Ma Photo

Actualité

  • Parution le 15 mars 2012

    Actu

    Paru le 2 novembre 2009

    Actu

    Actu

    Traductions

    Actu
    Corée

    Actu

    Corée

    Actu

    Inde

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Chine

    Actu

    Pologne

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Argentine

    Actu

    Corée

    Actu

    Espagne

    Actu

    Portugal

    ----------

    Actu

    Actu

    Actu

« Idiots utiles | Accueil | Mosquée à Manhattan. »

Commentaires

"The number of jobs in the nation increased by about 2 percent during Bush's tenure, the most tepid growth over any eight-year span since data collection began seven decades ago. Gross domestic product, a broad measure of economic output, grew at the slowest pace for a period of that length since the Truman administration. And Americans' incomes grew more slowly than in any presidency since the 1960s, other than that of Bush's father."
Voilà. S'il suffisait qu'un républicain soit au pouvoir pour que la croissance reparte, ça se saurait.
Et dire qu'Obama serait anti-capitaliste est de la plus basse politicaillerie. Impossible, dans ce contexte, d'engager une discussion sérieuse.

Vous parlez de pensée unique, mais vous êtes vous mêmes victimes de celle-ci quand vous ne voulez pas voir le rôle des spéculateurs. Et pourtant je ne suis pas un étatiste!
Vous parlez de la hausse du pétrole à cause de pays comme la Chine. Je vous conseille de lire le livre 'Le nouvel ordre du pétrole' de Paul Michael Wihbey. Certains passages sont très éclairants:

"Ainsi chaque augmentation du prix est attribuée a une augmentation de la demande chinoise mais est-ce cohérent avec les chiffres? Absolument pas. En 2008, la consommation mondiale est de 87 mbpj contre 78 mbpj en 2002.La demande a donc augmenté de 11,5 %. Dans le même temps, le prix bondissait de 22 dollars a 100 dollars le baril en janvier 2008 et à 147 dollars en juillet 2008, soit une augmentation de près de 600 %. Comment pouvez-vous expliquer une augmentation du prix de 600 % par une augmentation de la demande de seulement 11,5 %? A présent regardons de plus pres les chiffres de la demande chinoise. La Chine est un important producteur de pétrole avec ses 4 mbpj. Or elle en consomme près de 8 mbpj, elle doit done en importer 4 mbpj. En comparaison, les Etats-Unis consomment 21 mbpj , en produisent 8 et en importent 13. Aujourd'hui la Chine représente 9% de la demande de pétrole mondiale et les Etats-Unis 27%. Les Etats-Unis importent trois fois plus que la Chine. En 2002, la demande de la Chine était de 5,5 mbpj soit 7,3 % de la demande globale de 78 mbpj; en 2008 elle etait de 7,7 mbpj soit 8,9 % de la demande globale de 87 mbpj. L'augmentation de la demande de la Chine entre 2002 et 2008 est done de 2,2 mbpj soit seulement 24 % de l'augmentation de la demande mondiale pendant la même période. Or pendant ce laps de temps, d'autres pays ont également augmenté leur consommation: les Etats-Unis de 1 mbpj, l'Inde de 0,5 mbpj, la Russie de 0,3. Les Etats-Unis ont ainsi genere 11 % de l'augmentation de la consommation mondiale. II faut donc beaucoup relativiser le role de l'augmentation de la demande chinoise.
Donc effectivement il y a une forte demande asiatique, de la Chine et de l'Inde principalement, mais elle n'est pas d'un volume tel qu'elle puisse provoquer une augmentation des prix du pétrole dans les proportions que nous avons vues. Et si vous examinez la chute des prix du pétrole dans les trois derniers jours (depuis le 17 juillet 2008), vous avez un différentiel de 16 dollars qui n'est pas attribuable a une baisse soudaine de la demande de la Chine et de l'Inde. Voici, pour illustrer mon propos, une citation très intéressante de M. Al-Naimi, Ministre du pétrole d'Arabie Saoudite, le 20 avril 2008 : « Nous serions en train d'inonder le marche. Le marche ne pourrait pas absorber ces volumes, il n'y a pas de demande. C'est la raison de la pression sur le prix du pétrole, parce que le petrole est devenu un moyen de couverture pour les investisseurs, comme l'orc contre la perte de valeur des devises».
Il y a d'autres racteurs a l'oeuvre pour expliquer la hausse des prix"

S'il n' y avait pas d'augmentation de la demande , il n'y aurait pas de spéculation. Celle-ci porte sur toutes les matières premières : voyez la cuivre et le lithium. Le paysage économique change , ce qui accélére la course à l'innovation.

