Ma Photo

Actualité

  • Parution le 15 mars 2012

    Actu

    Paru le 2 novembre 2009

    Actu

    Actu

    Traductions

    Actu
    Corée

    Actu

    Corée

    Actu

    Inde

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Chine

    Actu

    Pologne

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Argentine

    Actu

    Corée

    Actu

    Espagne

    Actu

    Portugal

    ----------

    Actu

    Actu

    Actu

« L' Europe à droite.s pour de bon. | Accueil | Asia under communism »

Commentaires

Ce bon Frank ressasse les mêmes poncifs éculés : infantilisation de l'individu, glorification du collectif come si le "Public" transfigurait l'individu, de crétin qu'il était, en fonctionnaire omniscient, extralucide, infini dans sa sagesse et son souci de l'intérêt général.
Qui peut croire ça?
A la base il y a une impossibilité fondamentale: les citoyens ne peuvent pas vivre de l'Etat, c'est l'Etat qui vit des citoyens. On paye assez pour le savoir.

Le modèle français, qui reprend quelques couleurs depuis le début de la crise, semble intéresser nos amis américains.
Il n'y a pas si longtemps, tout le monde lui tombait sur le poil, dénonçait une croissante insuffisante, de multiples déficits (budget, sécurité sociale, balance des paiements, emploi).
Non pas que les choses se soient améliorées entre-temps, au contraire.
Mais on s'aperçoit que les pays que l'on nous citait en exemple il y a deux ans souffrent encore plus que nous. Les EU ont plus de chômeurs que nous, et les pays scandinaves ont connu la récession avant nous.
Après tout, il n'est peut-être pas à jeter aux chiens, notre fameux modèle qui était la risée du reste du monde. Et s'il était viable?
Il suffirait pour cela d'amaigrir l'état, d'enlever des couches de notre millefeuille administratif,de favoriser fiscalement l'entreprise en abaissant progressivement les impôts au fur et à mesure des gains de productivité administratifs, de supprimer les effets de seuil qui amènent les chefs de petites entreprises à se limiter à 9 salariés et à acheter la Mercedes ou la résidence secondaire au lieu d'investir dans leur entreprise.
Il faudrait aussi limiter l'influence des hauts fonctionnaires sur la gestion de l'état et les remplacer progressivement par des praticiens de l'économie. Soit en réformant profondément l'ENA, soit en la supprimant purement et simplement. Ce n'est pas vous qui allez me contredire sur ce point, M.Sorman...;-)
Mais tout cela ne servirait à rien si l'on ne résolvait pas d'importants préalables, des mesures simples et efficaces pour encadrer la spéculation, il suffit pour cela d'interdire l'accès aux marchés de l'énergie et des matières premières aux banques d'investissements et autres fonds, en les réservant aux seuls professionnels, en revoyant les mécanismes à effet de levier et les ventes à découvert, entre autres possibilités, il y en a des foules d'autres, en matière de titrisation par exemple.
Autre préalable, donner à l'Union Européenne une stature politique. Nous sommes, en termes de PIB, la première puissance mondiale mais nous sommes un nain politique suspendu aux basques des EU.
Enfin, revoir le système des changes. Le dollar craque de toutes parts et il ne peut plus être la seule monnaie de réserve du monde. L'idéal serait une nouvelle monnaie globale. On sait le faire, témoin la création de l'euro à une échelle moindre, mais les disparités de développement rendraient la tâche malaisée. Il faudrait probablement une solution intermédiaire, qui passerait par une réforme du FMI.
Quant à savoir si l'être humain est mu par la passion ou par la raison, il s'agit d'un débat académique de personnes qui n'ont jamais contemplé le monde depuis leur cellule de travail: le monde est mu principamement par l'orgueil et la cupidité, accessoirement par la libido...;-)

Bureaucracy? The current private healthcare system in the US is the worst bureaucratic nightmare. Ask any physician ( it is also, of course, the most expensive in the world by far and downright often unaffordable).
So the perennial mantra of a lean and efficient private sector and a bloated, bureaucratic and inefficient public sector is old and tired: ready for retirement.
Government can be effective if it is well run and works toward the public interest and the greater good.
As for "personal freedom", it is overrated or at least, a very manipulated concept.
Americans are indeed free to eat junk, get fat, drive inefficient cars and ruin the planet, all with the blessing and overwhelming marketing and lobbying power of Corporate America and it's shareholders. But of course, they cannot know whether they are eating GMO foods. Or don't know why their interest rates on their credit cards suddenly go up 10 points. Now that's freedom!
America has become a caricature. So have the tired old songs of deregulation fanatics. A middle-way is in order.

