Ma Photo

Actualité

  • Parution le 15 mars 2012

    Actu

    Paru le 2 novembre 2009

    Actu

    Actu

    Traductions

    Actu
    Corée

    Actu

    Corée

    Actu

    Inde

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Chine

    Actu

    Pologne

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Argentine

    Actu

    Corée

    Actu

    Espagne

    Actu

    Portugal

    ----------

    Actu

    Actu

    Actu

« Jean-Paul II manque à l'Europe | Accueil | Darfour , nouvel Irak »

Commentaires

Chavez joue sa notoriété en aidant les pauvres tout en les laissant dans une pauvreté relative, cela fait de lui un bienfaiteur.

Les médecins que Fidel Castro envoient au Vénézuela pour soigner les pauvres se font de plus en plus la male pour pouvoir espérer rejoindrent Miami où se trouve d'autres dissidents cubains.

D.J

Merci pour ce reportage, toujours optimiste.
“Enfin, si Chavez était vraiment dangereux pour la stabilité du continent, les Etats-Unis achèteraient leur pétrole ailleurs, en Afrique par exemple.”
Pas certain de la validité de cet argument. Les importations de pétrole Venez représentent 11% de la consommation journalière des US. Pas si facile à remplacer. Et puis ce n’est pas la stabilité qui est en jeu. Ce sont les intérêts économiques américains. Et là, même si Chavez est un Castro en papier, c’est tout de même du papier vert pétrodollars, en quantité astronomique.
Selon les spécialistes, le Venezuela, entre son pétrole “classique” et son pétrole “non traditionnel” de l’Orinoco (exploité avec l’aide de la Chine) a plus de réserves que l’Arabie Saoudite!
Quand on voit à quelles contorsions sont prêts les USA pour garder leur mainmise sur le pétrole Saoudien, je doute que Chavez ne soit pas une préoccupation centrale, même si discrète, du gouvernement US. De toute évidence, Chavez est dans le collimateur de la CIA.

Il y a une chose a remarquer sur les petroles non conventionnels du Venezuella. C'est que si les Etats-Unis importe du petrole venezuellien il ne faut pas oublier qu'il n'y a que sur le territoire etats-unien qu'il est possible de distiller de tels petorles en grande quantite et que donc Chavez ne peut ecouler ses petroles non conventionnels que vers les etats-unis.

Et de ce fait il y a une plus forte dependance du Venezuella en matiere petroliere en vers les Etats-Unis que l'inverse.

C'est une des raisons majeure pour lesquelles Chavez ne represente pas une grande menace pour la stabilite de l'Amerique.

Analyse très pertinente, Monsieur Sorman, merci.

Votre lecture m'est confirmée par discussions avec un cousin belgo-argentin.
Sinon que lui, emprunt d'un fort utopique souci pour la "libération des indiens pauvres" omet de voir les conséquences géopolitiques pour l'ensemble du continent sud-américain.

Pousser les "ultras" nouveaux (V., B., Eq.,...) vers un cartel du gaz (avec Iran & Co) ne promet guère de mieux-être pour leurs moins-nantis. Les chinois s'en délecteront-ils?
Les USA seront effectivement embarrassés pour un temps. Mais leurs efforts lancés sur des technologies de substitution risquent à moyen terme d'avoir tout naturellement la peau du "dictateur-populiste" Chavez. Il ne semble guère procéder autrement que ne le fit antérieurement un Peron en Argentine! Bonjour les dégâts...

Cher Nomis, je ne vois pas en quoi les USA pourront avoir la peau de Chavez (qui, au passage, n'est pas encore tout à fait un dictateur) via leurs énergies de substitution. Vous exagérez beaucoup la capacité de remplacement de ces énergies, du moins dans les 50 ans qui viennent, voire au-delà. Et puis, quand on lit que : “The Massachusetts-based Cambridge Energy Research Associates estimates that unconventional oils will account for nearly a third of world supplies by 2010, up from 22 percent in 2005” on se dit qu’il y a de l’avenir dans l’Orinoco.
Le Venez, c’est l’Arabie Saoudite.
Et les USA ne peuvent pas se permettre de rester hors du coup. Arno, les raffineries, ça se construit (voir projet en cours avec le Brésil, par exemple).
“Les jours de Chavez sont comptés, autant que ceux de Castro mais pas pour la même raison.”
Voilà à la réflexion, une jolie phrase qui n’explique rien.
Chavez, juché sur sa montagne d’or noir, adulé par son peuple, serait menacé? Et par qui donc?