Est-ce encore l'effet de ma parano, ou certains post se volatilisent-ils ?

Est-il interdit de dire tout le mal que l'on pense de l'industrie carcérale américaine ?

Sur Bush, il faut tout de même dire qu'il a du composer avec les conséquences de l'après 11 septembre.

Au delà des différences de discours, je crois que, depuis Reagan, les républicains n'ont aucune leçon à donner aux démocrates en ce qui concerne l'augmentation du poids de l'Etat, de la fonction publique et des déficits publics. C'est du moins ce qu'on entend fréquement, je ne suis pas allé vérifier.

2,2 % de croissance pour l'Allemagne au deuxième trimestre... Angela Merkel va encore se faire taper taper sur les doigts!

Il suffit de voir les chiffres, cher Jeo, et il suffit de vivre aux USA pour comprendre combien ce pays est en déclin depuis un bon moment, derrière l'illusion passagère d'une croissance à crédit, à grands coups de vagues spéculatives (immobilier), qui dissimulent un temps de très graves problèmes structurels.
Obama, que notre partisan politicien de taulier caricature à l'envie, s'alignant de la sorte sur la ligne politicienne des républicains les plus stupides, se bagarre pour élever le niveau des études scolaires et aboutir enfin à une standardisation vers le haut. Le président le plus intelligent, et de loin, et le moins idéologue depuis bien avant Reagan, fait un boulot admirable dans un pays extrêmement difficile à réformer, du fait du pouvoir de la branche législative et du recours incessant des votes à la majorité des 3/5emes. Je l'ai déjà dit ici, comme j'avais prédit bien avant la crise que le recours massif des américains au crédit menerait un jour ou l'autre à la débâcle, l'Amérique, écrasée par la puissance de ses lobbys, ses politiciens prêts à toutes les compromissions et toutes les hypocrisies pour se faire réélir, et le cruel manque d'éducation de sa population, est et sera bien plus difficile à réformer que l'Europe. L'Amérique se crétinise et ne comprend même pas ce qui lui arrive. Voyez avec quelle intelligence et quel degré de compétence l'Irak a été envahi et géré post-victoire militaire. Ce pays, si puissant, se meurt de bêtise, d'arrogance, et de l'avidité de certains, comme le fîrent bien des empires.
Immaginer qu'une bécasse comme Sara Palin puisse être considérée sérieusement comme candidate à la maison blanche illustre le triste état des US of A.
Quoi qu'il en soit, l'Amérique d'hier n'est déjà plus. Les minorités deviennent majoritaires et le seront de plus en plus, donnant au pays un caractere différent. Peut-être sera-ce une bonne chose. Too soon to say.

Pardon à Jeo et d'autres dont les commentaires ont disparu : ce n'est pas une censure mais une panne informatique dans le nouveau programme typepad .N' hésitez pas à rétablir vos textes si vous les avez conservés.

Votre article "The Road to Freedom" in City Journal du 23 juillet était très intéressant.

Et ouai, snif, le capitalise et ses millions de morts et son immoralitée endémique et non maitrisable. A quand un édito de Sorman pour réclamer un nouveau "Nuremberg" pour ce système assassin. Non? Pouqruoi? Parce que vous en profitez comme les communistes, du moins, ceux qui se revendiquaient comme tel se gavaient sur le dos des exploités?

Les allocations familiales en Belgique - sur le principe.

Que veut dire régionaliser la politique des allocations familiales ?

Vu de l'extérieur, c'est peut-être aberrant, mais dans mon pays, par le biais de différentes primes à la naissance, crédit d'impôts, et subsides à l'enseignement, un enfant néérlandophone (chère tête blonde) et un enfant francophone (vil cas social - graine de chômeur) ne valent déjà plus la même chose dans mon pays, depuis un bon bout de temps.

