Ma Photo

Actualité

  • Parution le 15 mars 2012

    Actu

    Paru le 2 novembre 2009

    Actu

    Actu

    Traductions

    Actu
    Corée

    Actu

    Corée

    Actu

    Inde

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Chine

    Actu

    Pologne

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Argentine

    Actu

    Corée

    Actu

    Espagne

    Actu

    Portugal

    ----------

    Actu

    Actu

    Actu

« Le Messianisme français | Accueil | Sarkozy, une légère extinction de voix. »

Commentaires

Je ne sais pas si les mythes deviennent des objets réels, mais les actions des Hommes en fonction des mythes auxquels ils adhèrent, et leurs conséquences, sont elles, indéniablement réelles.

Et je préfère, et de loin, les reality-based presidents, rationnellement ordinaires (Obama, qui est revenu, c'est notable, à 53% d'opinions favorables) aux extraordinaires de bêtise, grands amateurs de mythes, que nous avions eu précédemment, et qui nous pendent toujours au nez en la pralinesque personne de la gourdasse Numéro 1.
Bref, mieux vaut l'intelligence terrestre des ordinaires à la connerie extraordinaire des tartufo-Christo-lunaires.

Omerta belge

Lire aussi :

http://blog.marcelsel.com/archive/2011/01/11/de-la-n-va-aux-waffen-ss-en-deux-clics.html

Le nationalisme flamand trahit par ses enfants

Hugo Schiltz est le nationaliste flamand avec lequel les francophones ont du composer pendant trente ans. En toute amitié.

Interview de Hugo Schiltz :

H.S. - La NVa est contaminée (souillée, imprégnée) par le nationalisme d'avant-guerre.
Journaliste : -C'est une accusation plutôt grave
H.S. : - Je le sais fort bien. Peut-être que je me rend compte de cela parce que j'ai grandi dans ce milieu, que je le connais de l'intérieur.

http://www.youtube.com/watch?v=o_MxLOv9yyQ&feature=related

Ironie de l'histoire : le journaliste (le plus populaire) en question est devenu le numéro deux de la NVa. Un peu comme si, en France, PPDA rejoignait Marine Lepen.

Serial gaffeur mais brave type quand même

Un libéral, De Gucht, propose de former un gouvernement sans l'incontournable NVa ("un parti de 30 % dans la moitié d'un pays"). Comme Ministre des affaires étrangères, il ne peut pas ouvrir la bouche sans créer un incident diplomatique. Mais pour le reste, il est plutôt courageux.

Alexander De Croo, fils du très belgicain Herman De Croo (qui faisait quand même le tour du Gordel en vélo, dans le temps), a tenu à préciser qu'il s'agissait d'une opinion toute personnelle qui ne représentait en rien la position des libéraux flamands.

Un problème de génération, sans doute.

On doit dire des mythes , comme de tous les productions de l'esprit humain, qu'ils sont des réalités; on peut dire de même que Dieu existe incontestablement au moins en tant que création mentale ( comme , sans être désobligeant, Mickey ou le baron de Munchausen).
Que ces réalités n'ont pas d'existence physique ou concrète en dehors de nous est le point décisif qui les différencie d'avec les réalités objectives qui relèvent ,elles seules,de la pensée rationnelle et de l'investigation scientifique .

"que Dieu existe incontestablement au moins en tant que création mentale ( comme , sans être désobligeant, Mickey ou le baron de Munchausen)"

À chacun son Dieu. Question création mentale, croire que l'on peut s'abstenir ou s'arrêter est une illusion ; croire que l'humanité s'abstiendra ou s'arrêtera est dangereux pour soi.

Dieu, peu importe son nom. Mickey ou le baron de Munchausen. Ou mieux. Ou pire.

Il importe de savoir qu'ON (soi et/ou autrui) mettra toujours quelque chose à SA place, plus ou moins ridicule, plus ou moins cohérent. ON se définit toujours par rapport à quelque chose ; c'est la différence et l'antinomie qui donne du sens, car rien n'a de sens en soi, hors l'être, qui est généralement insaisisable. Dieu est l'opposé qui absorbe cette opposition. La question n'est plus de savoir SI ou QUAND, mais de savoir QU(O)I.

