Ma Photo

Actualité

  • Parution le 15 mars 2012

    Actu

    Paru le 2 novembre 2009

    Actu

    Actu

    Traductions

    Actu
    Corée

    Actu

    Corée

    Actu

    Inde

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Chine

    Actu

    Pologne

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Argentine

    Actu

    Corée

    Actu

    Espagne

    Actu

    Portugal

    ----------

    Actu

    Actu

    Actu

« Sarkozy , à bout de souffle? | Accueil | Ne pas mériter la Légion d'Honneur. »

Commentaires

Trop facile, cher taulier. Beaucoup trop facile. Je rappelle que si l'on vous avait suivi, le système financier américain, européen, et au delà, se serait effondré. Où en serions nous alors?!
Vos théories sont infalsifiables, ce qui les invalide en grande partie, et vos analyses des causes de la crise sont plus que discutables. L'économie et la croissance américaines étaient devenues un ponzi scheme depuis plus d'une décennie, un château de cartes, boosté par un recours trop facile au crédit (bulle immobilière, entre autres), des profits court-termistes sur des produits opaques à Wall Street, un leverage hallucinant des institutions financières, assuré par de fausses assurances (les CDS), etc. Plus rapide fût l'envolée, plus dure fût la chute... Le moindre hoquet, et patatras. Le coupable, ce n'est pas le hoquet, mais la fragilité du château de cartes.
Nous le disions depuis longtemps, la racine du mal, ce sont les problèmes structurels et le manque de compétitivité des économies occidentales (US en tête) dans la nouvelle donne mondiale. Nous n'assistons pas à la chute du capitalisme, là n'est pas le sujet, mais nous assistons à l'inexorable déclin de l'Occident, que nombre d'entre nous sentions pendant que vous nous ressassiez l'Amérique indestructible et le minable poucet chinois. Vous voilà en tout cas réveillé sur la nouvelle donne mondiale.
Mais bien sûr! Le coupable, c'est Obama et ses potes communistes...

Obama a réussi sa réforme de l'assurance-maladie. Contrairement à ce qu'affirme la propagande palinienne, les USA ne sont pas devenus un pays communiste, mais tout le monde devrait bénéficier d'une assurance maladie digne de ce nom. c'est tout, et c'est déjà beaucoup.

Si Obama n'a réussi que cela, c'est déjà pas si mal.

- Je répond à votre post d'un autre fil -
Vous ne vous concentrez que sur ce qui valide vos theses: Sorman, king of the confirmation bias.
Force est de constater qu'à ce jour, vous vous êtes trompé.
Il est probable que jamais dans l'histoire, une société n'aura comblé son retard économique aussi rapidement que la Chine. Ne vous déplaise (en dansant la szechuanaise), le retard technologique sera, lui aussi, comblé en un éclair (en temps économique). D'autant qu'on ne vend plus sans transferts de technologies, que la connaissance est maintenant mondialisée et accessible en un click, que des top universités US ouvrent à l'étranger à tire-larigot, et que la production, et de plus en plus la recherche, se font en Chine.
Et que dire des capacités et de l'éthique dy travail? Je l'avais constaté des mon arrivée aux US, quand j'ai travaillé dans les labs d'ATT (/Bell labs/Lucent): des réunions d'ingénieurs, tous chinois, se tenaient... en chinois. Ca bossait dur.
Pourquoi les meilleurs étudiants, que ce soient en musique ou en ingenierie sont-ils asiatiques? Non, ce n'est pas le résultat de l'affirmative action. Plutôt une question d'éthique et de culture, d'envie (et/ou de pression). Je ne sais pas.
Bref, en France, on ne s'est toujours pas remis des 30 glorieuses, et la perspective d'une résurgence de la gauche au pouvoir montre qu'on n'a toujours rien compris.

Je ne comprends toujours pas le diagnostic de GS sur la Chine. Il me semble que le capitalisme libéral est entré dans ce pays. Le ver st dans le fruit, et il y a au moins 200 millions de chinois qui sont sortis de la pauvreté grâce à ça.

Nous disons tous, à notre manière, notre incompréhension des choses... Pourquoi, pourquoi, pourquoi... Ces vérités élémentaires accessibles aux élèves de première année d'éco, que ne sont-elles respectées? La politique, ce n'est plus que de la PUB, rien de plus. Les conseillers en communication et autres publicitaires y règnent en maîtres...