Autre sujet : en amoureux de la liberté, J’espère lire que GS s’insurge contre l’intervention des politiciens Chinois et Américains dans la formulation, par les scientifiques, du dernier rapport de l’IPCC, rapport dont des pans entiers auront été supprimés ou réécrits suite à ces pressions politiques.

Une hypothése scientifique validée par un comité politique laisse pensif : le climat se réchauffe ou pas , les gaz industriels en sont la cause ou pas ?
Ma position reste inchangée : on ne peut pas agir sur le climat mais on peut évaluer les risques et s'assurer contre eux. Mieux vaut édifier une digue que repousser l'océan.
NB : vu ce jour , avec reatrd , le film oscarisé d'Al Gore , Inconvenient truth , il n'est consacré qu'à Al Gore , ce qui ne convaincra pas les sceptiques.

ETF, vous êtes homme honnête, idéaliste de gauche façon US ...sans confusion
mais empli de paradoxes. Un vrai artiste?
"...avoir la peau de Chavez (qui, au passage, n'est pas encore tout à fait un dictateur)"...

1° Chavez: adulé par qui, et dans quelle partie du pays V.? Un (ex-militaire) élu qui gouverne par décrets, face à un parlement croupion, vous appelez ça quoi? ça se comparerait-il à un G.W. Bush, lorsqu'il oppose légalement son veto à un complexe Chambre-Sénat dans un bras de fer démocratique?
Organes US démoquoi?, lorsque votre porte-parole démocrate s'empresse d'aller faire sa cour chez le Syrien El-Hassad? Un peu si le king a dû se marrer avec sa cour chiite, avant et après la génuflexion de la naïve sénatrice! On avait vu ça avec un sénateur allant en Iran...

2° CHavez? Il ira progressivement dans le sens que Castro: tendre sa "toile de contrôle" sur le pays + L.A., allant jusqu'à la coercision s'il doit se maintenir. Mais ce sont ses errements qui serviront d'auto-implosion à son régime.

3° Délai de construction d'une raffinerie et infrastructure amont-aval, end-to-end,... avec recrutement de personnel compétent?
RE = de 5 à 8 années!
Evidemment, si Chavez importe des esclaves chinois encadrés par des ingénieurs de là-bas, ça accélèrerait le projet. Encore faudra-t-il disposer d'une flotte autorisée à naviguer au travers de Panama!
Entre-temps, Lula -pas fou- et ne s'appelle pas Kichner, pousse lui plus intelligemment au bio-éthanol de canne à sucre et l'exportera vers les USA: partenariat vers ses marchés!

4° GIEC: comme je déposais ce matin un commentaire sur le blog d'un ami sénateur fort impliqué dans le Quart-monde africain, je me permets de faire ici mon copié-collé:
= = =
Darfour:
On se situe en plein dans la guerre internationale des "civilisations".
Musulmans arabisés contre les "frères" musulmans africains! Alors là, le rôle de notre petite Belgique n'y est que pour l'élan moralisateur! Mais il est effectivement inquiétant de constater la position molle U.E.:
"L'Union européenne a déjà exprimé "sa (vive) préoccupation" à ... 53 reprises!"
Du vrai cirque gesticulation, où les acteurs de la "bienpensance" dominent toujours sur le sens d'une action engagée. Va-t-on mieux compter avec O.U.A. ou sur l'O.N.U. ? pas plus, simplement de la gesticulation d'un niveau mondialisé. Vive les hypocrites en tous les genres!

Ah oui, à propos de cirque mondialisé, le GIEC-IPCC (une sous-branche de l'O.N.U.) vient de terminer ses assises "d'hystérie écologique". Comme les médias aiment remplir leurs colonnes et leurs temps d'antenne par ces "scoop" largement pré-annoncés et profondément manipulés, j'observe que le monde politique est forcée de suivre la même bienpensance pseudo-scientifique. Donc tous doivent militer pour l'hypothétique non-inondation des côtes basses et se lamenter sur un éventuelle disparition des espèces animales. Bravo les dégâts socio-économiques pour des millions de travailleurs.