"les réalités objectives qui relèvent ,elles seules,de la pensée rationnelle et de l'investigation scientifique "

Nous voilà rassurés. Merci, mon Dieu.

Hugo Schiltz / Bart De Wever / Hugo Claus et Günter Grass

Hugo Schiltz avait fait partie des jeunesses du VNV. C'est peut-être pour cela qu'il était capable de se méfier de lui-même et des dérives de son camp (ce qui lui fut politiquement fatal, à la fin). Pour cela aussi qu'il avait à coeur d'être "approuvé", reconnu et apprécié par ses interlocuteurs francophones, ce qu'il fut.

A l'annonce de son décès, en 2006, le communiqué du gouvernement fut lu par un ministre francophone. Un parlementaire CDV (chrétien-démocrate, donc) émit une protestation. C'était une insulte (sic) pour le mouvement flamand que cette éloge ait été lue par un francophone.

Cela correspondait pourtant à la vie d'Hugo Schiltz. Après avoir été renié et abandonné par son parti, il fut, immédiatemment après sa mort, récupéré par les flaminguants, de droite, de gauche, d'extrême-doite et, en l'occurence, du centre. Pas touche à Hugo Schiltz, francophone.

Bart De Wever a grandi dans une famille qui n'a jamais renié ses engagements dans la collaboration. Il a réussi à faire admettre par toute la classe politique flamande que l'engagement dans la collaboration était une affaire privée, une espèce de drame familial sur lequel il convient de jeter un voile de pudeur et qui n'empêchait pas la fidélité à un certain "idéal", qui trouvait sa source historique dans cette période. Par ailleurs, il a donné tous les gages possibles et imaginables pour que personne n'ignore son attachement sentimental (esthétique) à la collaboration flamande.

D'où la crainte et le "respect" qu'il succite, y compris chez Gennez, la présidente du SPa.

Dieu que c'est bête ! Qui va leur dire qu'Hitler a perdu la guerre ?

Il n'y a pas de "Chagrin des belges". Cette expression sert à dédouaner et à masquer ce que fut la collaboration idéologique des flaminguants, qui, en soi, c'est le moins que l'on puisse dire, n'a rien de respectable ni d'émouvant. Ni "Chagrin", ni "des belges"*, donc.

La geste de la révolte et de l'indignation, chez Hugo claus comme chez Günter Grass, sert à masquer le fait que l'on fait un drame, une explication, là où il devrait y avoir un jugement. Beaucoup de bruit pour faire oublier le silence.

*Il y a bien sûr eu une collaboration belge. Mais essayer de dédouaner la collaboration flamande par une prétendue lutte contre une prétendue oppression belge, il faut toute la mauvaise foi incommensurable dont est capable un nationaliste flamand.

Jeo, vous me semblez étonnamment bien informé sur le situation en Belgique, même pour un belge. Êtes vous proche des politiciens ou lisez vous beaucoup? Mais je comprends votre désarroi. Je suis fédéraliste canadien, et même si je ne sens pas très près du Canada anglophone, le bris de ce pays me ferait un mal immense. Mais j'avoue que mon intérêt pour le maintien de la fédération canadienne est plus économique que sentimental.

« Nous créons des mythes, dit-il, qui s'emparent de nous: les mythes deviennent ainsi des objets réels. »

Ce matin sur RTL, Alain Delon est entré – de son vivant – dans la mythologie des Stars du septième art. .

Delon mythe Viscontien n’aimerait pas qu’on le ravale au rang « d’Objet » - même réel - lui cet astre vivant du firmament.

Demeurent quelques belles pépites pour ce Rocco sans ses frères.

Bestiaire Belgophobique

Le jaguar reste quand même une belle bête guère comode. La nature l'a gâté ; il a su pousser son avantage. Demandez-vous si il n'entre pas une part de jalousie dans vos railleries.

Que les vieux lions soient défait par le loup, c'est triste, mais ils n'en restent pas moins des lions, et non des loups.