Quand on ne comprend pas un message publicitaire, c'est qu'on ne fait pas partie de la population visée. A qui s'adressent les plans de relance?

" Nous le disions depuis longtemps, la racine du mal, ce sont les problèmes structurels et le manque de compétitivité des économies occidentales (US en tête) dans la nouvelle donne mondiale. "

Faut vous réactualiser Cher ETF,

Selon le classement des pays les plus compétitifs selon un rapport de 2009 du Wrold forum économique; les 8 pays qui trust le classement sont occidental. La première place revient à la Suisse, suivit des USA, puis vient, Singapour, Suède, Danamark, Finlande, Allemagne, Japon, Canada et Pays-bas.

Pour les pays du B.R.I.C La Chine est 30ème le Brésil 49ème et la Russie 63ème. J'ai pas pour l'Inde.

D.J

J'ai pour l'Inde. Je rectifie. Le Brésil est 56ème et l'Inde 49ème.

D.J

" Force est de constater qu'à ce jour, vous vous êtes trompé.
Il est probable que jamais dans l'histoire, une société n'aura comblé son retard économique aussi rapidement que la Chine. "

Cela reste très relatif, au fait que cette économie florissante n'est que concentrée dans les pôles urbain, comptabilisant que 20% de la population chinoise qui profitent vraiment de la croissance à 2 chiffres.

@ Emmanuel,

Vu d'Europe il est claire que d'assurer l'entier de la population contre la maladie est bien encré dans les mentalités. Ce que je trouve aussi normal.

Mais aux USA; Obama a fait une réforme santé très impopulaire. La aussi ont peut parler de succès très relatif.

D.J

Je me réjouis de ce que des millions de Chinois échappent à la pauvreté grâce à la mondialisation et aux brevets occidentaux. J'espère que la Chine parviendra un jour à innover et à nous faire bénéficier de ses trouvailles.On en est loin en raison de la pauvreté de masse et de l'absence de liberté. Enfin, ce n'est parce qu'un pays monte que les autres descendent : depuis 25 ans , nous progressons ensemble.
Je constate , encore une fois, que ceux qui glorifient la Chine songent surtout à dénigrer l'Occident : c'est ainsi depuis les Jésuites et Voltaire, et pas plus juste aujourd'hui que naguère.

c'est ainsi depuis les Jésuites et Voltaire,
Et pas plus juste aujourd'hui que naguère.
j'aime

La médaille Fields pour deux mathématiciens français

Comment en sortir: l’innovation techno-science :

"Cédric Villani, directeur de l’Institut Henri Poincaré à Paris et professeur à l’Ecole normale supérieure de Lyon, est récompensé pour des travaux portant notamment sur l’amortissement de Landau ainsi que pour l’équation de Boltzmann, physicien et mathématicien autrichien de la fin du 19e siècle.

Ngo Bao Chau, d’origine vietnamienne et naturalisé français en 2010, enseigne à l’université de Paris-Sud. La médaille Fields lui revient pour sa démonstration de plus de 150 pages en 2008, du Lemme fondamental, une conjecture formulée en 1987. Considéré par le magazine Times comme l’une des dix plus belles découvertes scientifiques de l’année.
Depuis 1936, grâce à Ngo Bao Chau et Cédric Villani, le nombre de lauréats français est de 11 sur les 52 médailles déjà décernées.

Le Prix Gauss 2010 pour les applications en mathématiques a également été attribué au français Yves Meyer pour ses contributions fondamentales à la théorie des nombres, la théorie des opérateurs et l’analyse harmonique, puis à son rôle central dans le développement des ondelettes et l’analyse multirésolution"

"La aussi ont peut parler de succès très relatif."
La réforme est passée, D.J. Il s'agit donc d'un succès tout court. Et à mettre à l'actif d'Obama, me semble-t-il.

" Enfin, ce n'est parce qu'un pays monte que les autres descendent : depuis 25 ans , nous progressons ensemble. "

On le voit avec le classement des pays compétitifs. La Chine est 30ème, alors qu'elle n'était que 50 ème il y a 2 ou 3 ans . Mais la Suisse ne décline pas pour autant.

Mieux vaut pour tout le monde une Chine forte est stable que le contraire.

