Ma Photo

Actualité

  • Parution le 15 mars 2012

    Actu

    Paru le 2 novembre 2009

    Actu

    Actu

    Traductions

    Actu
    Corée

    Actu

    Corée

    Actu

    Inde

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Chine

    Actu

    Pologne

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Argentine

    Actu

    Corée

    Actu

    Espagne

    Actu

    Portugal

    ----------

    Actu

    Actu

    Actu

« New-York , Paris , alerte rouge | Accueil | L'homme à l'oreille cassée »

Commentaires

Je ne pense pas que le caractère, l'humanisme, et le courage, attributs indispensables d'un résistant, s'enseignent ou s'apprennent particulièrement sur les bancs de l'ENA, ou de quelque autre école... si ce n'est celle de la vie. La bonne conscience a, par ailleurs, bien d'autres refuges possibles que la simple raison d"état.
Les Papon en puissance il y en a eu, et il y en aura toujours, dans le ministères, dans les cafés du coin, dans les églises... et à l'ENA. Comme s’interrogeait d’ailleurs, un ancien de l’ENA, Jean-Jaques Goldman, dans sa chanson « Et si j'étais né en 17 à Leidenstadt". Et nous, qui cherchons les poux à l'abbé Pierre, serons nous meilleurs ou pires que ces gens, face à une situation aussi grave? Serons-nous parmi les justes, au péril de nos vies et de celles de nos familles? J'ose l'espérer et ne jamais devoir soumettre cette espérance à l'épreuve des faits.

C'est vrai que nous sommes bien en peine pour savoir comment nous réagirions dans une situation comparable.

Mais il me semble que nous avons un indice : depuis vingt ans, le chômage est un drame social en France, tout le monde en est d'accord.

Or, les solutions contre le chômage sont parfaitement connues grâce aux exemples étrangers.

Pourtant, aucun de nos énarques, de nos fonctionnaires, de nos gouvernants n'a ressenti assez de colère pour agir efficacement contre le chômage qui ne les touche pas, car il aurait fallu remettre en cause l'Etat et son fonctionnement, pire, l'idée comme quoi ce qui vient de l'Etat est nécessairement juste et généreux, bon pour le pays.

Ce n'est qu'un indice, mais pas très encourageant.

Papon est mort, mais certainement pas l'esprit de Vichy, à voir la politique arabe de la France...

Joyeux mardi gras à tous pendant qu'on peut encore le faire, il semblerai que les islamistes allemands tiennent à bannir cette fête :
http://leblogdrzz.over-blog.com/article-5722229-6.html

drzz

Le vieux salaud aura encore trouvé le moyen de se faire enterrer avec la "Légion d'Honneur" qui lui avait été indûment octroyée, puis retirée ultérieurement par l'Etat ? Il aura donc toujours considéré "avoir fait son devoir de patriote français"???

QUI avait osé la lui décerner cette L.H.? Devrait-on revoir les motifs d'octroi de ce genre de distinction? Réponse quand? Par qui?

Curieux de suivre sur ARTE ce soir le documentaire du parcours de Mussolini durant les années 20s à 40s. D'y constater à quel point le "bon peuple italien" avait embrayé - là et largement ailleurs dans ces époques - à la voix d'un tribun paranoïaque en quête de gloire par la reconquête au XXe siècle de l'empire romain d'antan! Aussi la manière selon laquelle l'autre fumier - Adolf H.- l'avait progressivement subordonné à une cause insensée, mais où en dépit des méfiances du premier jour, la spirale ascendante de terreur et de destruction a été tracée.

Il y a des parallèles à chercher dans la mouvance de l'islam radical début XXIe ...
Ceci me rappelle l'ouvrage récent d'Elie Barnevi (historien, prof. en FR, ex-ambassadeur d'Israël, directeur du musée de l'Europe) à propos des "RELIGIONS MEURTRIERES" et l'analyse-projection qu'il décrit.

Editeur(s) : Flammarion Date de Parution : 23/10/2006
ISBN : 2080690477 - EAN : 9782080690470 (pub. gratuite)
Intéressant à lire par des gens de cultures constrastées?

Monsieur Sorman,
Mon nom est Patricia Le Bert, et je suis journaliste du quotidien "La Segunda" du Santiago du Chili. Une voie entrevue téléphonique me plairait relizarle ou através de mail. J'espère qu'il peut me répondre le plus tôt possible.

Lorsque Papon commit ses méfaits à Bordeaux, l'ENA n'existait pas... A l'inverse, la dernière promotion de l'ENA a choisi comme nom de baptême "Willy Brandt", ce qui dénote quand même un tout autre positionnement ! Pour info, le nom arrivé second était "Churchill".

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.