En Belgique, il est célèbre pour son "Ô toi, le belge, ta gueule !" lancé à Gueluck, mais qui, sur ce forum, va lui lancer la première pierre ?

http://youtu.be/v7BNiCZf0wc

Un hors sujet:
La MAFIA bourgeoise,ne peut s'empecher de proposer sa protection dans la menace de ses interets dans ses sucursales africaines ces temps ci,il me semble ?
"Rèstons chez soit" dirait l'autre pourtant ?
Entre les agités de la Cote d'Ivoire et de ses voisins,puis maintenant "de ceux prés de chez nous " voila bien du matèriel a vendre peut etre ?
Les affaires vont s'emballer au plus grand plaisir des marchands d'armes et du rèste qui vat avec?
Que vat faire la MAFIA si elle se fait mettre dehors en Irlande?
Elle vat envoyer les chasseurs a réaction equipés de charges nucléaires ?
66666666666666666666
MAFIA:

Monde
des
Actions
de la
Finance
Intèrnationale
Anonyme .

N'allez pas croire que les Belges lui en veulent : ils sont pliés en quatre. Alain Delon va être déclaré Belge honoris causa, incessamment-sous peu. Il pourra rajouter cette nationalité à la suisse et la française.

Alain Delon connaît mieux la Belgique que cela. Il a longtemps été propriétaire du Casino de Namur, aujourd'hui Mecque européenne du Texas Hold'Em.

http://www.denistouret.net/textes/Garaudy.html
10 La violence la plus sanglante et sa caution par une religiosité hypocrite est un trait permanent de l'histoire des États-Unis, depuis leur origine. Les premiers puritains anglais qui débarquèrent en Amérique y apportaient la croyance la plus meurtrière pour l'histoire de l'humanité: celle de « peuple élu », légitimant, comme des « ordres de DIEU », les exterminations et les vols de la terre des autochtones selon le modèle du livre biblique de Josué, où le « DIEU des armées» donne à « son» peuple la mission de massacrer les premiers habitants de Canaan et de s'emparer de leur terre. De même que les Espagnols avaient appelé « évangélisation» le génocide des Indiens du sud du continent, les puritains anglais invoquèrent, pour justifier leur chasse aux Indiens et le vol de leur terre, le livre de Josué et les «exterminations sacrées» (herem) de l'Ancien Testament. « Il est évident, écrit l'un d'eux, que DIEU appelle les colons à la guerre. Les Indiens se fient à leur nombre, à leurs armes, aux occasions de faire le mal, comme probablement les anciennes tribus des Amalécites et des Philistins qui se liguèrent avec d'autres contre Israël. » (Truman Nelson: « The Puritans of Massachussets : From Egypt to the Promised Land. Judaïsm. » Vol. XVI, n° 2. 1967.)

Votre Garaudy est un taré qui vit dans ses rêves. Mais ses rêves ont tous tourné au cauchemar, alors il essai de faire croire que le système capitaliste est un enfer.
Quand aux conquêtes de l'Amérique par les européens, il n'est pas différents de la conquête de l'Europe du nord par les romains, ni de celle de l'Asie par les Mongoles, ni de n'importe quel autre conquête des hommes sur les hommes par les hommes. Et elle ne sont surement pas différentes des conquête des indiens d'Amérique par d'autres indiens d'Amérique. Les Aztèques qui ont été conquis par les conquistadors donnaient des sacrifices humains à leur Dieux. Sacrifices qui étaient fournies par les conquêtes d'autres peuples indiens des environs.

G.M.,

L'antropophagie ne dérange pas Kim, sinon il devrait se démarquer du régime Nord-Coréen qui a provoqué de telles famines dans son pays que beaucoup de ses compatriotes en ont été réduit à cet expédient.

Non, être bouffé, d'accord, mais pas par un blanc.

On a sa dignité. Où irait le monde si on laissait les blancs intervenir dans nos petites affaires, je vous le demande un peu ?

Bart de Wever est kewl avec WWII

Un journaliste lui montre un article de lui de ses années étudiantes.