D.J

" La réforme est passée, D.J. Il s'agit donc d'un succès tout court. Et à mettre à l'actif d'Obama, me semble-t-il. "

Non seulement cela reste un succès relatif vis-à-vis des américains hostiles à cette loi. Mais cette victoire reste aussi relative du fait qu'Obama à du beaucoup l'alléger par rapport au projet initial. Mais vous l' aurez compris que je ne parle pas d'échec.

Attendons le bilan d'ici à une dizaine d'années. On pourra mieux juger si cette réformes est bonne ou mauvaise.

D.J

La relane ne convainc pas, en effet. Les réformes de fond, voilà l'essentiel.

Réforme de l'Etat engagée (RGPP, réduction du nombre de fonctionnaires). Mais cela suffit-il ?

Réforme de l'éducation. Pour l'instant, la seule réforme importante, c'est l'autonomie des universités. Cela ne suffit pas. Il faut s'attaquer au collège et au lycée (autonomie, valorisation de l'enseignement professionnel). Le compte n'y est pas.

Réforme de la fiscalité. Le bouclier fiscal, c'est bien (inique dans son principe, dit la gauche, mais réaliste si on regarde les réalités). Mais l'essentiel, c'est que le niveau des prélèvements obligatoires doit s'aligner sur la moyenne européenne, promesse de Sarkozy. Y arrivera-t-on ?

mais réaliste si on regarde les faits, voulais-je dire.

Toutes ces réformes doivent être menées en tenant compte des impératifs politiques et surtout en faisant en sorte que tout le monde suive.

Il faut donc faire du social,mais là aussi réformer : passer de l'assistanat à un système responsabibilisant.

J'avais oublié la réforme des retraites (en principe problème réglé jusqu'en 2020), la réforme du marché du travail où il faut de la flexibilité et de la sécurité (pas grand chose sur ce point).

Foin des histoires de casting, foin des plans de relances, seules ces réformes de longue durée, d'orientation social-libérales, comptent.

"Je constate , encore une fois, que ceux qui glorifient la Chine songent surtout à dénigrer l'Occident"
Qui glorifie la Chine? Sa performance économique, oui, elle est indéniable. Pour le reste, c'est pas la gloire. Dénigrer l'Occident? Cheap shot (enfin, vous vous adressiez sans-doute à Soler).

Effectivement, la question de fond dans une économie mondialisée est plus que jamais de bénéficier d'avantages comparatifs.

Les Allemands par exemple achètent comme tout le monde aux Chinois des biens de consommation, mais au moins ils ont des biens d'équipement à vendre à ces mêmes Chinois. D'une manière générale, l'Allemagne a préservé un outil industriel imposant, diversifié et dirigé vers l'exportation, y compris pour les PMEs.

La France continue à se désindustrialiser et nos PMEs sont souvent peu efficaces une fois sorties du marché national. Quant à nos secteurs spécialisés dans les gros contrats, ils ont du plomb dans l'aile: Areva et Alstom vendent difficilement à l'étranger respectivement leurs centrales nucléaires et leurs TGV, pendant que Dassault essaye en vain d'exporter son Rafale.

On nous vante en France nos sociétés du CAC40, qui se maintiennent très bien, commercialement et financièrement. Mais leur force n'est elle pas justement d'arriver à s'affranchir des contraintes françaises en ayant la majeure partie de leurs chiffre d'affaires et de leur personnel hors de France?

Je reviens d'un bref séjour en Espagne. On y est frappé en voyant les produits et services, les enseignes commerciales ou les implantations d'entreprises par la pénétration extérieure, mais qui finalement a peu de réciprocité. L'économie espagnole contemporaine semble très mondialisée, mais à sens unique. Car dans l'autre sens, il y a bien peu d'entreprises espagnoles ayant des positions dominantes dans des secteurs économiques à l'échelon mondial. Notons quand même au moins deux exceptions majeures: Inditex (Zara) dans le prêt-à-porter et Banco Santander dans le secteur financier.

Le gouvernement irlandais a déclaré lundi considérer le démantèlement progressif de la banque nationalisée Anglo Irish Bank comme une option envisageable, alors que le Premier ministre Brian Cowen fait face à une pression politique croissante à ce sujet.

Le soutien apporté par l'Etat irlandais à Anglo Irish Bank est en partie à l'origine des difficultés budgétaires du pays, qui a affiché le plus important déficit de l'Union Européenne l'année dernière.

