Ma Photo

Actualité

  • Parution le 15 mars 2012

    Actu

    Paru le 2 novembre 2009

    Actu

    Actu

    Traductions

    Actu
    Corée

    Actu

    Corée

    Actu

    Inde

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Chine

    Actu

    Pologne

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Argentine

    Actu

    Corée

    Actu

    Espagne

    Actu

    Portugal

    ----------

    Actu

    Actu

    Actu

« Comment meurent les démocraties | Accueil | Understanding populism »

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d834521ba869e20168e7ae0ebd970c

Voici les sites qui parlent de La crise est finie mais aux Etats-Unis. :

Commentaires

La dette américaine, privé + public atteind 354% du PIB.

N'est-ce pas précipité de dire que la crise est finie ?

Après on me dit peut-être des chiffres faux, mais ils viennent de la-bas.

Honnêtement, quand on n'est pas spécialiste, c'est dur de faire la part des choses.

@ Vincent,

Quand on parle de fin de crise; c'est que l'économie redémarre et que le pays n'est plus en récession. La dette US existait déjà avant le début de la crise.

Ce serait comme de dire qu'il y a crise tant que le plein emploi n'est pas revenu.

D.J

Effet QE3?

D'accord, je comprend mieux.
Merci D.J


@ Vincent,

Votre question n'est pas du tout stupide. ( seule les réponses peuvent l'être dit-on ) La dette aux USA ( privé + publique )est effectivement encore préoccupant. Et ce n'est pas non plus ce qu'il y a de mieux pour la santé économique du pays.

D.J


Guy Sorman écrit : "Le niveau de production américain a dépassé ce qu'il était avant la crise de 2008"

Exact, mais c'est une production qui ne crée pas d'emploi.

C'est de la croissance qui ne crée pas d'emploi.

C'est de la production qui ne crée pas d'emploi.

Civilian labor force participation rate = taux de participation de la population active.

Quel est le pourcentage de la population des Etats-Unis qui travaille réellement ?

Janvier 2000 : 67,3 %. Ce chiffre de 67,3 % est un record dans l'histoire des Etats-Unis.
Ce plateau a duré quatre mois : janvier, février, mars et avril 2000.

Ensuite, à partir du mois d'avril 2000, c'est une chute.
Le chiffre baisse, baisse, baisse.

Janvier 2012 : 63,7 %.
Avec ce chiffre de 63,7 %, les Etats-Unis sont redescendus au niveau de mai 1983.

Autrement dit : le chiffre de janvier 2012 est le pire chiffre depuis 29 ans.

http://data.bls.gov/timeseries/LNS11300000

Impayable ce BA.
Mythique, tout simplement.

Personne ne parle de l'emploi, ce n'est pas le sujet du billet ; mais peu lui importe.

De plus, il ignore les mises en garde répétées sur une interprétation au premier degré des statistiques BLS et continue à s'enfoncer dans ses erreurs d'interprétation.

Je vous adore BA. De grâce, lancez votre blog !

Pour BA ce serait comme si le soleil ne pourrait pas se lever un matin nuageux et pluvieux parce qu'il ne verrait pas le soleil.

BA a pas vraiment compris que les employeurs généralement quand il augmentent leurs productions en début de reprise économique attendent un certain temps; le temps que la reprise se confirme avant d'embaucher plus de personnel.

c'est une constante à chaque fin de crise.

Mais BA n'aimerait surtout pas que l'économie US reprennent tant il déteste ce pays. Il rêve d'un déclin permanent et irréversible.

Savoir que ça va mieux le rend malade.

D.J

À quel point les USA peuvent-ils supporter leur dette ?

Je ne suis pas très bon en math, mais à un moment donné je me dit, "je suis investisseur, je prête 100 millions de dollars à l'état américain, je serai peut-etre mort que je n'aurai toujours pas récupéré l'argent, même si j'ai chopé des intérêt.".