Dans cet article, Bart de Wever exige une régionalisation de la justice*.

Bart : vous voyez, j'étais un visionnaire.

Régionalisation de la justice qui, toujours selon Bart, devrait permettre à la Flandre de s'auto-amnistier pour les faits de collaboration perpétrés par les inciviques*.

Bart : Cela ne m'intéresse pas ; c'est un combat de a génération précédente.

Dès 1948(!), le mouvement flamand exige la réhabilitation des inciviques**. Il l'obtient dans les années 90, puis passe à autre chose.

* régionalisation de la justice qui rendra les choses encore plus compliquée : les mineurs ne seraient plus jugés de la même façon d'un côté et de l'autre de la frontière linguistique, conflit entre les tribunaux, y compris entre les régimes linguistiques, pays de plus en plus ingérable, que demander de mieux pour Bart.
** collabos

"L'antropophagie ne dérange pas Kim, sinon il devrait se démarquer du régime Nord-Coréen qui a provoqué de telles famines dans son pays que beaucoup de ses compatriotes en ont été réduit à cet expédient. "

Ouais! Et à chaque fois que je lui répond, j'ai l'impression d'avoir gaspillé des minutes précieuses de ma vie. Je ne comprends pas pourquoi j'ai répondu à cet âne aussi stupide...

"ans cet article, Bart de Wever exige une régionalisation de la justice*."

C'est comme ça au Canada et aux États-Unis depuis que ces 2 fédérations existes et ça fonctionne très bien.

G.M.,

1. La Flandre et la Wallonie sont un peu plus petites de l'Arizona

2. La première raison avancée est d'amnistier les collabos (alors çà, s'est fait, et il n'y a même pas fallu régionaliser)

3. La deuxième raions de régionaliser est la répression des crimes et délits des mineurs (les francophones sont trop tolérants, à ce qu'il parait). On va donc avoir deux législations (ou trois - Bruxelles) et des contestations de juridictions selon que le prévenu et la victime appartiennent à deux régimes linguistiques différents : beaucoup d'instrumentalisations communautaires de procès en perspective.

La Chine a indis­cu­ta­ble­ment fait des efforts en matière de droits de l’homme. Depuis 2006, elle présente chaque année un rapport devant ses pairs pour l’Examen pério­dique univer­sel (EPU). L’EPU permet l’examen systé­ma­tique et régu­lier de la situa­tion des droits de l’Homme dans chacun des 192 pays membres de l’ONU, pour éviter l’accusation de sélec­ti­vité. Les résul­tats sont sur ce site : http://upr-epu.com/pays.php?id=28 .

Ce qui est marrant, c’est que pendant des années prati­que­ment tous les pays ont accepté ce grand oral, sauf les Etats-Unis. D’ailleurs si vous cher­chez Etats-Unis, vous ne verrez rien. La Chine a même appelé les Etats-Unis à rati­fier des conven­tions sur les droits de l’homme. Les pres­sions sont telles que les Etats-Unis sont obli­gés de passer cet oral pour la première fois en novembre 2010. Les Etats-Unis ont subi un feu roulant de critiques : déten­tion de Guan­ta­namo; peine de mort; refuse de rati­fier les trai­tés inter­na­tio­naux; viola­tions des droits de l’Homme dans les guerres en Irak et en Afgha­nis­tan; climat d’intolérance; racisme; isla­mo­pho­bie. L’ONU a adressé 228 recom­man­da­tions, c’est un chiffre record, plus fort que la Chine ! Un ministre russe a même déclaré :

“Les résul­tats de l’examen du rapport des Etats-Unis prouvent encore une fois que certains pays occi­den­taux qui prétendent occu­per une posi­tion de leaders dans le domaine de la défense des droits de l’homme ont des problèmes sérieux dans ce domaine”

Vous avez raison, empereur, il y beaucoup d'hypocrisie de la part des américains et des occidentaux en général.
Je suis en train de regarder le témoignage de Blair devant une commission d'enquête sur le déclenchement de la guerre d'Irak, et ses mensonges de l'époque sont évidents.
Mais le fait qu'il soit obligé de témoigner devant cette commission est en soi, une illustration de ce que la démocratie et l'état de droit tendent au "bien", à la vérité, à la justice.
Bref, soit l'on considère que la démocratie, la liberté de conscience et de religion et l'état de droit sont souhaitables, indispensables même à l'épanouissement humain, soit on s'accommode de la dictature.
Le régime chinois est-il une dictature, oui ou non?
Souhaitez-vous l'avènement de la démocratie; oui ou non?