Réagissant à une facture qui ne cesse de s'alourdir, la demande d'obligations irlandaises à 10 ans contre les Bunds a approché un plus haut record lundi.

http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GIGB10YR:IND

Le démantèlement de la banque a été réclamé par Dan Boyle, chef de file du Green Party, sur les ondes de la radio RTE.

"Nous ne demandons pas une fermeture immédiate d'Anglo Irish Bank, ce qui serait de loin la solution la plus onéreuse", a-t-il expliqué, ajoutant qu'un démantèlement pourrait prendre quatre ou cinq ans.

En réponse à ces commentaires, le ministre de la Justice, Dermot Ahern, affirmait qu'il "n'avait pas encore été décidé d'un calendrier pour le démantèlement d'Anglo."

La semaine dernière, le directeur général de l'établissement bancaire avait dit espérer que la Commission européenne se prononce en faveur d'une scission d'Anglo, une possibilité à laquelle s'opposerait toutefois l'organisme européen, selon un journal.

Jusqu'ici, Dublin a toujours considéré que le maintien de la banque présentait l'option la plus économe, car une fermeture risquerait de provoquer une forte baisse de la demande de dette souveraine irlandaise.

La semaine dernière, l'agence de notation Standard & Poor's a abaissé la note de la dette du pays, expliquant notamment que le coût du sauvetage d'Anglo Irish Bank, qu'elle évalue à 35 milliards d'euros, coûterait 10 milliards de plus que prévu à l'Etat irlandais.

(Dépêche Reuters)

Dès la première phrase on apprend que l'économie est une science .... ça commence mal !

Obama a hérité de la crise mais pour Sorman, pfiouuut, il en est le responsable !

"Obama a hérité de la crise mais pour Sorman, pfiouuut, il en est le responsable ! "

Golmondi
Guy Sorman n'a jamais dit qu'Obama était responsable de la crise. Mais l'administration Obama est responsable de son étirement dans le temps. Faudrait sortir de l'Obamamanie et apprendre à lire...

Oui, enfin, notre hôte tire dur sur Obama et bande comme un phoque sur le retour des républicains. Il me semble que Bush n'a pas laissé une situation économique très reluisante à son successeur.
Bush a engouffré des milliards et des milliards dans la lutte contre le terrorisme, avec des résultats qu'on peut trouver plus que mitigés .... l'Irak, Sorman n'y mettrait pas les pieds tellement le pays est dans un chaos sans nom, et les talibans sont toujours là, 9 ans après le 11 septembre .... (la seconde guerre mondiale a duré 4 ans si je pars de pear harbour).

Vaut mieux peut être foutre des milliards dans une assurance maladie ou pour tenter de sauver GM de la faillite... ce qui semble être fait. Mais je ne suis pas un scientifique comme notre hote :)

Amen, brother Golmondi. Mais ne vous fatiguez pas: les idéologues ne sont pas intéressé par les faits.

" Dès la première phrase on apprend que l'économie est une science .... ça commence mal ! "

Ce n'est pas Sorman qui le dit. C'est son appellation de ce qui s'étudie dans toute les universités de la planète " la science économique "

" Bush a engouffré des milliards et des milliards dans la lutte contre le terrorisme, avec des résultats qu'on peut trouver plus que mitigés .... l'Irak, Sorman n'y mettrait pas les pieds tellement le pays est dans un chaos sans nom, "

Coût guerre Irak - Afghanistan = 1% du PIB. Coût plan de relance Obama = 12% du PIB avec un résultat zéro emploi. Un chaos sans nom En Irak ; faudrait un peu vous réactualiser. nous ne somme plus entre 2003 et 2007.

D.J


" Amen, brother Golmondi. Mais ne vous fatiguez pas: les idéologues ne sont pas intéressé par les faits. "

Comme quand vous dites que les pays occidentaux ne sont plus compétitif sur le marché mondial; alors qu'ils trust les 8 places du top 10 avec USA 2èm derrière la Suisse et la Chine...30ème. Enfin j'ai mis le classement plus haut, au cas ou vous l'auriez pas vu.

D.J

De l'efficacité des plans de relance : les Etats Unis ont dépensé quatre fois plus , en % de la PIB, que l'Allemagne. Un exercice en vraie grandeur sur les vertus de l'idéologie Keynésienne.