Une chose est sûre, car les francophones ont accepté avant que les négociations ne commencent : il y aura des allocations élevées (pour les têtes blondes), et des basses (pour les Niedermenschen Dedekeriens (les flamands constituent une race supérieure, comme les coréens du Nord, n'en doutons pas), les Franse ratten (rats français - pour francophone),les Wallen luie varken (porcs wallons paresseux - pour wallons) et autres multi-culs (multi-culturels) francophones).
Il ne faudrait pas que nous fassions olievlek (tâche d'huile) et souillions le sol sacré de la Flandre*.

Le pire, c'est que les socialistes francophones sont tellement esclaves des transferts, des subsides, tellement cupides et tellement incapables de se remettre en cause, qu'ils sont prêts à tout accepter, au nom de l'intérêt supérieur de la sécu.

Quand on aura perdu Bruxelles, par lacheté, par médiocrité, il ne nous restera plus qu'à être français.

Ce n'est pas contre les français : comment serons-nous traité par la France après s'être laissé traiter comme des chiens par les flamands ?

Di Rupo**, Boabdil wallo-sicilien

*Sol d'autant plus sacré qu'ils en fixent les contours à leur guise, au mépris de l'avis des gens qui y vivent et qu'ils aimeraient que nous reconnaissions tous leurs abus comme frontière d'État.

**Au PS wallon : un Rupo, dix ripoux.

Vu les dernières Lepénissades Sarkozystes (heureusement qu'il reste quelques UMPistes de certaine dignité, Juppé en tête), je comprends l'angoisse de Jeo quant à une éventuelle intégration de la Wallonie à la France... Après les Roms, les Walls?
Je m'attendais à des remous dans le couple Sarko, mais j'ai visiblement surestimé Madame et ses principes. Mais peut-être la vaisselle est-elle en latex...

Mercredi 11 août 2010 :

A l'issue de sa réunion, la Fed a annoncé qu'elle réinvestirait ses liquidités issues des obligations adossées à des prêts hypothécaires et de titres de dette d'agences pour acheter des obligations d'Etat américaines, relançant ainsi sa politique d'« assouplissement quantitatif ».

La Banque centrale du Japon avait « ouvert le bal » de la journée : dans la matinée, son comité de politique monétaire avait opté à l'unanimité pour le maintien de son taux directeur à 0,10 %. Une décision largement attendue par les marchés, compte tenu notamment de la faiblesse persistante de la demande intérieure nippone.

Une des craintes de certains stratèges et économistes est d'ailleurs de voir les Etats-Unis suivre l'exemple du Japon : une entrée dans une « ère glaciaire », marquée par la déflation et une croissance durablement en deçà de son potentiel.

http://www.lesechos.fr/info/marches/020715052794-la-fed-prete-a-racheter-de-la-dette-publique.htm

Comme le Japon.

Les Etats-Unis sont en train d'évoluer comme le Japon.

Les Etats-Unis sont en train d'entrer dans l'ère glaciaire.

L’Union Européenne aussi est en train d’entrer dans l’ère glaciaire : la déflation, une croissance faible, un chômage élevé. Une seule exception : l'Allemagne.

Mettons nos chandails en laine : il va faire froid.

J'y connais pas grand chose à l'economie, je n'ai votre capacité d'analyse, mais doit-on absolument trouver une cause "technique" à la crise ?

En l'espace d'un siecle, l'homme a enormement changé son quotidien, il y a eu deux guerres terribles. Aujourd'hui j'ai plus l'impression que l'on perfectionne ou reinvente plus que l'on innove dans notre quotidien : on ne reinvente pas la voiture, un ordinateur reste un ordinateur mais en plus petit aujourd'hui, les avions restent des avions, le frigidaire est plus gros qu'a son origine, les legumes restent des legumes mais son bio, un son de guitare reste un son de guitare mais avec moins de souffle, un son analogique de synthetiseur reste le meme sauf qu'il est modelisé numeriquement. L'homme n'invente plus vraiment par rapport au siecle dernier mais perfectionne. Bien sur la communication est au coeur d'une revolution que l'on traverse, mais ca ne donne du travail.