" déten­tion de Guan­ta­namo; peine de mort; refuse de rati­fier les trai­tés inter­na­tio­naux; viola­tions des droits de l’Homme dans les guerres en Irak et en Afgha­nis­tan; climat d’intolérance; racisme; isla­mo­pho­bie. "

Je rappellerais à Empereur " ( et à ETF )que tout ce qui est mentionné dans ces accusations contre les USA et fortement critiqué et débattu au sein de la société américaine. Personne aux USA risque la prison pour avoir critiquer la politique du gouvernement US. En Chine critiquer la politique de Pékin pour tout est n'importe quoi est passible d'emprisonnement.

Et je rappellerais aussi que plusieurs officiers et soldats US furent inculpé et condamné à la prison à vie pour des exactions contre des civiles et des prisonniers de guerre. Rien à voir avec les crimes des soldat chinois lors de la répression de Tiananmen et l'impunité qui va avec.

Entendre la Chine demander aux USA de ratifier des conventions des droit de l'homme; c'est du vrai foutage de gueule. Et il y a encore des cons pour tomber dans le panneau.

D.J


"climat d’intolérance; racisme"

Et à Moscou ?

@ EFT

1°) Non la Chine n'est pas une dictature ! Qui dit dictature, dit dictateur, c’est-à-dire une personne s’étant auto­pro­cla­mée comme le seul chef, et qui bien souvent conserve son poste jusqu’à sa mort. Ni Deng Xiao­ping, ni Jiang Zemin et pas plus leurs succes­seurs ne peuvent être compa­rés à des Hitler, Pino­chet et autres Ceau­sescu ou même Castro, le pouvoir n’étant pas détenu par un seul homme, mais par l’Assemblée Populaire Nationale (3000 députés) et la Conférence consultative politique du peuple chinois. Le pouvoir législatif est entre les mains de l’Assemblée Populaire Nationale. La Conférence consultative politique est le principal organe de coopération entre les partis politiques (oui, il y a neuf parties politiques en Chine alors qu'aux Etats-Unis il n'y a que deux).

2°) La liberté de conscience et de religion est garantie en Chine ! Il y a 21 millions de chrétiens en Chine, 30 millions de musulmans, 660 millions de bouddhistes, 40 millions adhérants pour les religions populaires, 700 millions d'athées, etc. Les musulmans Chinois ont donné des savants, astronomes, explorateurs, navigateurs. Même de brillants généraux luttant contre les Mongols. L’Occident n’est pas encore arrivé à ce niveau dans son Histoire, encore moins la France confite d’islamophobie. Il faudrait interviewer les représentants de la communauté musulmane en Chine. Pourquoi pas un de ses plus éminents, occupant un des plus importants postes du gouvernement chinois, celui de ministre de l’agriculture avec rang de vice premier-ministre, Hui Liangyu ?... Ou encore, le président de l'Association islamique de Chine Chen Guangyuan ?...