Et pendant ce temps, en Iran, on interdit aux medias de faire des reportages dans la rue.
Pourvu que la révolution prenne, et dépasse le cadre de cette élection qui faussée ou pas, fut une mascarade de démocratie (puisque les candidats étaient trillés sur le volet par le dictateur en chef).
Je prie Allah que les tartuffes barbus et totaliraires subissent le même sort que l'ancien monarque, et que l'Iran trouve enfin la liberté que sa jeunesse réclame et mérite.

You're right on the money.

The quest for corrective actions to fix the innate 'bads' of liberalism (European) is an illusion. The liberal ideas will always contain outcomes (e.g., income inequality) that in the eyes of some will cry for corrective solutions. But as you say, you can't have the same freedoms and marginal gains (less income inequality) without cost. The right question is how much cost for how much corrective 'gain'? In the end, this is a political issue, but often subject to strong ideological coloring.

Indeed, Mr. Frank would like to have a cake and eat it.

"Mais on s'aperçoit que les pays que l'on nous citait en exemple il y a deux ans souffrent encore plus que nous. Les EU ont plus de chômeurs que nous, et les pays scandinaves ont connu la récession avant nous."

Le problème de la France,c'est quelle ne va jamais très bien,même en haute conjoncture.

En période de reprise économique,tant les USA que les pays scandinaves ont des taux de chômage au environ de 4% et du double pour la France.

D.J

Pauvre Sarko.Il n'en loupe pas une.Si l'europe vire à droit,Sarko vire à gauche toute.

http://www.24heures.ch/actu/monde/sarkozy-lula-proclament-revolution-geneve-2009-06-15

D.J

Nous disions l'autre jour: "tout le monde est content: la gauche est au pouvoir, et la droite croit l'être."
CQFD.

Pour ceux qui découvrent, tardivement, Nicolas Sarkozy pourfendant les dérives du capitalisme financiers, certains patrons voyous, ses discours de Toulon pour un nouvel ordre financier ou celui récent du BIT, je les renvoie aux citations du candidat à l’élection présidentielle, celles qui illustraient les valeurs de droits, de respect, de liberté et de valeur travail, qui ne sont ni des valeurs de droite ni des valeurs de gauche, quand il évoquait Jean Jaurès, Jules Ferry, Camus et naturellement Charles de Gaulle.

Voila ce qu’écrivait Jean Daniel dans le nouvel Obs du 18 janvier 2007 :
« Quant à moi, je ne trouve pas régressif qu'une centaine de milliers de militants de droite fassent une ovation à un « sauveur » qui a recours à un langage que j'ai toute ma vie entendu dans l'autre camp. La réconciliation entre l'Ancien Régime et la Révolution, entre les bâtisseurs de cathédrales et les vainqueurs de Valmy, entre le volontarisme républicain et la révolte démocratique sont des thèmes qui n'ont été développés ni par Joseph de Maistre ni par Charles Maurras, mais par Michelet et Marc Bloch. »

« Il ne faut donc pas s'étonner d'entendre Nicolas Sarkozy citer Victor Hugo, Jaurès, Zola et Camus. Blum citait Jaurès et c'était dans l'ordre des choses. Mais de Gaulle l'a fait aussi. Et Giscard d'Estaing a cité Blum. Quant à Mendès France, il se référait à Poincaré, à Jaurès et à Blum. » http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2202/articles/a330340-quand_la_droite_emprunte_nos_mythes.html

Nous disions l'autre jour: "tout le monde est content: la gauche est au pouvoir, et la droite croit l'être."
CQFD.

http://www.lesechos.fr/depeches/science-environnement/afp_00157870-usa-les-effets-du-changement-climatique-sont-deja-la-reconnait-washington.htm

"Il ne faut donc pas s'étonner d'entendre Nicolas Sarkozy citer Victor Hugo, Jaurès, Zola et Camus. Blum citait Jaurès et c'était dans l'ordre des choses."

