Ma Photo

Actualité

  • Parution le 15 mars 2012

    Actu

    Paru le 2 novembre 2009

    Actu

    Actu

    Traductions

    Actu
    Corée

    Actu

    Corée

    Actu

    Inde

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Chine

    Actu

    Pologne

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Argentine

    Actu

    Corée

    Actu

    Espagne

    Actu

    Portugal

    ----------

    Actu

    Actu

    Actu

« L' Asie que le communisme détruit | Accueil | Sinistres médias de masse »

Commentaires

La mémoire pavlovienne
La ritualisation des commémorations s’est perdue entre pédagogie culpabilisante et festivité divertissante.
Les rendez-vous avec l’Histoire trouvent peu d’écho chez les patriotes opportunistes dans l’époque de l’immédiateté sans passé.
Lorsque que l’on ne peut plus distinguer les moments solennels des orchestrations de l’émotivité, la mémoire devient la propriété d’une minorité et le réflexe conditionné sans but des autres.
La suite ici :
http://tiny.cc/oVOcL

Vous avez oublié de mentionner le Prince de Galles qui représentait tous les pays du Commonwealth.

Voyons, monsieur Sorman, un peu de capacité d'abstraction.
"Les grands totalitarismes du XXe siècle ont été vaincus. Les menaces qui pèsent aujourd’hui sur l’avenir de l’Humanité sont d’une autre nature. Elles n’en sont pas moins graves."
Qu'on évoque ensuite, dans ce contexte, le réchauffement climatique n'a rien d'incongru. Mais comme vous êtes allergique à cette question, nous comprenons votre réaction.
Ah oui, au fait, c'est Barack qui a écrit le discours de Sarko, en deux minutes sur un revers de nappe. Guaino l'a mauvaise...

Cher GS,
N’y aurait-il pas parfois un peu de légèreté dans vos réactions ?

() La présence allemande pour célébrer l’anniversaire du débarquement eut lieu, organisée par la France à l’occasion du 60eme anniversaire du 6 juin 2004. Trois cérémonies eurent lieu :
- l’une Franco-américaine au cimetière de Colleville-sur-mer (comme celle de ce jour),
- la seconde internationale avec 15 pays
- et la troisième cérémonie Franco-allemande au mémorial de Caen en présence du Chancelier Gerhard Schröder et de 88 jeunes lycéens français & allemands à la rencontre des vétérans.

Pour les cérémonies du 50eme anniversaire Helmut Kohl déclina l’invitation de François Mitterrand.
Nul doute que pour célébrer les 70 ans, en 2014 le cérémonial intégrera une nouvelle fois la présence allemande (franco-allemande).

() GS dit : « Et des énormités : dire que la France s’engage, en raison du devoir de mémoire, dans la défense des droits de l'homme»

Le devoir de mémoire, celui que NOUS DEVIONS à toutes les victimes est exposé ainsi : « Alors, nous avons fait la paix et nous avons fait l’Europe pour qu’elle dure toujours. Nous le Devions à toutes les victimes innocentes. Nous le Devions à tous ces jeunes soldats qui s’étaient sacrifiés pour nous. Nous le Devions à nos enfants pour leur épargner les mêmes souffrances. Nous le Devions à tous les Hommes que l’Europe avait entraînés dans ses malheurs. »

() GS dit « Et parvenir à évoquer le "réchauffement climatique "à l'occasion du 6 juin, c'est vraiment fantasque »

Dans un court paragraphe le Président énumère les menaces qui pèsent sur l’avenir de l’humanité, celles sur l’écologie et les approvisionnements alimentaires, sur l’économie et l’emploi, et celles du renoncement ! Fantasque, non je ne le crois pas, digne, juste et fort.

Il déclare : « Les grands totalitarismes du XXe siècle ont été vaincus. Les menaces qui pèsent aujourd’hui sur l’avenir de l’Humanité sont d’une autre nature. Elles n’en sont pas moins graves.
Que deviendra le monde si le réchauffement climatique prive d’eau et de nourriture des centaines de millions d’hommes, de femmes et d’enfants ? Si un capitalisme de spéculation et de rente détruit les emplois de millions de gens ? Si l’extrême pauvreté pousse une partie de l’humanité au désespoir ?
Que deviendrait le monde si par un lâche abandon les démocraties devaient laisser le champ libre au terrorisme et au fanatisme ? Si elles renonçaient à défendre les droits de l’Homme et le droit des peuples? »

http://www.elysee.fr/documents/index.php?mode=cview&cat_id=7&press_id=2678&lang=fr

PS : je n’avais pas entendu les discours, superbe ! Comme dab !
Pas de remarque pour : « Si un capitalisme de spéculation et de rente détruit les emplois de millions de gens ? »

On a déjà "oublié" d'inviter la Reine d'Angleterre, alors l'Allemagne...;-)
Mais sur le fond je suis d'accord, je me faisais cette réflexion cet après-midi, moi aussi...