3°) Sur la question de la démocratie chinoise, il faut lire le livre "La Chine et la démocratie" de Mireille Delmas-Marty. il y a une tradition démocratique en Chine dans le sens où la tradition chinoise est variée, elle est polémique et contradictoire, le domaine politique se distingue clairement du domaine religieux. C’est cette tradition qui a influencé les philosophes des Lumières. D’après Mireille Delmas-Marty, la Chine avait quelques siècles d’avance sur l’Europe d’Ancien Régime. On ne pouvait juger et punir que conformément à la loi. Les jugements d’un tribunal étaient toujours révisés au niveau supérieur pour le vérifier. Les lois impériales étaient publiées et des codes étaient imprimés, avec des mises à jour et des rééditions régulières. Tout cela sous une forme moderne depuis les Ming, au moins quatre siècles avant les codes napoléoniens. Au même moment, en Europe, les Parlements jugeaient au nom du Roi, en fonction de coutumes sur lesquelles on discutait, et rendaient des sentences souveraines à leur fantaisie. En simplifiant les choses, l’idée que le juge “applique la loi” et non “rend la justice” est chinoise avant d’être républicaine. Mais voilà arrive le XIXème siècle où la Chine a connu misère, pillage, famine colonisation et guerre. Son développement a été stoppé de manière que la notion de démocratie chinoise est encore incomplète.

Avec le développement économique, la Chine va devenir plus démocratique, mais la démocratie chinoise ne sera pas comparable aux modèles occidentaux.

"Son développement a été stoppé de manière que la notion de démocratie chinoise est encore incomplète."
Bel euphémisme, mais c'est bien de le reconnaître.

"Avec le développement économique, la Chine va devenir plus démocratique, mais la démocratie chinoise ne sera pas comparable aux modèles occidentaux."
Et en quoi sera-telle différente?

J'ai beaucoup ri sur le commentaire de D.J : "tout ce qui est mentionné dans ces accusations contre les USA et fortement critiqué et débattu au sein de la société américaine". Beaucoup débattu ? Et finalement quel est le résultat ? Les violations continuent... Les Etats-Unis ont le taux d'incarcération le plus élevé dans le monde à 737 personnes emprisonnées par 100.000. Les Etats-Unis ont 5% de la population du monde et 25% de la population incarcérée du monde. Bravo les débats à l'américaine ! Et le racisme à l'américains, un racisme brut, tel que l’on aurait pu le voir en france au 19eme siecle. Un ‘’vrai racisme'’ ou des gens tapent sur d’autres, ou leur lancent des insultes racistes dans la rue aux yeux de tout le monde sans etre ennuyes par personne.

D.J nous dit aussi : "Personne aux USA risque la prison pour avoir critiquer la politique du gouvernement US". Encore heureux ! Mais la personne risque de se faire assassiner ! Même Obama a déjà eu des menaces de mort parce que c'est le premier président noir...

Par ailleurs DJ nous pond des poncifs : "En Chine critiquer la politique de Pékin pour tout est n'importe quoi est passible d'emprisonnement". Allez sur le blog de Han Han, il y a plein de critiques. Et Han Han n'est pas en prison. Il faudrait voyager un peu, DJ, parce que là vous racontez n'importe quoi. Apprenez aussi le chinois pour vous informer de ce qui se passe réellement en Chine, parce que s'informer à travers la propagande de la presse occidentale ne vous aide pas à mieux comprendre la Chine.

Mais EFT, il y a autant de démocratie que de peuples ! La démocratie athénienne, c’est l’affaire des hommes libres — ni les femmes, ni les esclaves. Pas 10% de la population de l’Attique. La démocratie à l’américaine, c’est la liberté assurée, assumée, assénée, des trusts qui se partagent la Maison-Blanche, par candidats interposés. La démocratie à la française, c’est de plus en plus l’affaire de groupes de pression, de factions, de sectes.

Vous ne répondez pas à ma question. Alors, posons la différemment. Vous dites:
"Son développement a été stoppé de manière que la notion de démocratie chinoise est encore incomplète."
En quoi est-elle incomplète?

" Les Etats-Unis ont le taux d'incarcération le plus élevé dans le monde à 737 personnes emprisonnées par 100.000. Les Etats-Unis ont 5% de la population du monde et 25% de la population incarcérée du monde. "

Mais à la différence de la Chine; aux USA il n'y apas de prisonnier politique. Aux USA ont met en tôle que des personnes qui ont commis des délits ( vols, agression ou meurtres etc...)

La Chine n'est pas une dictature parce que ce n'est pas dirigé par une personne? Cela change quoi? Il n'y a pas de liberté politique, pas d'élections et de votation populaire.