DJ, je parie que vous partez régulièrement en Irak, en vacances, profiter du calme et des beautés de Bagdad, l'euphrate, le Tigre, c'est sublime.
La communauté chrétienne irakienne apprécie également la liberté retrouvée.

Sur wikipedia, le cout de la guerre semble faire débat ... Stieglitz parle de 2267 milliards de dollars rien que pour l'irak (on ne parle donc pas du bourbier afghan) quand un autre rapport estime à 500 milliards le cout ... mais DJ, lui, il sait, c'est 1% du PIB. Bref, personne ne connait le cout car l'économie n'est pas une science justement mais DJ, lui, il a été demander à la Pythie de Delphes.

Un Marines dans une boite en bois, ça coute combien selon vous ? Et un handicapé/post traumatisé ? Vous chiffrez ça à combien ? Il a le droit à la secu américaine ou ce boulet aurait pu avoir la décence de crever sur place pour ne pas plomber le système de santé ?

Et un irakien troué par balles, vous l'estimez à combien ?


Comme j'ai tenté de l'expliquer dans mon post , c'est notre conception de l'économie qu'il faut faire évoluer : ne plus parier sur des relances conjoncturelles, en revenir à l'entrepreneur , à l'innovation et à l'avantage comparatif . Progresser , c'est faire mieux que les autres ou moins cher : manipuler les budgets n'est d'aucune utilité. Ce pourquoi j'expliquai que les Universités ou le Code du travail sont plus déterminants que les interventions conjoncturelles: bon, je me répète et me fiche des débats sur Bush, Obama ou Palin: ça , c'est une autre histoire ancrée dans les cultures en conflit de la société américaine.Presque impossible à comprendre hors des US . Prenez Glenn Beck : on ne comprend que rapporté aux revivals religieux périodiques aux US.

"les Universités ou le Code du travail sont plus déterminants que les interventions conjoncturelles".
Sur le long terme, entièrement d'accord. A court terme, en cas de cataclysme économico-financier, c'est beaucoup moins évident.
Ce qui ne fait aucun doute, en revanche, c'est que la France ne sortira pas du coma économique à grands coups d'expulsion de roms.
Hors du débat politicien, il est clair que l'administration Bush aura coûté une fortune au contribuable américain: superbe transfert (à crédit) du contribuable vers le complexe militaro-industriel, mercenaires, et potentats/seigneurs de guerre corrompus. Retour sur investissement: sanglant. Gain géostratégique: nul. Chapeau, l'artiste!

Sur Glenn Beck: phénomène nouveau au delà de l'aspect tartufo-religieux: un certaine Amérique blanche se sent devenir minoritaire, à tel point qu'elle en appelle au souvenir de MLK (et Beck se voudrait un peu être le MLK blanc)... Regardez la couleur des manifestants, et des tea partyers en général: blanc de blanc, Amérique profonde qui a peur d'une inexorable dissolution dans des couleurs, des cultures, des religions étrangères. Pour eux, Obama est un musulman (sondages) métissé, l'emblème donc, non pas de l'avènement du rêve américain, mais son crépuscule.
Cette Amérique blanche sent "son" pays lui échapper. Elle n'a pas tort.

Mardi 31 août 2010 :

La Bourse de Tokyo a plongé mardi de 3,55 % et clôturé à son plus bas niveau depuis 16 mois, à cause de la force persistante du yen et malgré les mesures d'assouplissement monétaire décidées la veille par la Banque du Japon.

Et aux Etats-Unis, quelles sont les nouvelles ?

Barack Obama réfléchit à de nouvelles mesures de relance.

Barack Obama, sous pression pour faire repartir la machine économique et l'emploi, a annoncé lundi avoir discuté avec ses conseillers de nouvelles mesures de relance comprenant notamment des allègements fiscaux.

Le président américain, tout juste rentré après dix jours de vacances, est apparu à la Maison blanche pour montrer sa préoccupation sur l'économie que certains experts craignent de voir retomber en récession.

La pression est forte pour le chef de l'Etat à l'approche des élections du 2 novembre, alors que son plan de relance de 814 milliards de dollars qu'il a fait voter en février 2009 n'a pas fait notablement reculer le chômage.

http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE67T0X220100830

Le Japon, les Etats-Unis et l’Union Européenne (sauf l’Allemagne) sont entrés dans « l’ère glaciaire » : déflation, croissance faible, chômage élevé.