Paradoxalement, la disparition violente et bien actuelle de million d'âmes humaines semble moins émouvoir nos huiles "politique & scientifiques" que celle de quelques glaciers ou d'ours polaires. Demain, ou dans ce long terme si incertain, ce n'est plus de combat contra génocidaire qu'il importera de nous préoccuper! Non agissons plutôt pour suivre les prédictions des professeurs "Tournesol" d'un genre nouveau et les sectaires de la lutte contre les climats variables: "trop chaud tu meurs", "trop froid tu meurs" également. Vive les Don Quichotte modernes!

NB: n'ayant pas de comportement moutonnier, je ne sauterai ni au littoral ni vers l'Ardenne au même moment que les foules de touristes d'un jour.
Je prendrai donc le temps d'une pensée émue pour tous ceux qui ont à souffrir de la bêtise humaine: ceux d'hier, pire d'aujourd'hui, ... et encore à venir pour l'éternité. AMEN.
Rédigé par: Nomis | le 07 avril 2007 à 12:49
= = =
Bonne Pâques, à ceux qui croient... MSG de Paix?

ETF dit, "je ne vois pas en quoi les USA pourront avoir la peau de Chavez via leur énergie de substitution".

Certes, par contre les USA pourraient avoir sa peau via ses copinages avec des mouvements terroristes, tel que le Ezbollah et le Hamas. Nous savons que Chavez a fait de la lutte anti-impérialisme américain, son cheval de bataille.

A trop vouloir jouer avec le feu, il pourrait bien un jour se brûler les doigts. Il devrait se rappeler ce qui est arrivé à Allende.

D.J

“Ma position reste inchangée : on ne peut pas agir sur le climat mais on peut évaluer les risques et s'assurer contre eux.”
Oui et non. Vous êtes trop attaché à vos positions.
On peut tout à fait agir sur le climat: c’est ce que nous avons fait de manière croissante depuis 200 ans! Pourquoi diable ne pas admettre que l’effort doit AUSSI porter sur une réduction des émission de gaz à effets de serre, et sur une prise en compte des autres facteurs de réchauffement imputables aux activités humaines? Pourquoi ne pas appeler à un “Manhattan Project” des énergies renouvelables? Pourquoi ne pas appeler à relever ce défi technologique ? Je ne comprends pas l’unipolarité de votre position.
Cela dit, compte tenu de l’inertie du système, il est effectivement indispensable “d’évaluer les risques” (ce que fait l’IPCC dans ce dernier rapport, et qui a tant déplu aux politiques Sino-Américains, dignes de Chavez, sur ce coup-là) et de s’assurer contre eux en anticipant les dégâts potentiels. Petit problème: si l’on en croit le dernier rapport de l’IPCC, il y a plus de pain que de planches dans ce domaine, surtout pour les pays pauvres, évidemment…
Quant au film d’Al Gore (que franchement, en tant que citoyen du monde, vous auriez dû voir il y a bien longtemps), si je suis d’accord avec vous pour en contester les aspects dégoulinants d’autopromotion, il faut lui reconnaître un rôle positif d’éveil des consciences. Nobody’s perfect. Si vous l’avez vu sur DVD, n’oubliez pas de le transmettre à un tiers ;) On se demande d’ailleurs pourquoi, si les intentions de leur héro sont si désintéressées, le film, après son succès au box-office, n’a pas été diffusé gratuitement sur le Net. Mais bon, ce doit être pour démonter qu’écologie et business sont tout à fait compatibles;)

Environ chaque mois on nous sort des rapports intergouvernementaux sur les méfaits du climat et à chaque fois, le bilan est de plus en plus pire.

Le dernier rapport nous annonce qu'une augmentation de 1,5 à 2,5 degrés d'ici 50 ans pourrait faire disparaître 30 % des espèces vivantes sur terre.

Mais quel est le con qui touche sans arrêt au thermostat. Allez les gars encore un effort et d'ici 50 ans toute vie aura disparu de la surface de la terre.

D.J

Un blog pour ceux à qui ça intéresse : Http://www.climat-sceptique.com/

D.J

Un éruption volcanique de plus vient d'avoir lieu à l'Ile de la Réunion.
Les gigantesques coulées de lave brûlant les forêts voisines et se déversant dans la mer en contrebas ont été transmises par tous nos médias, une jolie curiosité touristique (sic).
L'énergie thermique naturelle (celle du magma terrestre), la quantité de gaz et de poussières ainsi libérée n'ont fait l'objet d'aucun commentaire journalistique avec la mention "catastrophe visible".
Or cette énergie et les pollutions d'accompagnement sont tellement énormes qu'elles équivaudraient à la production X la pollution émises de toutes nos aciéries terrestres pendant des années!!!
Qu'en disent les experts IPCC = nihil. Out of scope.