" La liberté de conscience et de religion est garantie en Chine ! "

Vous avez raison. Il ne font pas de différence religieuse quand il s'agit d'exécuter une balle dans le nuque les prisonniers de droit commun. Même pour des vols à l'étalage ont exécute en Chine. Et en plus ils facture la balles tirées à la famille de l'éxecuté. 3 à 5000 éxecutions par an selon Pékin. 10'000 chinois exécutés par an selon amnesty international.

" Et le racisme à l'américains, un racisme brut, tel que l’on aurait pu le voir en france au 19eme siecle. Un ‘’vrai racisme'’ ou des gens tapent sur d’autres, ou leur lancent des insultes racistes dans la rue aux yeux de tout le monde sans etre ennuyes par personne. "

Après Empereur parle de poncif. C'est vous qui devriez voyager un peu. Les américains sont tellement racistes qu'ils ont élu un noir comme président. L'Amérique de l'apartheid c'est fini de puis 40 ans.

D.J

" Apprenez aussi le chinois pour vous informer de ce qui se passe réellement en Chine, parce que s'informer à travers la propagande de la presse occidentale ne vous aide pas à mieux comprendre la Chine. "

Les staliniens disait pareil pour la presse occidentale. J'ai pas en besoins pour cela d'apprendre le russe.

D.J

D.J

Voilà comment Empereur traite l'opposition chinoise! Méfiez-vous DJ...

http://www.wideo.fr/video/iLyROoafz8s6.html

-"Oh nôôôn, pas un post sur la Belgique, on n'en peut plus"
-"Si. Et moi, vous croyez que je rigole."

Où Marcel Sel parle de la presse et de la société flamande.

http://blog.marcelsel.com/archive/2011/01/20/kloten.html#more

extraits - part I

"C’est là qu’en une semaine, plusieurs textes ont attiré mon attention (et celle de plusieurs de mes commentateurs).…


Il y a d’abord celui de Mark Reynebeau, journaliste de renom connu pour son «belgicanisme». Dans De Standaard, il relève un véritable culte de la personnalité réservé à la personne de Bart De Wever. L’article intitulé «Bart a toujours raison — le culte autour de Bart de Wever» commence par un constat : Paul De Grauwe, économiste, de renom aussi, a twitté la semaine précédente : «ai souvent critiqué le VLD, le SP.a, le CD n’ai jamais reçu de mails haineux. Maintenant que je critique la NVA, je reçois des paquets entiers de mails haineux.» Reynebeau conclut que cette déferlante de haine tombe sur De Grauwe parce qu’il a dit ce qu’il est apparemment interdit de dire : la N-VA bloque les négociations parce qu’elle veut en fait, non pas une réforme de l’État, mais la sécession de la Flandre. Curieusement, dire ce qui apparaît clairement dans le programme de la N-VA, c’est s’exposer à sa vindicte populo-partisane !


Mark Reynebeau n’a pas peur des mots. Il sous-titre même «terreur intellectuelle». Et bien qu’il pèse le pour et le contre dans l’article, assez modéré, il termine par une phrase de Paul De Grauwe : «(…) mais j’ai un problème avec cette atmosphère où toute opinion divergente est vue comme une connivence avec l’ennemi (sic)» Rien de rassurant ici, sinon une chose : Mark Reynebeau aborde un point qui n’avait pas été véritablement mis en évidence jusqu’ici, une sorte de pensée unique obligatoire inspirée par l’extrémisme indépendantiste, et dont je faisais état voici bientôt trois ans dans Walen Buiten (paru en 2010, mais écrit principalement en 2008). Rassurant : 2773 personnes recommandent ce texte sur Facebook. Inquiétant, 774 réactions suivent ce texte, en grande majorité négatives, voire haineuses envers… Mark Reynebeau. Celle qui a récolté le plus de voix dit notamment ceci : «quand on n’a pas une pensée de gauche, on vous impose un sentiment de culpabilité». Or, Reynebeau n’a pas pris un point de vue de gauche ou de droite, mais simplement celui du bon démocrate qui étudie les conditions d’une bonne démocratie. Faut-il donc comprendre par cette réaction, et les suivantes, que prendre un point de vue démocratique en Flandre serait devenu une hérésie dangereuse pour la flamanditude des choses ?"