Suis-je dans l'erreur dans ma façon de penser ?

@ Vincent,

C'est ce qui s'est passé dans la crise de l'endettement publique de la zone Euro. Des banques ont plongé dans le rouge foncé après avoir prêté aux états déjà très endetté en croyant que c'étaient des placements sûr.

D.J

J'adore les Etats-Unis, et j'adore aussi la lucidité.

Comment pouvez-vous dire que tout va très bien madame la marquise alors que la croissance US ne crée plus d'emplois ?

@ BA,

Evidemment qu'elle ne crée pas d'emploi. A moins d'espérer une baisse spéctaculaire de l'emploi aprés 3 semaines de reprise.

D.J

rectification; je voulais dire:

" une reprise spéctaculaire de l'emploi aprés 3 semaines de reprise. "

D.J

@BA

Qui a dit "tout va très bien madame la marquise" ???

Vos sources, s'il vous plaît !!!

Je me souviens qu'en 2006-2007, une augmentation de la production americains n'avait pas entraine de baisse du chomage.

L'explication est simple : ce sont les gains de productivite qui creent la croissance et non l'emploi.

1- Premier constat :

Plus de 46 millions d'Américain reçoivent des bons d'alimentation (soit 15 % de la population).

http://www.zerohedge.com/news/united-welfare-states-america-2011-nearly-half-population-received-some-form-government-benefit

2- Second constat :

Civilian labor force participation rate = taux de participation de la population active.

Janvier 2012 : 63,7 % de la population travaille réellement.

Avec ce chiffre de 63,7 %, les Etats-Unis sont redescendus au niveau de mai 1983.

Autrement dit : en pourcentage, il y a de moins en moins d'Américains qui travaillent.

Et malgré ces deux constats, madame la marquise choisit comme titre : "La crise est finie mais aux Etats-Unis"

Madame la marquise ne voit pas le problème.

Ou alors madame la marquise ne veut pas voir le problème ?

Good job Monsieur Guy Sorman, j'ai publié cet article en intégralité sur ce lien:
http://sciencespolitiques.blogspot.com/2012/02/la-crise-est-finie-mais-aux-etats-unis.html
Et avec votre signature en bas. Je suis vos mises à jour [sur votre blog] en temps réel!

" Madame la marquise ne voit pas le problème.

Ou alors madame la marquise ne veut pas voir le problème ? "

il est incroyable que BA n'arrive toujours pas à faire une différence entre une reprise économique et une économie en pleine santé.

Sorman dit que le malade n'avait plus de fièvre et qu'il allait mieux; il n'a pas dit qu'il avait retrouvé toute sa pleine santé.

D.J

@BA

Grâce à votre savoir infini, pouvez-vous m'expliquer comment interpréter cet article ?

Spain Yields Plunge in Auction After Greek Deal (http://www.cnbc.com/id/46461631)

Je vous remercie de m'honorer de votre savoir.

Compte tenu du track record de notre taulier, je me méfie de son analyse et de ses annonces. Rappelons nous qu'avant le désastre, il ironisait sur les prédictions pessimistes et nous entonnait un "tout va très bien". Crise? Quelle crise?
Les choses vont mieux, mais dire que la "crise est finie" me semble un tantinet optimiste.
Notamment eus égards à la fragilité de la zone euro.
Nos amis de chez Goldman pensent d'ailleurs que l'économie US ne croîtra pas de plus de 2.5%, et qu'il n'y aura pas, par conséquent, de baisse (réelle) du chômage.
Donc, la crise n'est pas finie. Ou alors, il faut définir ce que l'on entend par "crise".

Parce que l'économie US est essentiellement " Schumpétérienne".

Que pense GS du sauvetage de l'industrie automobile ? Obama a t'il eu tort de ne pas faire du Schumpéter en laissant GM, Ford couler, remplacer par... par quoi ?