Et c'est pas demain qu'il va citer
Milton Freedman,Hayek,M.S Swminathan ou Gary Becker.

D.J

@ BA,

Généralement les climatologues pro réchauffement,restent très prudent sur le lien entre le changement climatique et les vagues de chaleurs,ouragants etc...qui l'on subit de nos jour.

Ces météos extrèmes sont selon les climatologues restent liés aux phénomèmes naturels,mais redoute une mutiplication dans les 50 voir les 100 années à venir.Du reste dans un même registre,les hivers aux USA sont très souvants extêmes.Les dangers du global Warming sont dans le futur est non maintenant.Mais bon celà ne doit pas empêcher de créer de nouvelles technologiques moins polluante ou voir pas du tout.

Ce rapport est un tissu de propagande soutenu par l'administration Obama pour des raisons purement émotionnelles et d'ainsi redorer le blason de l'Amérique.Si c'est pour signer des pactes genre Kyoto et cie et de ne pas tenir ses engagements comme l'on fait les autres,à quoi bon...

D.J

Il y a un an, la chaîne de télévision ARTE avait diffusé à 21 heures un reportage sur l'école de guerre de West Point aux Etats-Unis.

On y découvrait l'armée américaine, ses soldats et ses stratèges en train de s'entraîner aux nouvelles guerres causées par le changement climatique.

On y découvrait l'armée américaine en train de dépenser des centaines de millions de dollars pour préparer les guerres causées par le changement climatique.

Comme d'habitude, les Etats-Unis ont une guerre d'avance.

Comme d'habitude, les Français ont une guerre de retard.

Après l'équivalent de 3 guerres en Irak, en plans de naufrages, Barack réussit encore à envouter les Américains avec son mirage de couverture médicale pour tous.

Who's gonna pay for such a mess?

YG

@BA

"On y découvrait l'armée américaine en train de dépenser des centaines de millions de dollars pour préparer les guerres causées par le changement climatique."

Vous connaissez le point de vue de G.S. : dans le doute, abstenons-nous de faire quoi que ce soit, ou plutôt, faisons comme si cela n'existait pas. Un interprétation toute personnelle du principe de précaution.

Albert Einstein disait que quand les abeilles disparaitraient l'homme n'en aurait plus que pour trois ans.

Eh bien, les abeilles, elles disparaissent, tout bonnement, et personne ne sait quoi faire.
Je mange du rouget de la Manche, je vois des oies égyptiennes aux yeux jaunes sur les bords de la Meuse (PaulNizan, ne le prenez pas mal), les milliers de grenouilles qui venait se reproduire depuis 30 ans à côté de chez moi se sont raréfiées, puis elle ne sont plus venues, l'eau de la source qui se trouve à 25 mètres de chez moi que je buvais telle quelle depuis 30 ans est poluée, obligé de s'acheter un système filtrant, plus de poissons dans le ruisseau à côté chez moi depuis plus de 20 ans.

À part la reforestation de l'Europe qui a eu lieu après la seconde guerre mondiale, n'importe qui est capable de distinguer la déterioration de l'environemment et l'envahissement de la technique.

Levi-Strauss en partant se disait assez pessimiste pour les générations futures : un population trop nombreuse pour des ressources si limitées ; heureusement que les américains, qui ont l'esprit pratique, ont déjà prévu de tuer leurs congénères pour défendre leur standard way of living.

Lu un reportage très intéressant sur les techniciens qui pilotent des drones en Iraq et en Afpak, ce nouveau pays virtuel.
Après avoir déssoudé du taliban et du collatéral toute la journée (en s'accordant des pauses, car, comme chacun sait, les jeux vidéos nuisent à la santé), ils vont chercher tranquillement leurs enfants à la sortie de l'école (T'as tué beaucoup de méchants aujourd'hui, papa/maman ?).

Il n'est jamais arrivé, dans l'histoire de l'humanité, qu'un avantage stratégique absolu ne provoque des abus.

Les positivistes et les progressistes sont des fous.