Combien d’années va durer « l’ère glaciaire » ?

Je ne sais pas.

On verra bien.

Glenn Beck qui pose devant une pancarte sérigraphiée de Lincoln : la boucle est bouclée.

Le nord a taillé une mentalité de psychopathe sur mesure pour le Sud, après la guerre de Sécession. Il fallait bien qu'un jour, la Bible Belt se réclame de Lincoln.

Que l'Amérique solde son passé, son histoire, ses musées de province à la gloire de deux trappeurs ou d'une bière locale, ce n'est pas encore très dramatique.

Portrait dans le Point de votre médaille Fields

L'incroyable supériorité, dans la durée, de la France dans les mathématiques, au regard de sa population et du nombre de médaile Fields glanée, depuis que cette distonction existe : les français sont des gens sérieux, et une exception sur terre (alors que les belges, n'est-ce pas).

Derrière Beck, il y a le Grand Mogul. Derrière le roll of drums de la guerre d'Irak, il y avait aussi le Grand Mogul.

Avant l'assassinat de JFK, c'était le grand délire et le pousse au meurtre, sur les radios des US of A.

Si Obama est assassiné, certains seront surpris de devoir rendre des comptes.

http://www.youtube.com/watch?v=KVzyGQPgVN8

@Golmondi
"DJ, je parie que vous partez régulièrement en Irak, en vacances, profiter du calme et des beautés de Bagdad, l'euphrate, le Tigre, c'est sublime.
La communauté chrétienne irakienne apprécie également la liberté retrouvée."

Mauvais esprit... Je n'aime pas beaucoup ça. Aussi, j'espère que le document suivant vous ouvrira les yeux:
http://www.dailymotion.com/video/x4hber

3 minutes 12 secondes: "I believe the government that governs best is the government that governs least and by these standards, we have set up a fabulous government in Iraq. "

En parlant de l'Irak, il semble que notre ambassadeur la bas a une idee assez differente des poncifs usuels... A lire absolument.

http://www.lefigaro.fr/international/2010/08/30/01003-20100830ARTFIG00616-l-irak-laboratoire-de-la-democratie-du-monde-arabe.php

Surprise sur crise

"Nazis durant les guerres et catholiques entre elles
Vous oscillez sans cesse du fusil au missel"

Dans mon pays, pas de surprises, la crise continue et va s'aggravant. Le Roi, qui en période de crise, est seul maître à bord, vient de refuser la démission de di Rupo.

Le CDV (parti du président Van Rompuy) est devenu le parti croupion de le l'extrême-droite flamande.

Cela surprendra plus de ce côté-ci de l'Atlantique qu'aux EU. Un professeur américain (ils ont visiblement du temps à perdre) avait déjà démontré statistiquement, ce que tout le monde sait : que depuis que le suffrage universel existe, le vote socio-chrétien en Flandre est le réservoir du vote d'extrême-droite, à moins que cela ne soit l'inverse.

Jacques Brel ayant été déchu de son authenticité flamande par Bart de Wever, je ne résiste pas au plaisir de vous faire connaître cette chanson méconnue du grand Jacques.

Les Flamingants chanson comique…

Messieurs les Flamingants j'ai deux mots à vous rire
Il y a trop longtemps que vous me faites frire
A vous souffler dans le cul pour devenir autobus
Vous voilà acrobates mais vraiment rien de plus
Nazis durant les guerres et catholiques entre elles
Vous oscillez sans cesse du fusil au missel
Vos regards sont lointains votre humour est exsangue
Bien qu'il y ait des rues à Gand qui pissent dans les deux langues
Tu vois quand je pense à vous j'aime que rien ne se perde
Messieurs les Flamingants je vous emmerde

Vous salissez la Flandre mais la Flandre vous juge
Voyez la mer du Nord elle s'est enfuie de Bruges
Cessez de me gonfler mes vieilles roubignoles
Avec votre art flamand italo-espagnol
Vous êtes tellement tellement beaucoup trop lourd
Que quand les soirs d'orages des Chinois cultivés
Me demandent d'où je suis je réponds fatigué
Et les larmes aux dents "Ik ben van Luxembourg"
Et si aux jeunes femmes on ose un chant flamand
Elles s'envolent en rêvant aux oiseaux rose et blanc

Et je vous interdis d'espérer que jamais
A Londres sous la pluie on puisse vous croire anglais
Et je vous interdis à New York ou Milan
D'éructer mes seigneurs autrement qu'en flamand
Vous n'aurez pas l'air con vraiment pas con du tout
Et moi je m'interdis de dire que je m'en fous
Et je vous interdis d'obliger nos enfants
Qui ne vous ont rien fait à aboyer flamand
Et si mes frères se taisent et bien tant pis pour elles
Je chante persiste et signe je m'appelle Jacques Brel.