NB: il y a des centaines de volcans de par le monde, terrestres ou marins. La plupart dit inactifs, en sommeil. D'autres pré-explosifs...

Chavez, Evo Morales: pour la quasi première fois depuis cinq siècles, des métis arrivent au pouvoir dans des pays d' Amérique du sud. Chavez annonce en janvier un contrôle accru de la banque centrale pour financer les programmes sociaux; la nationalisation des compagnies de téléphone et d´électricité, qui permettra d´étendre le service public aux secteurs exclus car peu « rentables » comme les secteurs ruraux; l’accroissement des parts de l’État dans les sociétés mixtes pétrolières – atout majeur pour le développement et garantie, pour les ouvriers pétroliers, de nouveaux droits sociaux ; l’explosion des « conseils communaux » où des millions de citoyens géreront avec l’État 3,8 milliards d’euros en 2007 pour construire écoles, routes, hôpitaux, logements sociaux, coopératives – la vigilance populaire limitant la corruption. La pauvreté diminue de manière sensible.
Ce qui est terrible en Amérique Latine, c' est que les théories exposées dans l' Essai sur l'inégalité des races humaines de Joseph Arthur de Gobineau et ceux de Houston Stewart Chamberlain au 19 ième siècle sont vérifiées économiquement . D' après http://www.nationmaster.com/index.php, le cône blanc Argentine, Uruguay, Chili , bien qu 'ayant régressé relativement économiquement ces 50 dernières années, demeurent les pays les plus riches d' Amérique Latine. Dans les autres pays , la minorité blanche contrôle l' économie. Au Brésil, les 40% de blancs d' origine Européenne et libanaise sont relativement aisés. Par contre, ces théories étaient vérifiées en Asie en 1950: le Moyen Orient leuçoderme était plus riche que l' Inde qui était moins pauvre que l' Extrême Orient. Mais aujourd' hui, le centre de gravité économique et militaire en Asie se déplace de manière irréversible dans certains pays de l' Asie de l' Est. L' Amérique Latine n' est pas le continent le plus inégalitaire du monde, c' est plutôt l' Extrème Orient puisque les ilôts de Développement ( 200 millions d' habitants sus 2 milliards d' individus) que sont le Japon et Taïwan contrôlent les 2/3 de l' économie de la région. Et les théories de Gobineau sont carrément inversées en Inde puisque le sud de l' Inde peuplée de Dravidiens( Bangalore ,Kerala, Madras) est plus riche que le nord de l' Inde composée d' Aryens.

@ KJL, spécialiste en ethno-sociologie:

- les 'métis' en question sont les descendants de ceux qui exterminèrent les ethnies primitives du continent sud-américain...
- il est avéré que les indiens sont (pour la plus grande part) pauvres: à cause de leur démographie incontrôlée, d'un bas niveau socio-professionnel (rural et artisanal primitif), n'ayant guère évolué, etc.
Furent-ils dépouillés par les envahisseurs après les espagnols du 16e? NON. Car les envahisseurs ultérieurs vinrent avec leurs propres technologies, beaucoup plus avancées et conquérirent des espaces antérieurement inexploités. Les indiens ont donc vécu comme dans le passé: fort pauvrement; ils bénéficient de la médecine occidentale.
- en bonne honnêteté intellectuelle, au lieu de vous rapporter à des 'essais du 19e siècle', vous pourriez lire de manière critique Hernando de Susa, nettement plus actuel?
Mais je doute que ses thèses comblent vos penchants!

Votre : '' L' Amérique Latine n' est pas le continent le plus inégalitaire du monde, c' est plutôt l' Extrème Orient puisque les ilôts de Développement ( 200 millions d' habitants sus 2 milliards d' individus) que sont le Japon et Taïwan contrôlent les 2/3 de l' économie de la région. ''
... nous laisse penser que vous avez griefs à formuler sur les groupes 'avancés'. Attitude à nouveau paradoxale?
Les chinois de Taïwan ne sont pourtant pas des marsiens!
La Chine et l'Inde profonde ne doivent pas leur pauvreté actuelle à des envahisseurs, mais à leur paradoxes profonds: rats, vaches sacrées, clivages indigènes leur ont fait plus grand tort que les ... envahisseurs!

Bonnes fêtes de Pâques à tous.