Non Jeo, il faut laisser faire les marchés, laisser Joe s'empiffrer de steak, faire rugir son V8 et Wanda engloutir des McDo devant se télé géante dans sa baraque subprime, devenir obèse et diabétique, et Corporate America vendre du junk financier et alimentaire sans entraves à tout ce beau monde. Le diabète, ou la tension artérielle, ou encore, la dépression, ça rapporte un max à Merck and Co. et à ses shareholders. La boucle est ainsi bouclée. Ca s'appelle la liberté, et on ne négocie pas la liberté. Le reste de la planète et ces milliers de scientifiques communistes, embrigadés et alarmistes n'ont qu'à aller se faire voir avec toutes leurs "fadaises". ANIMAL FREEDOM!

Qui est Barack Obama? Ou plutôt, qui tire les ficelles du pantin ?

Barack vient de dire "Thumbs up" au développement des sables bitumineux de l'Alberta.

Cette exploitation est une véritable catastrophe écologique.

George W considérait cette exploitation trop polluante.

Allez ETF, expliquez nous!!

YG

"Qui est Barack Obama?"

Selon certains, c'est le Christ ressuscité.

Philippe Sollers sur le Chat de Lemonde.fr : "Je viens d'entendre des individus extasiés depuis Washington disant qu'Obama est Dieu, qu'il y a eu le Christ, et que maintenant c'est Obama. Vous comprendrez que dans ces conditions je reste résolument papiste. D'ailleurs, Obama, que je propose d'appeler "nice brother", me paraît sérieusement encadré par un pasteur fou et par une femme qui visiblement le considère comme son petit garçon. Je lui souhaite donc bonne chance."

Pour d'autres, c'est seulement Saint Augustin.

On se rappelle : la chrétienté au bord du gouffre et un type d'Afrique du Nord (Kabyle, dirions-nous) qui sauve la baraque.

Son surnom à l'époque : Olive, rapport à son teint.
Zut, comme la femme de Popeye, cela ne doit pas arranger Obama.

"Ou plutôt, qui tire les ficelles du pantin ?"

We, the People ou De Generes : http://www.youtube.com/watch?v=RsWpvkLCvu4

@ jeo,

Le lac Lémam francosuisse est bien moins pollué,qu'il y a 30 ans,idem pour les grandes villes européennes et les poissons et autres mamifères d'Arctique ont leurs taux de plomb nettement diminués et celà grâce à la généralisation de l'essence sans plomb.Et la reforestation que vous évoquez dément les catastrophistes de la mort certaine des fôrets dans les années 80,par les pluies acides.

Il n'y a pas que des mauvaises nouvelles sur le front de l'écologie.

La cote de popularité d'Obama plonge et se retrouve bientôt à 50 % Les raisons sont:Son interventionnisme sur l'économie privée et ainsi que sa politique contre les interogatoires musclés des terroristes,qui commence à passer pour débonnaire aux yeux de l'opinion.

D.J

Popularité d'Obama en baisse:

http://www.teletext.ch/TSR1/137-00.html

D.J

Je lis :

"Qui est Barack Obama?

Selon certains, c'est le Christ ressuscité."

Et je me dis que, décidemment, le sujet "Obama" est tous les jours un motif parfait pour planter des hommes de paille.

Je n'ai pas rencontré d'obamamaniaque pour l'instant, en vrai. Mais je lis beaucoup de plumes qui, sans le dire, se trempent dans l'obamaphobie la plus noire.

Dis plus simplement : le "politiquement correct" actuel consiste à dire qu'Obama est adulé par "les gens", mais que "les gens" sont aveuglés et en font trop.
Ma foi... ça devient du billard à quatre bandes, et à partir de deux bandes je ne suis plus.

N'ayez crainte Gatien,

Ce que vous constatez, en l'occurrence, l'absence d'Obamanie, commence à peine à se réaliser. (La malhonnêteté intellectuelle dont vous faites preuve n'a d'égal que la fatuité d'Obama)

Les Américains ne sont pas des Européens. En Europe, le socialisme, c'est chic. C'est aussi le cas en Californie. Mais la Californie et l'Europe ne sont pas les États-Unis où le socialisme est une tare, voire, une maladie honteuse.