Extraits - Part II

"Le second article est plus radical. Express.be, reprend cette fois quelques extraits d’une interview (VRT-Klara) de Stefan Hertmans, essayiste et poète de grand renom (également) en Flandre. L’écrivain n’y va pas de main morte. Il parle ni plus, ni moins de «national-populisme», et rejoint Philippe Geluck : «Excusez-moi, mais c’est l’atmosphère qui régnait en Allemagne dans les années trente : vous n’étiez pas un bon Allemand si vous n’étiez pas ‘dans le coup [d’État]’. Et plus loin : «Les amis, ceci me paraît être un climat préfasciste». L’auteur chante ensuite un air connu pour qui visite les sites en ligne flamands, et que je dénonçais déjà voici trois ans : «je me sens impuissant quand je lis les réactions de La Flandre profonde (en français dans le texte) (…) sur tous les sites de tous les médias : du Morgen, du Standaard, de Zita, de Telenet, etc. C’est partout haineux. Dès que quelqu’un essaye de nuancer ‘oui, ces idiots de Wallons feront de nouveau ceci… ’ C’est devenu raciste à ce point. Et apparemment, c’est très généralement admis, que l’on fasse cela, que l’on raisonne de façon aussi infantilement égocentrique. (…) Je trouve ça très inquiétant» et d’ajouter «C’est aussi fondamentaliste. C’est totalitaire. On le voit également : ils ne supportent aucune réaction, ils ne supportent aucun compromis, ils ne supportent aucune réponse (…) ce n’est pas de la politique, pour moi, c’est de la barbarie.»


Dans son interview, Hertmans cite encore Tom Lanoye, un autre écrivain, scénariste et auteur dramatique qui, samedi passé, avait affirmé dans De Morgen : «Nous, les Flamands, nous allons vers la scission de la Belgique comme les Américains allaient à la guerre d’Irak : avec des mensonges, sans un plan clair et défini, et sans être sûrs du résultat. Si cette république de Flandre devait arriver, je reste simplement habiter à Anvers. Pour que dès le Premier Jour, lorsqu’on râlera que le Walhalla [la Flandre indépendante] ne rapporte pas finalement ce qu’on en aura attendu, je puisse dire en latin et en flamand populaire : ‘I told you so’ (je vous l’avais bien dit). Je prépare déjà un panneau que j’emmènerai [ce jour-là] sur la Place Verte [à Anvers].» Le titre de son intervention dans De Morgen était en latin. La bonne traduction étant «Combien de temps vas-tu encore mettre notre patience à l’épreuve, Bart de Wever ?». De Morgen n’avait pas hésite à interpréter quelque peu le titre en : «Combien de temps vas-tu encore jouer avec nos couilles, Bart De Wever ? (mais alors, en latin)», une «traduction très breughelienne, flamande» nous dit plus tard Tom Lanoye, invité sur le plateau de Reyers Laat, une émission que j’apprécie de plus en plus, à la VRT, où on le mit face à Siegfried Bracke, N-VA (à partir de 11’30”). "

Évidemment, ces réactions font chaud au coeur. Mais 1. elles viennent fort tard 2. elles ne pourront pas plus se faire entendre que celle de Thomas Mann ou Zweig. Il est trop tard.

Pour DJ qui ne voit pas plus loin que son nombril, voici une video :

http://www.veoh.com/browse/videos/category/activism_non_profit/watch/v20730291hzH58sXf

Ce qui commence à faire tache aux USA.… c’est le problème que posent les écolo­gistes locaux… qui posent les bonne ques­tions face a des catas­trophes écolo­giques qui sont induites par la course aux nouvelles tech­no­lo­gies pour extraire pétrole et gaz.

Ces écolo­gistes sont confron­tés à des d’accusations de “terro­risme” contre les USA ! Voilà les droits de l'homme made in USA...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.