les autres et leurs diversités politiques.

Michel Audiard les auraient reconnus, lui aussi aimait les formules dédicacées: « Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît ».
Alain


A l'aise, Blaise

Critique de l'importance de l'intention dans la doctrine catholique, reprise par Hegel deux siècles plus tard (contre Kant) et, encore plus tard, par le normalien Revel (pourtant bouffeur de Hegel, et inventeur du droit d'ingérence humanitaire ; je n'ai jamais lu "pourquoi des philosophes ?" mais je crois Guy Sorman*).

Il y a des idées auxquelles on tient, quoiqu'on ne sache plus où on les attrapées.

La bonne conscience est la mauvaise conscience (le même endroit). Cela ne veut pas dire que les bons sentiments sont les mêmes que les mauvais.

L'identification des intentions, des réalisations et des buts, on le retrouve aussi tout le temps dans le charmant Tao.

Je veux bien que l'on dise que le catholicisme est pétri de bonnes intentions, pour s'en moquer.

On juge l'arbre à ses fruits, le jansénisme à sa triste mine et le catholicisme aux splendeurs dont il a couvert le monde.

*"Another source of the utopian fantasy, he believed, came from the European Catholic canon: good intentions count most."

Je ne pense pas que Lénine, Staline, Mao lorsqu'ils écrivaient dans un ordre qu'il fallait tuer TANT de personnes à TEL endroit, aient pu douter une seule seconde de la nature de leurs intentions. Il ne me semble pas non plus être des catholiques exemplaires (luthérien-bouddhiste, orthodoxe, agnostique).

Chaque homme a une conscience ; certains sont spécialement doués pour la faire taire ou la rabaisser.

L'utopie est une vieille idée européenne ; aussi vieille que l'humanisme européen, en fait.

La véhémence de vos propos dissimule mal votre malaise, cher Soler. Je compatis. Et si demain Sarko prend la parole pour exprimer ses regrets (Fillon a déjà parcouru la moitié du chemin), que direz-vous alors? A quel retournement de veste vous livrerez-vous? J'attends avec amusement.
"Casse toi pauv'con", "Les cons ça ose tout"... encore et toujours la voix de son maître.
Mon conseil: expulsez les dissonances en vous sevrant un bon rhum.

Dans son constat Guy Sorman oublie de préciser la très forte hausse de la délinquance dans les communes "visitées" par les roms. Il faudrait également s'interroger sur la source de leur revenu, ce qui n'est pas un détail pour les Français qui payent des impôts, Est-ce la vente des paniers en osier ?

On digère mal ses propres formules dédicacées ETF, Audiard votre source inépuisable… !

Autrement, toujours rien sur les arguments :
- Un simple commentaire sur les évènements de Grenoble & St Aignant ….Rien ;
- Les retours volontaires avec pécule en avion gratis, serait-ce faux ?... Rien ;
- La Surdélinquance des jeunes issus de l’immigration et la Commission d’Enquête du Sénat …Rien ;
- Les 10.000 retours de 2009 vers Roumanie et Bulgarie …Rien ;
- Les extrémistes de la formule, la précampagne électorale …Rien ;
- La proposition de François Hollande : la charge doit être partagée …la solution est dans l’Europe, voie recherchée par le gouvernement français. ETF…Rien ;
- Quelle loi ou quel règlement serait bafoué par l’action du gouvernement de François Fillon ? ETF toujours rien Rien!!!

Avouez que je fais pourtant des efforts didactiques pour tenter un dialogue en fournissant de la matière à débat, mais rien de rien.

Vous ne seriez pas un peu seco, cher pseudo toujours penaud !

"La voix de son maître" - deux fois de suite pour toute réponse et commentaires - quelle imagination fertile, je suis impressionné… !

Chevaucher les rumeurs vespasiennes c'est surement plus facile que les humeurs parisiennes!
Alain


En Australie comme aux Etats-Unis, les étrangers sont les bienvenus, et ces pays sont des terres d'immigration.

Sauf que... ne sont accueillis (en dehors de quelques réfugiés) que ceux qui viennent travailler. Pas de travail ? Alors ils doivent partir. Pas question qu'ils vivent de l'assistance.

Et encore, le gouvernement définit les secteurs où il estime que le pays a besoin de main-d'oeuvre étrangère. En Australie, comme "Le Monde" le rappelle, il existe 140 types différents de visas.

Un étranger installé dans ce pays avec un visa et un contrat de travail n'est pas assuré de rester dans ce pays, il peut mettre 10 ans à obtenir le droit de s'installer définitivement, quand il obtient ce droit, ce qui n'a rien d'automatique.

La seule immigration encouragée est celle du travail (et encore dans les seuls secteurs où il y a pénurie de main-d'oeuvre).

L'immigration massive cesse d'être un problème si elle correspond à un besoin économique, si les immigrés ont les moyens de s'assumer et si l'Etat se réserve le droit de fixer les conditions d'accueil et de séjour, en fonction d'un seul critère : l'intérêt national.


L'Australie, le Canada peuvent se permettre de faire les fines bouches devant l'immigration et de ne choisir que celle qui leur convient.

L'Europe, séparée par un filet d'eau de l'Afrique et qui ne fait qu'un bloc de terre avec l'Asie, n'a pas cette possibilité.

La situtation de l'Europe ne peut pas être comparée avec celle des États-Unis ou de l'Australie, sauf à manquer l'essentiel.

De toute façon, cela fait bien longtemps que l'on est passé de l'immigration économique donnant-donnant à l'immigration par cooptation (et il n'est pas possible de revenir en arrière).

J'ai beaucoup moins à dire, dans les faits, sur qui vient habiter dans mon pays, qu'un immigré ou fils d'immigré turc ou africain.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.