La cote de popularité d'Obama diminue et la principale raison invoquée est son interventionnisme dans l'économie.

YG

@Gatien

Un de mes premiers post sur ce blog en septembre 2008 :

"1.Obama can walk on water.
2.Obama will be the best american president since Henry Fonda and James Stewart.
3.MacSame is an ageing actor who's expecting a free lunch in this presidential campaign but cannot grab a plate."

Comme quoi, on peut difficilement me taxer d'Obamaphobie la plus blanche.

......
Ces météos extrèmes sont selon les climatologues restent liés aux phénomèmes naturels,mais redoute une mutiplication dans les 50 voir les 100 années à venir.Du reste dans un même registre,les hivers aux USA sont très souvants extêmes.Les dangers du global Warming sont dans le futur est non maintenant.Mais bon celà ne doit pas empêcher de créer de nouvelles technologiques moins polluante ou voir pas du tout.

Ce rapport est un tissu de propagande soutenu par l'administration Obama pour des raisons purement émotionnelles et d'ainsi redorer le blason de l'Amérique.Si c'est pour signer des pactes genre Kyoto et cie et de ne pas tenir ses engagements comme l'on fait les autres,à quoi bon...

D.J


Rédigé par: D.J | 17 juin 2009 at 19:59


http://www.pensee-unique.fr/index.html


A lire, afin de ne pas tomber dans la propagande des nouveaux manitous vert-rouge.

Imbécilités d'usage à part, les dés sont jetés: le sang va couler de plus belle en Iran. Le grand barbu a parlé. L'Islamo-fascisme et sa Gestapo barbue et cagoulée va entrer en guerre pour mater une population révoltée et assoiffée de liberté. Et je doute que les mollahs aient les mêmes scrupules que le Shah, qui lui même n'était pas un ange... Quand on croit massacrer au service de Dieu, tout est permis. Je crains le pire.

@ Carole,

Pour info si des fois vous me mettez dans la catégorie proréchauffemmnt.

En fait je fait partie des climats sceptique.

Je n'est fait que de répondre sur ce que pense les pros.Souvant mal interprété par les médias qui attribuent toutes anomalies climatiques (sauf les hivers rigoureux)comme preuve du réchauffement.

@ ETF,

Un printemps de téheran? Espérons que celui-ci rèussissent mieux que celui de Pékin,Prague ou de Hongrie.

D.J

@ D.J

Non, rassurez-vous, j'avais parfaitement compris que vous étiez parmi les SCEPTIQUES.

Désolée d'avoir fait bref.

Je voulais simplement vous recommander ce site très utile.


En Iran le guide a parlé

() L’indécision américaine ? Realpolitik ?
De quoi je me mêle versus de quoi je ne me mêle pas!

Les autorités iraniennes ont empêché les journalistes internationaux de couvrir les évènements faisant suite à ce qui apparait bien comme une parodie d’élection présidentielle, néanmoins les Etats Unis adoptent vis à vis de leurs interlocuteurs Iraniens un profil ultra bas !

() La réaction européenne

De Bruxelles lors de la réunion du Conseil européen, Le Monde rapporte les propos :

De Gordon Brown, le monde entier regardait l'Iran, et pas seulement le Royaume-Uni, qui continuera à s'exprimer en cas d'atteintes aux droits de l'homme.

Et de NS : "L'émergence d'une rue iranienne pour réclamer plus de transparence et un meilleur avenir, c'est une bonne nouvelle", a-t-il déclaré. "Nous ne voulons pas donner le sentiment que l'étranger s'occupe des élections internes en Iran, nous avons des valeurs et des convictions", a-t-il souligné. Mais "quand on voit des résultats à ce point incohérents, l'Europe qui se tairait ne correspondrait pas aux valeurs qui sont celles de l'Europe (...) Je suis toujours partisan du dialogue avec l'Iran mais quand nous avons à condamner nous condamnons", a-t-il ajouté.
Européens & Américains se seraient-ils répartis les rôles (le bon et le méchant flic?)
Alain

J'ai vu un autocollant comique dans la rue aujourd'hui :
"2008, la crise, Cheminade avait raison!"

@YG

"Ce que vous constatez, en l'occurrence, l'absence d'Obamanie, commence à peine à se réaliser."