J'ai lu un numero special "le monde" qui parlait de la france. On nous explique que la societe est devenu tellement complexe qu'elle est devene difficile a comprendre. Alors de la, a expliquer une crise mondiale ...

"le monde" toujours, avec notre hôte en star d'un jour:
http://bit.ly/cdb5c7
"L'idée communiste n'est pas morte [...] puisqu'elle n'a jamais existé dans les faits."

Aberrations climatiques

La gestion du blog est probablement sujette aux bouleversements climatiques dans ses retombées informatiques & éditoriales : chamboulement des sujets, perte des commentaires, troubles profonds dans les données de la croissance…

Comment expliquer autrement cette avalanche de coquilles où les poussins que nous sommes n’y retrouvons plus notre guide ; notre hôte, bousculé par une mousson de relance, un tremblement de croissance, un glissement de terrain des valeurs, une onde d’outrances en guise de baume à la douleur.

GS : « Madame Lagarde, Marquise aux Finances, annonçait une croissance de 2, 4% pour 2010 »

Depuis un an c’est 1.4% de croissance qui figurait au budget des dernières lois de finances pour 2010, c’est à cette prévision, en voie d’être atteinte en dépit des doutes et du pessimisme ambiant, que Christine Lagarde, Marquise aux Anges peut logiquement se féliciter .

GS : « Lagarde…Et promet maintenant 2,1% pour l'année ! »
Encore une aberration climatique ? Elle promet toujours 1.4% !

GS : « Claude Trichet estime de son côté que 1,1% pour la France, ce serait inespéré »

Dans son rapport sur la France le FMI vient de donner acte au gouvernement français pour sa gestion successive de la crise financière ainsi que de sa gestion adaptée de la relance économique en prévoyant une croissance de 1.4% conforme aux prévisions de Lagarde pour 2010.

JC Trichet qui prévoit un Q3 meilleur que prévu, plus réservé pour Q4, ne s’exprime jamais en chiffre définitif, …aberration climatique vous dis-je…

GS : « la crise financière de 2008 a été mal analysée par les gouvernements occidentaux, puis mal gérée, elle s’aggrave. »

La crise financière s’aggrave ? En Europe les stress test font état d’établissements financiers en bonne forme, susceptibles de faire face à de nouvelles crises, des établissements qui font des profits inespérés.

En Europe la crise économique s’aggrave ? Curieux constat quand au contraire on la voit retrouver le chemin de la croissance, 1% en moyenne de la zone Euro pour le second trimestre de 2010, en forte progression par rapport à 2009 !

BA : « L’Union Européenne aussi est en train d’entrer dans l’ère glaciaire : la déflation, une croissance faible, un chômage élevé. »

Même le pauvre BA qui nous serinait chaque jour avec les taux d’intérêts qui allaient ruiner l’UE, ne sait plus quoi inventer quand ces taux sont au plus bas jamais atteints pour notre pays.

Nous avons eu un aperçu de l’Ere glacière en 2009, Allemagne (Pib -5%), UE (-4%); France (-2.5%) les économistes européens sont agréablement surpris par le redoux climatique et économique.

Pas facile de prévoir l’apocalypse pour un terrien, BA : « Mettons nos chandails en laine : il va faire froid. » le réchauffement climatique a du bon, il nous met à l’abri des frimas de ce vaurien de BAtracien.

PS Il serait temps pour BA de mettre son têtard au rencart - un poulpe…

le monde" toujours, avec notre hôte en star d'un jour:
http://bit.ly/cdb5c7
"L'idée communiste n'est pas morte [...] puisqu'elle n'a jamais existé dans les faits."

Si le communiste n'a jamais existé dans les fait, c'est que ce n'est rien d'autre qu'un mensonge gauchiste qui vit de la crédulité des inadaptés sociaux. En fait, cette idéologie est applicable uniquement à travers une dictature sanglante car elle nie les réalités humaines que sont les besoins de posséder des biens et de consommer des services et surtout d'avoir la rémunération la plus élevé possible tout en fournissant le moins d'effort possible. Guy Sorman a une compréhension du monde qui l'entour très largement supérieur à tout ce que les économistes et autres charlatans de gauche peut produire. Le monde n'est surement pas une référence en cette matière. à titre d'observateur du monde réelle et de penseur, Guy Sorman s'inscrit dans le plus grande tradition que des penseurs comme Turgot, Adam Smith, Frédéric Bastiat, Milton Friedman et tant d'autre comme eux pour qui la réflexion ne consiste pas uniquement "haïr les riches" et les forcés à payer pour toute les lubies de fonctionnaires incompétents...