Les Flaminguants - Jacques Brel

"Les poncifs usuels"...
"Depuis août 2009, il y a effectivement, régulièrement, des attentats spectaculaires et coordonnés, qui portent la marque de fabrique d'al-Qaida."
D'al-Qaida il n'y avait point avant l'invasion américaine.

"La greffe al-Qaida n'a pas pris en Irak, ses méthodes violentes ont été contestées par les djihadistes locaux. "
Ah les djihadistes du terroir, y'a que ça de vrai!

Le baratin diplomatique a tout de même ses limites:
"Le niveau de sécurité permet désormais, moyennant quelques précautions, que les entreprises françaises reviennent participer à la reconstruction."

Je ne dis pas que tout le monde a tout perdu dans cette affaire, loin de là, les proxénètes syriens par exemple savent ce qu'ils doivent à l'ancien alcoolique texan et à sa clique.

Bilan globalement positif

200.000 morts ; 1.000.000 de personnes déplacées

" DJ, je parie que vous partez régulièrement en Irak, en vacances, profiter du calme et des beautés de Bagdad, l'euphrate, le Tigre, c'est sublime.
La communauté chrétienne irakienne apprécie également la liberté retrouvée. "

Ce n'est pas parce que je ne suis jamais allez sur la planète Mars, que j'ignore forcemment son climat son atmosphère et ses saisons.

D.J

Etre américain, blanc, chrétien et de droite, voilà 4 tares indélébiles pour la bien-pensance européenne.

Nos médias gauchistes nous font une présentation de la manifestation de Washington qui suggère qu'il s'agirait d'une horde issue du Klu Klux Klan sur le point de renverser la démocratie.

Je ne me sens pas d'affinités particulières avec les mouvements du type Tea Party, mais pourquoi la majorité n'aurait'elle pas le droit de se défendre contre une dissolution de son monde et de ses valeurs? Je ne sais pas ce qu'il en est aux Etats-Unis, mais en France la nation est bel et bien disloquée sous les coups conjugués du communautarisme, du confessionnalisme et du corporatisme.

A notre époque, les droits des minorités en tout genre, linguistiques, culturelles, raciales, religieuses ou sexuelles sont devenues des vaches sacrées. A fortiori, pourquoi la majorité ne pourrait'elle pas s'exprimer et défendre ses droits?

Pourquoi construire une mosquée sur le site de feu le World Trade Center serait normal tandis qu'organiser un apéro Facebook saucisson-pinard à Barbès relèverait de la provocation? Pourquoi la justice française a interdit de servir des soupes populaires au cochon tandis que l'enseigne Quick peut généraliser progressivement son offre de viande halal?

Chronique d’une agonie à venir.

L’économie US flirte avec le précipice, les bourses étant plus ou moins à leur niveau de l’été dernier, dans une atmosphère étrange où les investisseurs du monde entier déversent leurs masses de liquidités vers le seul placement qui leur semble encore sûr, à savoir les Bons du Trésor.

A 2,06 %, le rendement du Bon US à 10 ans ne s’approche-t-il effectivement pas de son plus bas historique atteint le 30 Décembre 2008 ? Comment s’en étonner alors que la Réserve Fédérale US elle-même a annoncé la reprise de son programme de rachat de papiers valeurs émis par la Trésorerie de son propre pays…

Bienvenue dans la « japanification » des Etats-Unis ! Cette expression, utilisée tout récemment par le stratégiste de Merrill Lynch, Michael Hartnett, n’est-elle qu’une boutade ? Ou insinue-t-elle que le pays est à l’orée d’une longue traversée du désert jalonnée de déflation, d’une interminable récession, et d’un grand cycle baissier affectant les bourses ?