Hors sujet pour DJ
Je souhaite que Federer gagne Roland, ce sera une rude epreuve!

"Ah oui, au fait, c'est Barack qui a écrit le discours de Sarko, en deux minutes sur un revers de nappe."
- ETF

Impossible, car lorsque Barack écrit, c'est pour parler de lui-même, uniquement.

Pour le reste, il a ses scripteurs et son télésouffleur.

Même les amis d'ETF, membres du Hezbolla se rendent compte du caractère creux de ses discours.

Différence entre Barack et Madoff ?

Après 2000 milliards de dollars, les victimes de Barack en redemandent.

Bye bye système de santé universel; bye bye filet social aux mailles plus étroites; bye bye espoir des générations futures et bonjour terroristes.

En 120 jours, à peine.

Finalement, l'arme de destruction massive de Sadham était cachée à Chicago.

Isn't ironic. Don't you think.

YG

Bonjour,
Pourquoi n'avez-vous pu vous rendre à temps sur le plateau de Soir 3 hier soir ?
Cordialement,
Maluot

FR3 avait oublié d'envoyer la voiture promise pour me conduire au studio : un loupé, un lapin.

"Hors sujet pour DJ
Je souhaite que Federer gagne Roland, ce sera une rude epreuve!"

Souhait réalisé!!! Merci Federer.

Je suis d'accord avec Sorman.Parler du réchauffement climatique,lors de cette cérémonie et vraiment n'importe quoi.
Le réchauffement lui-même est hypothétiques,ces causes ou celà serait vrai,sont également hypothétiques et les incidences liés au réchauffement sont elles aussi hypothétiques.

Je n'est pas suivi cette cérémonie du 6 juin 44.Mais je doute que l'on ait parlé de la menace islamiste lié à Al Quaeda,qui elle n'est pas hypothétique.

Pourquoi ne parlerons nous pas de la coupe du monde de foot,pendant que l'on y est?

Puisque cette dernière est toujours considérée (a tort)comme la réconcilliation des peuples?