Suite à la publication de ma tribune sur le Procès de Phnom Penh , dans Le Monde , on constate que les croyants marxistes ne sont pas tous morts , que la réalité ne les intéresse toujours pas et que l'injure reste leur argument massue.

Alain Soler a raison : mon texte n'était pas assez précis . Je l'ai , je crois , rendu plus clair . Les chiffres que je cite se trouve tous sur le site des Finances et de Mme Lagarde : celle-ci "communique" tellement , qu'on se perd dans ses effets d'annonce .

Glups et revoilà Nuremberg…

GS : « Madame Lagarde, Marquise aux Finances, annonçait une croissance de 2, 25 % pour 2010 (qu’elle qualifiait de "scénario bas"). »

Franchement Guy je penchais pour une coquille (2.4 pour 1.4%), mais comme vous confirmez dans l’erreur avec 2.25%, le polémiste prendrait-il le pas sur l’économiste tant les prévisions gouvernementales, celles du budget et de l’économie - largement médiatisées sur cet aspect - n’ont jamais évoqué ces chiffres pour l’année 2010 !

La loi de Finances 2010 version initiale présentée par Christine Lagarde devant l’Assemblée Nationale le mardi 20 octobre 2009, était construit depuis l’été 2009 avec une prévision de croissance du Pib de +0.75% pour 2010 et projetait une croissance de 2.5% à partir de 2011.

La croissance 2010 était revue à la hausse dans le projet de loi de Finances rectificative pour 2010 de janvier 2010 avec une prévision portée de +0.75 à +1.4%.

Cette prévision de 1.4% n’a pas varié, confirmée par le rapport du FMI, elle a des chances d’être atteinte puisqu’avec l’acquis de croissance actuel de 1.2%, il suffirait que Q3 & Q4 soient à +0.2% !
Alain

2,1 % de croissance , annoncé par C. Lagarde sur France Inter le 11 août, au journal de 8h. 2,25%: déclaration au journal Les Echos en janvier 2010.Mme Lagarde parle tous les jours dans tous les médias : ses déclarations intempestives ne sont pas harmonisées et reprises au jour le jour par la presse. Les déclarations de F. Fillon , en revanche, sont maîtrisées et cohérentes avec la loi de finances rectifiée à 1,4. Il n'empêche - et c'est l'essentiel - que l'économie française ne crée pas d'emplois ,ce qui tient au code du travail et au salaire minimum autant qu'à la croissance faible . Si j'en crois, l'OFCE , les entreprises ne génèrent des emplois qu'à partir de 2,4% de croissance.
La bourse qui est une vigie de l'économie , se porte mal ; les économistes et les médias financiers US sont très pessimistes. Les enseignements de la crise ne sont pas tirés, ce qui est l'essentiel de mon propos . Mme Lagarde est accessoire , à ce propos.

Les prévisions de croissance pour la Suisse en 2010 se situe au environ de 1,8% du PIB. La marché de l'emploi décolle et le ch^mage est descendu en dessous de 4% à 3,8% En 2009 ont prévoyait un chômage de plus de 5%. Le déficit public est de -2,5% du PIB et la dette public est de 45% du PIB.

Et les exportations ont flambés malgré le renforcement du Franc suisse face à l'Euro et au dollars.

Mais comme l'a dit Guy; un mauvaise situation économique en Europe pourrait gripper la machine helvétique. 1 fr sur 2 est gagné par l'exportation et le 70% des exportations vont dans l'union européenne. Surtout l'Allemagne.

Pour plus de précision:

http://leblogdjetliberte.blog.tdg.ch/archive/2010/07/21/cherte-du-france-suisse-et-exportation-en-hausse.html

D.J


La Marquise
Désolé cher GS, vous vous trompez ou on vous aura trompé. La Marquise aux Anges avec ses +0.6% du second trimestre n'a pas la légèreté que vous semblez vouloir lui attribuer.