Les Etats-Unis subiront-ils le même sort que le Japon qui n’en finit plus de se battre, et dont les taux d’intérêts sont à zéro depuis 20 ans ?

En fait, Merrill Lynch et quelques rares analystes lucides, quoique terriblement pessimistes, prévoient des taux Américains sensiblement réduits jusqu’à 2020, ponctués d’une croissance moyenne de 1 à 1,5 % sur les 20 ans à venir, un Dow Jones dont les valorisations seraient divisées par deux, et un marché immobilier condamné à chuter de 30 % supplémentaires pour la même période…

Ce scénario catastrophe est-il vraisemblable après les 7 300 000 emplois déjà perdus aux USA, après les faillites immobilières, bancaires, et en dépit des multiples plans de relance ? Ou ces précédents le rendent-ils au contraire crédible ?

Quoiqu’il en soit, notre monde semble avoir aujourd’hui complètement perdu ses repères.

Comment interpréter sinon le rendement actuel sur les Bons du Trésor Britannique à 10 ans qui rémunère à hauteur de 3 % quand le taux d’inflation est de … 3,1 % ? Une seule signification : que les investisseurs sont disposés à placer gratuitement, voire à perdre même un peu, en échange d’avoir la certitude de recevoir leur placement dans 10 ans !

En d’autres termes – et énoncé brutalement – le monde se prépare à la « japanification » Occidentale et ajuste ainsi ses portefeuilles en fonction de la déflation à venir.

Michel Santi.

http://www.gestionsuisse.com/2010/chronique-d%e2%80%99une-agonie-a-venir/

"mais pourquoi la majorité n'aurait'elle pas le droit de se défendre contre une dissolution de son monde et de ses valeurs?"
Elle en a parfaitement le droit, sauf qu'elle n'est pas la majorité, tout juste un sous-ensemble, et que ses valeurs ne sont pas celles de "l'Amérique", tout au plus celles d'une Amérique. Qu'est-ce qui donne plus de droits aux millénaristes blancs du Sud qu'aux autres? Rien.
L'Islam en Europe, vaste problème, d'autant que de l'Islam à l'Islamisme, il n'y a qu'un pas.

La société US n'est faite que de sous ensemble(s) d'une égale dignité, non?

Brel, formidable

"La société US n'est faite que de sous ensemble(s) d'une égale dignité, non?"
Absolument. Je répondais à Johan qui écrivait "mais pourquoi la majorité n'aurait'elle pas le droit de se défendre contre une dissolution de son monde et de ses valeurs?".
Ce n'est ni la "majorité", ni l'"Amérique." Cessons de caricaturer ce pays selon ce qui nous arrange. "Les américains ci, les américains ça"... Fatiguant.

Après Brel, Sardou (on fait c'qu'on peut)...
" Si les Ricains n'étaient pas là.
Vous seriez tous en Germanie
A parler de je ne sais quoi,
A saluer je ne sais qui."

"A la veille de la reprise des négociations directes entre Israël et l’Autorité palestinienne, l’Etat hébreu fait un grand pas. Le ministre de la Défense Ehoud Barak s’est dit mercredi disposé à céder une partie de Jérusalem."
http://www.lejdd.fr/International/Proche-Orient/Actualite/Ehoud-Barak-Partager-Jerusalem-217557/
C'est pas trop tôt! On va peut-être enfin arrêter les enfantillages et parvenir à une solution.
Mon pari: L'administration US, qui a affirmé haut et fort que l'Iran ne peut pas accéder à l'arme nucléaire avant un an au moins, a promis d'aider Israël à bombarder les installations nucléaires Iraniennes et à faire face aux conséquences, si la question Palestinienne est réglée d'ici là.
D'où une accélération probable du processus de paix, avec formation rapide d'un état Palestinien dans la West Bank, retirant par là même le sempiternel catalyseur de la "colère musulmane" et le meilleur outil de propagande des potentats (Iraniens compris), avec utilisation par les US des bonne grâces acquises en terres musulmanes, et de l'antagonisme Sunnite/Shiite pour atténuer a réaction dans le monde Sunnite, laissant l'Iran et ses milices isolées sur le terrain international.
Toutes les étoiles sont alignées, et Israël est au pied du mur. Seul problème, la droite religieuse Israélienne. Faudra jouer serré.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.