D.J

Quand vous trouvez que parler du changement climatique est « fantasque » J’ai du mal à vous comprendre… Pourtant le déroulement et l’intention du discours du président français sont clairs. Sarkozy a logiquement commencé par le passé en évoquant le sacrifice de tous ces jeunes soldats venus d’ailleurs pour éradiquer la grande menace de cette époque : le nazisme. Il a poursuivi avec l’évocation du « plus jamais ça » au cours des années qui ont suivi par la volonté des anciens belligérants de construire l’Europe pour assurer enfin la paix qui s’est durablement installée jusqu’à aujourd’hui. Il a ensuite tout naturellement abordé l’avenir avec les nouvelles menaces qui pèsent sur le futur de l’humanité, dont le changement climatique est une des principales. Je constate que vous n’êtes toujours pas convaincu comme vous le montriez clairement dans votre ouvrage « L’économie de ment pas » en raillant Al Gore et le GIEC. Sans vouloir faire de malthusianisme primaire, il est pourtant clair qu’une population mondiale qui était dans les années 60 autour de 2,5 milliards, actuellement de 5 milliards et dans quelques années : 8 milliards, a déjà et aura des conséquences qu’il faudra bien prévoir et gérer sur la découverte ou la création, l’exploitation et la gestion de ressources de toutes nature, renouvelables ou non (eau, nourriture, énergies, etc…), nécessaires pour assurer à tous le bien-être du mode de vie occidental auquel ceux qui n’en bénéficient pas aspirent légitimement. Les ressources énergétiques actuellement exploitées en grande partie non renouvelables sont le moteur de la croissance dont vous nous vantez depuis si longtemps les mérites. Elles sont déjà surexploitées et produisent une pollution par l’accroissement anormal de CO2 entrainant le changement climatique sur lequel la MAJORITE des autorités scientifiques est d’accord pour prédire les méfaits. Ne vous en déplaise, Sarkozy a raison d’en parler dans son discours. La situation est grave et nécessiterait une action concertée de grande ampleur qui pourrait être l’équivalent d’un « Manhattan Project » orienté vers l’écologie à l’échelle du monde. Pour mémoire : le « Manhattan project » a permis aux américains d’être les premiers à posséder et, hélas, utiliser la bombe atomique. Ce fut peut-être l’une des entreprises humaines, comme plus tard le programme Apollo, les plus extraordinaires de tous les temps. Lancé secrètement durant la 2eme guerre mondiale ce projet militaire de grande envergure de plus de 2 Milliards de $, a mobilisé des milliers de personnes dont les plus grand cerveaux du monde libre, de nombreux prix Nobel, notamment des savants juifs ayant fui l’Europe à cause du nazisme. L’enjeu était important: Il fallait gagner la course engagée contre les allemands qui avait déjà acquis une connaissance importante dans les mécanismes de la réaction en chaine libérant de l’énergie en grande quantité, qui aurait pu fournir à moyen terme à Hitler le feu nucléaire. Avec la disponibilité de cette «arme absolue » et des vecteurs à longue distance constitués par les fusées de Von Braun le sort du monde libre était gravement menacé. Les américains mirent alors sur pieds la plus formidable organisation jamais imaginée, dotée de moyens quasiment illimités, dans laquelle toutes les industries du pays nécessaires au projet furent mobilisées avec le résultat que l’on sait. J’ai toujours été fasciné par ce projet gigantesque (et Apollo, plus tard) qui fut en son temps une épopée, qui donna aussi aux américains leur avance dans le management de grand projet, en recherche opérationnelle et dans la science naissante des ordinateurs utilisés pour la première fois pour les calculs complexes de conception de la bombe atomique, avec Von Neumann qui en inventa le modèle de base encore utilisé de nos jours ! (Ce grand mathématicien d’origine hongroise est plus connu des économistes comme co-auteur, avec Morgenstern (autrichien) du célèbre « theory of games and economical behavior » ).
De même qu’en 1941, le monde actuel est confronté à une course contre la montre pour enrayer le réchauffement climatique. Il est donc souhaitable que l’équivalent d’un projet pour l’énergie et la gestion des ressources naturelles soit lancé en mettant en commun toutes les bonnes volontés et tenant compte de la reconnaissance de la propriété industrielle des nombreuses entreprises collaborant au projet. Il est possible de s’inspirer de ce qui s’est passé pour l’élaboration de normes internationales récentes. Par exemple, les normes de compression en télévision numérique sont mondiales et font l’objet d'équivalences selon les organismes internationaux dans leur domaine respectif avec des noms différents : H264 AVC (Advanced Video Coding) pour l’ITU (International Telecomunication Union), ISO/IEC 13818-7, ISO/IEC 14496 (International Standard organization) et enfin MPEG4 (Motion Picture Expert Group).
Le jeu en vaut la chandelle car il s’agit de notre avenir et surtout celui de nos enfants. Pour eux, vous avez tort de ne pas suffisamment porter attention à un sujet aussi crucial. L’inertie des phénomènes mis en jeu est de l’ordre des dizaines d’années et alors aucun retour arrière possible si la situation s’aggrave avant au minimum 50 ans (si les bonnes politiques adéquates sont mises en œuvre !). En revanche, c’est un formidable défi, passionnant à relever, de même nature que celui qu’ont eu à résoudre les responsables du Manhattan project : Gagner la course de la vie contre la mort des générations futures, mais, au lieu de travailler pour la destruction, (Hiroshima et Nagasaki furent le départ d’une ère nouvelle fondée sur la terreur nucléaire qui prévaut encore aujourd’hui) ceux qui y travailleront pour la paix y seront bien plus motivés.

D.J. écrit : " Le réchauffement lui-même est hypothétiques "

A rajouter au bêtisier.

() DJ : « Mais je doute que l'on ait parlé de la menace islamiste lié à Al Quaeda,qui elle n'est pas hypothétique. »

---> Réponse du paragraphe sur « Les menaces qui pèsent aujourd’hui sur l’avenir de l’Humanité sont d’une autre nature. Elles n’en sont pas moins graves. »…. « Que deviendrait le monde si par un lâche abandon les démocraties devaient laisser le champ libre au TERRORISME et au FANATISME ? »

Voyez que les menaces sur l’eau et l’approvisionnement alimentaire, l’économie et l’emploi et sur les renoncements (terrorisme & droits de l’homme) furent évoquées !