Cette prévision de croissance 2010 (+1.4%) est fondamentale pour l’emploi et la crédibilité du gouvernement, aucun des ministres concernés – Aucun - ne peut s’autoriser une quelconque diversion sur ce paramètre hautement symbolique. Dans le cas contraire l'opposition se serait délectée, les médias aussi...

François Fillon garant de la cohésion gouvernemental y veille en effet, il n'aura pas eu à intervenir sur ce sujet.

- Christine Lagarde ne peut le 11 aout 2010 parler d’une prévision de croissance de +2.25%(?) alors même que le 28 juillet 2010 sur RTL (voir lien), elle reprenait la prévision – constante de 1.4%-.

Chiffre repris sur Europe 1 (voir lien) le 13 août dernier lorsqu’elle annonce en exclusivité sur la radio la croissance "magnifique" de 0.6% alors que les économistes attendaient 0.4%.

- Pas plus que Christine Lagarde ne peut parler de +2.x%(?) en janvier 2010 et défendre en même temps la loi de finance rectificative qui défini cette prévision 2010 à 1.4% (au lieu de 0.75% initialement).

Ci-après le lien vers ses interventions médias de l’année, en particulier Europe 1, RTL, Les Echos
http://www.economie.gouv.fr/christine-lagarde/revue-presse.html

- La création d’emploi est en effet le paramètre clé de sortie de crise, avec les 35 000 créations nettes du second trimestre, ce sont près de 60 000 créations nettes d’emplois sur le premier semestre.

Pas de quoi pavoiser mais un signe encourageant avec la croissance des investissements privés.
Les destructions d’emplois industriels – délocalisations – demeurent une préoccupation que le volontarisme industriel et les récentes actions – dont la suppression de la TP…n’auront pas encore résolues.

A Alain Soler : n'ayant aucun compte à régler avec Mme Lagarde que je crois sans influence sur la stratégie économique de la France, et - absent de France moi-même - je me rallie à vos citations pour en terminer avec une mauvaise querelle. Mais cessez de croire que la suppression de la TP suffira à réveiller l'emploi industriel :ce serait trop simple.La faiblesse industrielle de la France tient à la structure de notre économie du CAC 40 plutôt qu'un réseau de fortes PME.

"Les banques, voilà l’ennemi : ce qui gèlera le crédit et, malheureusement, interrompra la création d’activités nouvelles"
Elle est bien bonne celle là! Ce sont donc des slogans qui ont gelé les crédits. Alors qu'on a justement arrosé les banques pour qu'elles continuent à prêter.
Si on avait écouté Sorman, qu'on avait donc laissé s'écrouler le systeme financier et de petites industries bien inutiles genre General Motors, tout irait certainement bien mieux. Quelle bande d'amateurs, ces décideurs mondiaux!

Ce post sera publié demain dans Le Figaro puisque la croissance n'est pas au rendez-vous. La Bourse , cette vigie , est au plus bas.Les Verts qui ont le sens de l'à propos nous proposent un nouvel horizon : la décroissance .Ils dépassent ainsi leur ambition ancienne qui fut la croissance zéro.

Anti-français : geshiedenis en myosotis

J'espère qu'on va poser des questions à Eva Joly sur le soutien de son groupe au parlement européen à la NVA.
Suite à un portrait de la dame dans le Point, je vois bien tout ce qu'elle peut partager avec Bart de Wever : revancharde, complexée par ces origines sociales et culturelles, anti-bourgeois et anti-francophone.
Que fait un type qui a été porté des chrysanthèmes sur les tombes des pires collabos à côté de Cohn-Bendit, j'attends qu'on me l'explique.

Cercle vicieux

Les titres qui se portent bien : les bons d'état qui se placent comme des petits pains, malgré des taux bas (encore heureux).
Donc nos états fonctionnent à crédit, les dépenses d'aujourd'hui feront les impôts de demain et comme les capitaux n'auront pas permis aux entreprises de se développer, qui est-ce qui va encore payer ?

En cherchant bien, j'ai trouvé un début de réponse à ma question.

Chez nous les CRS protègent les manifestants du TAK et autres Voorpost et tabassent les riverains qui ont le tort de faire savoir qu'ils apprécient peu qu'on viennent commettre des dégradations dans leur commune.