Je ne sais pas si c'est l'adoration d'Obama qui recule, ou cette manière d'attribuer à l'européen moyen une bêtise crasse doublée d'une adoration sans borne pour le christ noir.

Dans les deux cas, c'est tant mieux, celà va permettre des critiques sérieuses de l'action du bonhomme plutôt que des sentences mégalomaniaques sur la bêtise de nos contemporains.

@Jeo

Entendu.

@Soler

Avez-vous remarqué que toute intervention étrangère, dans la situation présente en Iran, nourrit immédiatement la propagande nationaliste du régime en place?

De ce point de vue, le "Nous ne voulons pas donner le sentiment que l'étranger s'occupe des élections internes en Iran, [MAIS]" de Sarkozy pourrait bien être assez maladroit dans le climat de tension actuel.
Et on peut être sûr qu'il ne produira strictement aucun effet sur le régime.

On préfèrerait l'entendre un peu plus sur la "démocratie" gabonaise.

Ou chinoise, même si dans ce cas il n'a guère plus d'influence que dans le cas iranien.

La burqua en France, un mauvais rêve ?

Pour lutter contre ces prisons ambulantes que sont les burqas ne serait-il pas possible de bannir ces tenues si dégradantes vestige de l’obscurantisme le plus oppressant… par simple arrêté préfectoral !

Dans les villes touristiques du bord de mer, les municipalités éditent chaque année un arrêté municipal pour exiger une tenue décente en ville, des amendes sont distribuées pour les contrevenants.

Entre les touristes en maillots de bain, les nudistes et les prisons de voiles on peut trouver un juste milieu.

La burqa liberté religieuse de la femme ? « Entre le fort et le faible c’est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit. » Henri Lacordaire.

Nous voulons lever le voile sur la burqa

La solution vient de Gatien le bienheureux
Simple, faisons une loi mieux qu’un vœux
Réunissons le énième comité Théodule
Je pétitionne il auditionne et il spécule

Les religieux belliqueux
Froncent les sourcils
L’âme guerrière !
Le laïc brandit
Son bréviaire
Teigneux,
Son sabre en bandoulière !

« Entre le maître et le serviteur c’est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit. » Henri Lacordaire

@Soler

Citez donc Lacordaire correctement :

« Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c'est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit »

Bonjour Gatien

Du célèbre "tryptique" de l’abbé Lacordaire ; « le riche et le pauvre » pour stigmatiser l’enfermement de la burqa ? Les deux autres volets me sont apparus plus pertinents.

« La liberté qui opprime » et la loi qui affranchit une figure de rhétorique au retournement sémantique exploité par tous les dictateurs, en Chine et en Iran, qui pratiquent avec entrain « la loi qui opprime»
Alain

Bonjour Alain Soler

"stigmatiser l’enfermement de la burqa"

C'est bien la première fois que je rencontre quelqu'un qui assume le fait de "stigmatiser"...
Je suis curieux de savoir dans quel dictionnaire vous allez trouver une définition rendant la stigmatisation acceptable.

"Action de blâmer, condamner ou flétrir publiquement un individu ou une catégorie de gens.
Verbe : stigmatiser.

Stigmatisation :

Réaction d'un groupe ou d'une société envers des personnes ou des groupes minoritaires, différents ou défavorisés (minorités ethniques, homosexuels, malades, handicapés, alcooliques, toxicomanes, chômeurs, délinquants, etc.), consistant à attribuer une étiquette qui les catégorise comme déviants. Les personnes à la source de la stigmatisation éprouvent des sentiments de gêne et de ressentiment, et manifestent des comportements d'abandon, d'exclusion, de rejet et de constitution d'une " brebis galeuse ". La stigmatisation produit chez les personnes cibles des sentiments de vulnérabilité, de honte, et des comportements de retrait, d'entraide, ou parfois d'agression."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Stigmatiser

"Stigmatiser l’enfermement de la burqa"

() Gatien c’est la première fois…quelqu’un qui assume de stigmatiser…?