D.J

@GS,
A propos du film « An Inconvenient Truth », dire « qu’il n'est consacré qu'à Al Gore » montre que, soit vous-vous être endormi dans les premières minutes (ce qui, je le concède, est assez tentant), soit que vous y avez projeté la réalité que vous souhaitiez (ou pensiez) y trouver, ce qui est assez fréquent.
Si le film ne convaincra pas les sceptiques durs, qu'à peu près rien ne convaincra de toute façon (including les derniers rapports de l’IPCC), il aura sensibilisé et éduqué une grande quantité d'agnostiques et au delà. J'en ai fait moi-même l'expérience en emmenant quelques amis « sceptiques mous » à la projection du film.
Par ailleurs, il faut se souvenir qu’il s’agit d’un documentaire, pensé, réalisé et tourné par un tiers, intéressé autant par le personnage et le travail d’Al Gore dans le domaine, que par la question même du climat. Donc qu’on y parle beaucoup trop d’Al Gore n’est pas surprenant, même si, par moments, on peut s’en agacer. C’est, je vous le concède, un vérité inconvéniente.

Il y a une chose qui est sûr c'est que Guy Sorman, vous ETF, ainsi que Claude Allègre et moi-même ne pourrons jamais prouver à l'un ou à l'autre, un éventuel réchauffement ou pas étant donné que nous sommes pas climatologues, dont je rappelle également que Al Gore n'a aucune formation scientifique.

Ce qui devient plus grave c'est cette négation du droit au doute. Pourquoi mettre en cause certaines théories de Darwin où les mécanismes de l'univers seraient-elles de bonne guerre, alors qu'on frise le crime en affirmant d'autres théories sur le réchauffement climatique.

Certains ne nient pas le réchauffement, mais ses causes. Je pense qu'accepter le débat c'est de croire à ses propres recherches scientifiques en se disant que c'est peut-être les autres qui ont raison.

D.J

Pour en revenir au Venez, intéressant article sur la situation:

“We are on a collision course with Chávez over oil,” said Michael J. Economides, an oil consultant in Houston who wrote an influential essay comparing Mr. Chávez’s populist appeal in Latin America with the pan-Arabism of Col. Muammar el-Qaddafi of Libya two decades ago. “Chávez poses a much bigger threat to America’s energy security than Saddam Hussein ever did.”

http://www.nytimes.com/2007/04/10/business/worldbusiness/10showdown.html?hp

Dépêche AFP (Par Omar HASSAN) lun 09 avril:
"Les pays exportateurs de gaz évoquent à Doha l'idée d'un cartel sans prendre de décision"
QUID ?
L'Europe qui dépend à 75% de Russie, Iran, Véné, ...
sera la première à en subir
les manipulations géopol.!
Chavez et Almaden. (et plus finement encore W.Poutine) ont trouvé là le spectre et le moyen de dominer la scène en 202x! Pipelines et LNG, avec robinets "à la source"...

On pourrait croire que les clowns IPCC-GIEC + la presse + les politiciens avaient cette appréhension en vue lors de leurs "débats". Détrompons-nous. Les alchimistes de la non-science s'accordent entre eux sur des considérations bien plus banales!
Pendant ce même temps, certains zozos voudront supprimer le nucléaire en DE, BE, UK?
Vive les inconséquents!

Détails:
http://fr.biz.yahoo.com/09042007/202/les-pays-exportateurs-de-gaz-evoquent-doha-l-idee-d.html

Guy S. :« Car dans ces pays, interpréter le débat politique, en termes purement politiques , droite et gauche , libéraux et étatistes , c’est ignorer ou feindre d’ignorer que le partage est racial , entre ceux qui ont tout et ceux qui n’ont rien. »
Absolument ! Et c’est ainsi en Amérique Latine depuis Christophe Colombes… mince alors… on ne peut pas blâmer Bush ! Les ‘blancs espagnoles’ d’Amérique latine ont toujours été les portes parole, les dirigeants et les professionnels de tous les pays d’Amérique du Sud – on les différencie facilement du ‘peuple’ par leur faciès, car le peuple est composé en majorité d’indiens et de métis (pauvres). Le seul pays latin ou cette règle ne s’applique pas, c’est l’Argentine… car les argentins ont tué tous leurs indiens…
L’attrait que le peuple vénézuélien a pour Chavez est aussi un cri de libération, car c’est la première fois qu’un des ‘leurs’ - un indien - les représente… Grand dommage que leur nouvel espoir soit un pas derrière Castro.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.