"la décroissance" est un slogan. Décroisance de quoi ? Et si le marché se chargeait d'appliquer les thérories décroissantes plus efficacement que les Verts ne le feraient ?

Quand il n'y aura plus de pétrole, de charbon et de gaz, les prix s'ajusteront d'eux-mêmes. Quand les atteintes à la biodiversité auront atteint un tel niveau que le système économique lui-même sera en péril, les capitalistes réagiront.

Les Verts ont au moins le mérite de nous prévenir et de militer pour une transition maîtrisée. Mais personne ne les entend vraiment (même pas leurs électeurs, aimables bobos consuméristes pour la plupart).

Les ressources énergétiques de la planète à la base de la croissance sont inépuisables : le soleil par exemple.Seuls les prix varient. La décroissance , contrairement à ce qu'assument les Verts , ne pourrait venir que de circonstances politiques : guerre , révolution , choix de société , mauvaise gestion .Leur analyse qui semble rationnel - à peu près aussi scientifique que le marxisme - est donc fausse.

Passer du moteur à explosion à la mobilité électrique, cela ne se fera pas facilement : autant commencer dès aujourd'hui à préparer la transition.
Cette transition ne peut se faire qu'en mobilisant l'opinion publique, ce qui profite aux Khmers verts.

Le soleil est inépuisable, mais ce n'est pas lui qui fait tourner les automobiles.
La disparition des espèces animales et végétales ne semble pas être un fantasme.
La question est : l'innovation technique et le marché suffiront-ils pour tout réguler ?

What else ?

"l'innovation technique et le marché suffiront-ils pour tout réguler "

1. Vu l'ampleur du défi, est-ce que réguler est notre premier problème ?
2. "l'innovation technique et le marché" Pour que cela se passe gentiment, je parierais plutôt sur cela.

Bien entendu, en ce qui concerne la disparition des espèces (et le prix de la sole, du cabillaut, la protection du thon rouge de méditérannée des prédateurs nippons et la présence de rougets dans la mère du Nord), on devrait pouvoir compter sur l'Etat (ou l'Europe). La vérité, c'est qu'ils sont à peu près complètement impuissants.

Comme le chante Mickey3D (ou le prophétisait Lévi-Strauss), avec une population exponentielle et des ressources limittées, "on va pas mourir de rire" et on finira tous par bouffer de la méduse, matin , midi et soir.

Quand à l'ingénierie environementale des khmers verts, on sait déjà que 9 fois sur dix, elle produit des effets de rebords pire que ce qu'elle prétend combattre.
Un exemple :
La réintroduction du cormoran dans la vallée de la meuse, outre qu'elle a ruiné d'autres politiques environnementales visant a repeuplé en poissons la Meuse, a modifié le comportement de l'espèce (tellement nombreuse qu'elle s'est sédentarisée) et a considérablement détruit l'environnement des autres espèces (les déjections des cormorans), à commencer par l'espèce humaine.
Entre le moment où la chasse de du cormoran a été interdite et celui où elle a été encouragée par la région, s'est écoulé un délai tel que le rééquilibrage de l'espèce prendra encore des années. Pendant ce temps-là, les dégats continuent.
On pourrait encore parler des sangliers, des renards, etc.

Pour ceux qui ne l'ont pas encore remarqué :

Les poissons aux noms bizarres que l'on trouve au rayon poissonerie des supermarchés sont systématiquement présenté en filet.

Vous n'en voudriez pas si vous voyiez leurs têtes monstrueuses et leurs yeux globuleux, leur corps enrobée d'une peau noire, pêchés au fond des abysses.

Nous sommes en train de racler le fond de la casserole (ou du pot de Nutella).
Et après ? La mer est le fournisseur de protéine et de vitamine A en Afrique subsaharienne : cela va mal se passer.

Proportion du poisson dans les protéines :

47 % au Sénégal, 62 % en Gambie et 63 % en Sierra Léone et au Ghana

Il faut aussi savoir que les populations de poissons ont tendance à diminuer progressivement, puis à s'effondrer brutalement.

Par dessus bord

effet de bord, pas rebord

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.