- Pour la seconde fois,… cette référence, pour vous faire plaisir : « Le 13 juillet 2008, Greenpeace a déployé un symbole nucléaire sur la tour Eiffel pour Stigmatiser l'irresponsabilité de Nicolas Sarkozy en matière nucléaire. » http://www.greenpeace.org/france/photosvideos/photos?page=2&related_item_id=89645

- Sans attendre la troisième fois, il faut sortir mon cher Gatien, l’enfermement ce n’est pas que les autres, votre « burqa » me semble bien impénétrable.

() Dans quel dictionnaire dites-vous?

Votre lien et la plupart des dicos… citent comme synonymes à « stigmatiser »: « condamner, dénoncer, réprouver ou fustiger ».

- Je confirme et signe des deux mains, je (au choix : stigmatise, condamne, dénonce, réprouve) l’enfermement de la burqa !

() N’avez-vous donc rien à dire pour chercher de si vaine querelle de définition qui vous ridiculise ?

Peut-être, et c’est votre droit, approuvez-vous tout simplement cette violence faite aux femmes par l’enfermement de la burqa ?

Pour ma part si je reconnais pour une communauté la liberté religieuse de porter le voile, dans le cadre prévu par la loi ; je doute que ce soit cette même liberté qui s’exprime entre le fort ce maître (l’homme) et le faible son serviteur (la femme) au travers d’un enfermement de cette dernière en prison de voile.

D’où mon rappel à Henri Lacordaire : « c’est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit. »».
Alain


@Soler

Greenpeace n'est pas réputé pour faire dans la dentelle. Cette référence est assez cohérente.

Mais ce n'était pas un simple détail de définition. Je pointais un problème :

"Les personnes à la source de la stigmatisation éprouvent des sentiments de gêne et de ressentiment, et manifestent des comportements d'abandon, d'exclusion, de rejet et de constitution d'une " brebis galeuse ". La stigmatisation produit chez les personnes cibles des sentiments de vulnérabilité, de honte, et des comportements de retrait, d'entraide, ou parfois d'agression."

Que proposez-vous? Mettre en prison les porteuses de burkas? La prison qui affranchit, tout un programme...
Quelle définition juridique d'une "burka", combien de centimètres au dessous des sourcils?
Faudrait-il aussi (pour empêcher un effet induit évident) une loi pour obliger les femmes cloitrées à domicile à sortir dans la rue (sans burka donc)? A quelle fréquence? Qui va contrôller çà?

Il semble aussi que certaines femmes décident elles-même le port de cette habit. Quelle proportion? Personne ne sait. A part vous, Soler, qui avez déjà entre les mains les conclusions de l'enquête parlementaire qui n'a pas encore eu lieu...

Faudrait-il une loi contre les lois imbéciles?

Etes-vous bien-sûr de ne pas être à nouveau pris à contre-pied par Sarko très prochainement?...

Vous avez des problèmes de lecture ou de compréhension Gatien, vous ne lisez pas morale et éducation dans les propos de Michel Guénaire qui déclare: « Ces responsabilités ne sont plus exercées parce que les repères moraux ont disparu…. Le libéralisme repose sur deux principes : la régulation des marchés et l'éducation des hommes
».

Et vous ne lisez pas "MES DOUTES..."

"Pour ma part si je reconnais pour une communauté la liberté religieuse de porter le voile, dans le cadre prévu par la loi ; Je DOUTE que ce soit cette même liberté qui s’exprime entre le fort ce maître (l’homme) et le faible son serviteur (la femme) au travers d’un enfermement de cette dernière en prison de voile."


Si une éventuelle commission est chargée d'évaluer cette question; interrogé je leur ferais part de Mes doutes....

vous, vous n'en avez pas...?

@Soler

M.G. : "Le libéralisme repose sur deux principes : la régulation des marchés et l'éducation des hommes"

Régulation et éducation, et non morale et éducation. Dans ce débat, c'est M.G. qui appelle à plus de régulation (et plus d'état), pas G.S., contrairement à ce qui est écrit en préambule (mais le débat est tronqué...).

Sur les porteuses de burkas. J'espère qu'une commission se baserait sur des enquêtes sociologiques et des statistiques plutôt que sur vos doutes.

Mais même si 0% ont fait le choix, mon avis ne change pas. Avec une telle interdiction : les femmes opprimées seraient prises entre le marteau de la loi et l'enclume qu'est leur mari.