Le paragraphe sur les menaces voir commentaire du 6 juin @23 :04 avec également le lien pour la suite si affinité.

() Roland Garros a son étoile

Roger à Roland Robin à Roncevaux

Notre Fed étoilé c’est Roger ! Le Suisse a du coffre !
Service boulet Slicé du Roger
Lift vengeur, come on Roger
La montée au filet, cette volée claquée, du Roger !

Enfin terrien de cœur Roger ! Victoire habile sur Robin !
Des quatorze le tip top, Roger
La coupe dans ta main, Roger
Les quatre chelems à ta gloire ! Pour demain l’espoir Robin !

() Sarko l’européen omni-président en Haut, Bayrou l’omni-opposant dans le Trou !

() GS, Vous avez raté France3, votre bel article sur l’Asie était bien

Sorry

() GS, Vous avez raté France3, votre bel article sur l’Asie était bien dans le Figaro du 5 juin
Alain

A propos du réchauffement climatique , je me permets de renvoyer au chapitre que j'y ai consacré dans L' économie ne ment pas , intitulé L'effet de serre nous mettra-t-il sur la paille ? Après avoir présenté toutes les hypothèses et en l'absence de certitude , je me prononce pour une taxe carbone à faible taux , solution moyenne pour ne pas briser le développement tout en favorisant des énergies alternatives.

Guy Sorman est favorable à une nouvelle taxe !

Nous avons vraiment changé d'époque !

Nous avons vraiment changé de paradigme !

Inviter les Allemands ?

Mais vous êtes fous et adeptes du mauvais gout ma parole !

Les Allemands doivent simplement se faire oublier et rester discrets !

Les Russes avant les Allemands svp !

sinon vous auriez l'air de regretter le résultat même de la guerre.

A un certain niveau ...

L'Allemagne a été victime de sa "libération".
Les horreurs de la seconde guerre mondiale ne se limitent pas à Auschwitz, Treblinka, Katyn ou Oradour. Elles ne s'arrêtent pas en 1944.

A la libération, les femmes, les filles allemandes dans les territoires sous domination soviétique ont été systématiquement violées.

Pour avoir un peu parlé avec des anciens soldats belges qui ont stationnés en Allemagne à la fin de la seconde guerre mondiale, le comportement des alliés n'était pas beaucoup mieux. Le meurtre gratuit, le vol et le viol étaient choses tolérées envers les Allemands. La civilisation n'a pas succédé à la barbarie nazie comme par miracle, overnight.

La repentance allemande est indissociable de ces humiliations, de cette violence faite au peuple allemand, au moins autant que le sentiment de culpabilité face à la Shoah.

En comparant avec deux régions d'Europe qui ont largement sympathisé avec la "cause" nazie et qui n'ont pas subi cette violence, la Flandre et l'Autriche, on remarque que, dans ces pays, la "nazi-nostalgie "(Gainsbourg) se porte nettement mieux qu'en Allemagne.

Le nazisme, comme tous les crimes, est souvent une histoire de famille. Ce sont toujours des anciens nazis ou leurs fils qui relativisent la nature diabolique du régime nazi, qui tentent de se faire passer pour des victimes paradoxales, romantiques et dévoyées. Ce faisant, ils réhabilitent peu ou prou leur combat et donc l'idéologie pour laquelle ils ont combattu.

Angela Merkel, qui a été élevée à l'Est où la repentance était bien moins marquée (l'Allemagne de l'Est ne s'était-elle pas guérie du mal nazi de sa propre volonté, selon la propagande communiste) est nettement moins claire sur ce sujet que ces prédécesseurs depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

Rappelons qu'elle a refusé d'enlever les sculptures d'Arno Breker autour du stade olympique de Nürnberg (1936) lors de la finale du mondial de football.

Rappelons qu'elle a voulu faire une sorte de musée du souvenir des souffrances allemandes, qu'elle a beaucoup parlé des souffrances et des spoliations infligées par la Pologne sans se rendre compte qu'il n'y a aucune mesure avec ce que la Pologne a subi, que la comparaison même est insultante, du fait de la responsabilité écrasante de l'Allemagne dans la seconde guerre mondiale.

Quant à sa repentance face à la Knesset, est-ce que cette sacralisation de la Shoah n'oblitère pas ce que fut la seconde guerre mondiale ?

Des détails, direz-vous. Mais le diable se loge dans les détails.

Non à l'œcuménisme béat, non au relativisme historique.

Tirer les leçons du passé, cela veut dire pardonner, non pas oublier ou faire comme si rien ne s'était passé.