@ Munster,

Il aurait pu lancé une OPA pour une reprise du groupe sous garantie que la production reste sur sol US.

D.J

Ford n'a jamais été en danger (il n'ont eu qu'aide de compensation pour les bailout des 2 autres). Seul GM et Chrysleer on eu recours a des Bailout. Si Bush (car c'est lui qui a commencé les Bailout) et Obama avaient laissé Gm et Chrysler coulé, Ford les aurait aisément remplacé.

Charles Gave est sur la même longueur d'onde que Guy Sorman ,de plus il relativise la soit disant énorme dette des USA

http://lafaillitedeletat.com/2012/02/11/quelques-contre-verites-sur-les-usa/

Tiens? Tiens? Un Nouveau livre pour bientôt? J'espère qu'il sera aussi disponible au Canada.

A quoi attribuer la santé retrouvée du secteur automobile au Etats Unis sinon à l'aide toute keynesienne d'Obama ?. Milton Friedman doit s'en retourner dans sa tombe et les membres du tea party doivent être verts de rage... Coup dur pour les républicains... et pour le mythe de l'économie ultra libérale !!

@ Jessie,

Reste qu'il en faudra probablement en payer le prix. L'argent du contribuable ne tombe pas du ciel. Obama aurait mieux fait dans un premier temps chercher des repreneurs privés.

C'est un peu léger et prématuré d'enterrer les libéraux.

D.J

Les USA avec Apple ont montré que les USAs ont toujours un temps d' avance, ils créent des produits qui n' éxistait pas avant. Les constructeurs PC US Dell et HP perdent du terrain face aux Asiatiques mais ce sont le secteur du PC est en déclin. Les USAs ne sont plus que 3 ième constructeur auto mondial derrière la Chine et le Japon mais ce secteur appartient au passé. Ils créeront le remplacant à l' auto dans le futur par leur investissement dans la défense. Si GM, Chrysler ou Ford font faillite, ce n' est pas grave.

Le Journal d'un optimiste devrait arriver au Québec fin mars et je prévois une conférence à Montréal le 26 avril.

Je sais que c'est hors sujet; mais comme le réchauffement climatique prend une importance dans ce blog; j'aimerai apporter cette nouvelle info où les pro-réchauffistes qui après nous avoir certifiés mordicus que les hivers deviendront de plus en plus doux et non le contraire; voilà que nos climatologues réchauffistes nous expliquent que les hivers qui deviennent plus rigoureux au 4 coins de la planète ces dernières années seraient aussi liés au réchauffement. Ce serait la fonte des pôles qui refroidis l'océan qui lui refroidi les courants maritimes etc...

Depuis le temps qu'ils nous disent que les pôles fondent qui refroidis depuis le temps l'eau des océans; on se demande pourquoi ils nous sortent cette nouvelle théorie seulement maintenant?

D.J

"Depuis le temps qu'ils nous disent que les pôles fondent qui refroidis depuis le temps l'eau des océans; on se demande pourquoi ils nous sortent cette nouvelle théorie seulement maintenant?"

Les réchauffistes adorent terroriser les populations, tout comme les socialistes et autres adeptes de l'anti-Progrès qui osent prétendre au titre de "Progressistes" de façon purement mensongère.

Jeudi 1er mars 2011 :

L'Insee précise également que le taux d'emploi des 15-64 ans est stable au quatrième trimestre comme sur l'année. Il atteignait 63,8 % fin 2011.

http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0201925874305-le-taux-de-chomage-a-atteint-9-4-fin-2011-296704.php

Pourcentage des Français qui travaillent réellement : 63,8 %.

Pourcentage des Etatsuniens qui travaillent réellement : 63,7 %.

Match nul.

Trichet, sur France Culture, pour qui la crise est loin d'être finie, que ce soit en Europe ou aux US. Entièrement d'accord avec lui, mais bon, je prends ce post de notre taulier comme une pub pour son bouquin...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.