Le pardon des offenses, que les juifs sont sensés pratiquer une fois par an et les chrétiens toutes les cinq minutes, est conditionné, en théologie chrétienne, à la repentance, qui constitue un élément constitutif du pardon. Si l'on pardonne à quelqu'un dont le repentir n'est pas sincère, le pardon est comme sans objet.

Bien entendu, il n'appartient pas aux gens de ma génération de pardonner aux Allemands d'aujourd'hui. Il n'y a de faute héréditaire que si on se réclame de cette faute, ou si on cherche à la relativiser.

J'ai quelques amis allemands ; ils ne sont absolument pas demandeurs d'une place pour l'Allemagne dans les cérémonies commémoratives de la seconde guerre mondiale. Ils conservent le souvenir de la défaite de l'Allemagne et du désastre qui a suivi. Cela les fait réfléchir, au moins autant que le désastre qui a précédé.

Certains détestent cordialement les flamands et la "culture" flamande, pour la bonne raison.

Alors que la France était en train de juger Papon, les Belges ont amnistié les inciviques (équivalent des collabos) à la demande des partis flamands (nationalistes et à la remorque), dans un grand élan de réconciliation nationale. Dans la plupart des cas, la seule mesure qui avait été prise à l'encontre des inciviques était l'interdiction d'exercer un mandat public (assesseur, juré, fonctionnaire, droit de vote). Une mesure purement symbolique.

On a vu la suite.

Le comble, c'est que les flamands n'ignorent rien de la rafle du Vel d'hiv et que la rafle d'Anvers est un fait méconnu ou contesté.

Bart De Wever, leader de la NVA, UN des partis nationalistes flamands a dit, lorsque la ville d'Anvers a présenté ses excuses à la communauté juive d'Anvers, que c'était tout à fait injustifié.

Rappelons que la veille de la rafle d'Anvers, les bonnes gens ont défilé dans le quartier juif en famille, avec les enfants sur les épaules, en scandant "joodse ratten, draaie uw maatten".

Une variante du traditionnel "franse ratten".

Ensuite, selon une tactique bien éprouvée, il a présentée ses excuses à la communauté juive en déclarant que si il l'avait offensé, c'était tout à fait involontairement.

Cela ne l'a pas empêché de passer de 0 à 14 % lors des dernières éléections

Le pays d'Hoderlin et de Nietzsche (et de Benoît XVI) n'a rien à voir avec celui des "aboiements préhistoriques" (Nabokov) d'Adolf Hitler.
Il convient de mettre ce dernier entre paranthèse et de l'exclure. Il n'y a rien à célébrer dans l'Allemagne de 1944.

Pour finir, un peu de Nietzsche, cela fait du bien :

"Vanité aigrie, jalousie contenue, peut-être est-ce la vanité et la jalousie de vos pères, c’est de vous que sortent ces flammes et ces folies de vengeance.

Ce que le père a tu, le fils le proclame ; et souvent j’ai trouvé révélé par le fils le secret du père.

Ils ressemblent aux enthousiastes ; pourtant ce n’est pas le cœur qui les enflamme, – mais la vengeance. Et s’ils deviennent froids et subtils, ce n’est pas l’esprit, mais l’envie, qui les rend froids et subtils.

Leur jalousie les conduit aussi sur le chemin des penseurs ; et ceci est le signe de leur jalousie – ils vont toujours trop loin : si bien que leur fatigue finit par s’endormir dans la neige.

Chacune de leurs plaintes a des accents de vengeance et chacune de leurs louanges à l’air de vouloir faire mal ; pouvoir s’ériger en juges leur apparaît comme le comble du bonheur.

Voici cependant le conseil que je vous donne, mes amis, méfiez-vous de tous ceux dont l’instinct de punir est puissant !

C’est une mauvaise engeance et une mauvaise race ; ils ont sur leur visage les traits du bourreau et du ratier.

Méfiez-vous de tous ceux qui parlent beaucoup de leur justice ! En vérité, ce n’est pas seulement le miel qui manque à leurs âmes."

"Les Russes avant les Allemands svp !

sinon vous auriez l'air de regretter le résultat même de la guerre."

Il est indégnable,que l'URSS nous a bien aidé dans la victoire sur les nazis.Mais il n'ont pas pour autant délivrés les pays conquis en pays libre.

Mais bon,le peuple russe aussi à très souffert de la barbarie nazi et bolchévique.

d.J

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.