Vous n'avez pas répondu à mes questions.

() Michel Guénaire qui déclare: « Ces responsabilités ne sont plus exercées parce que les repères moraux ont disparu…. »

Repères Moraux, …..Monsieur l’enseignant chercheur….Repères Moraux,

La mauvaise foi en plus ?

() Je condamne l’enfermement de la burqa, je doute qu’il exprime une liberté religieuse.

Vous l’acceptez, même s’il est subi et exprime une violence faite aux femmes (0%), cher collègue blogueur restons en là nous ne partageons définitivement pas les mêmes valeurs !

A l’avenir gardez vos élans humanistes pour d’autres zozos, on vous reconnaitra.
Alain

@Alain Soler

Quand vous voyez un type en short qui précède sa femme en Burqua ...

Que faire pour remédier à la vulgarité du type en short ? Une loi ?

Toujours les excellents JibJab

http://blog.indecisionforever.com/2009/06/20/jibjab-exclusive-barack-obama-will-save-us-all/

Spéciale dédicace à Gatien, Lacordaire et Lacenaire

Jeo, je lui dis méfiez-vous, sous la burqa ce n’est pas votre femme mais un dangereux maniaque psychopathe pédé comme un phoque canadien bien connu sous le nom de Polo le pointeur, il vous suit sous sa burqa, en chaleur... (sourire)

On est où là?

Saint Stigmate : un ou sept voiles ?

Le voile énerve tout le monde.

Celui des nonnes, symbole d'aliénation au Christ ; celui des musulmanes, symbole d'aliénation à leur mari.

Symbole de chasteté dans un cas, refus de la promiscuité sociale et sexuelle, dans l'autre cas. Le banquet citoyen français a l'impression qu'on le snobe.

Les musulmans, rigoristes ou pas, ont beau jeu de dire que les jeunes filles en fleur ou boutonneuses, qui s'exposent en Gucci, sont aliénées aussi, mais d'une autre façon.

Il s'agit dans les deux cas d'un jeu de séduction faussement humble avec de vrais enjeux de pouvoir. La preuve : il est courant de voir des musulmanes avec le voile et une tenue pas vraiment discrète.

L'énervement des mâles sur la question ne fait que renforcer le narcissisme de ces comportements, beaucoup plus parents qu'on ne veut bien le voir.
Puisque la provoc fonctionne, puiqu'elle induit à la fois une distance (le respect du à la fidélité conjugale ou l'intimidation engendrée par le sex appeal) et une attirance (fantasme du dévoilement ou de la liberté sexuelle féminine), le pouvoir des femmes en sort renforcé, ce qui est le but recherché.

Comme il s'agit de jeux de pouvoir, des alliances peuvent se mettre en place entre la jeune musulmane et sa communauté. Le voile devient alors un symbole de différence, de supériorité morale. La chasteté des musulmanes devient l'honneur des musulmans et le foulard un étendard politique.
Dans les années 70, 80, les musulmanes ne portaient pas le foulard, par désir d'intégration.
Le foulard n'est pas le symbole de l'aliénation des musulmanes. C'est plutôt le symbole de l'émancipation de la communauté musulmane en tant que telle, au sein de nos démocraties.

Jéo merci pour ce commentaire, votre analyse sociale relève le niveau du phoque canadien qui avait bouleversé notre : prude et si peu preux, Nizan.

Jéo écrit : « La chasteté des musulmanes devient l'honneur des musulmans et le foulard un étendard politique. »

Il semble vérifié en France que cette formulation d’honneur et d’étendard du prosélytisme religieux joue un rôle important ; les débats à propos d’annulation de mariage pour non chasteté ou les cas de chirurgie réparatrice d’une virginité envolée alimentent régulièrement l’actualité.

Cette obsession de la virginité et de l’isolement de l’Epouse (voile, burqa, couvent,harem), pour s’assurer de sa descendance, est renforcée dans notre pays par la législation qui interdit les tests de paternité, seul un juge peut l’autoriser à l’issue d’une longue procédure.

Il me semble qu’une libéralisation des tests de paternité ôterait en partie cet argument de l’intégrisme musulman.

La découverte d’une trahison éventuelle ne serait pas sans conséquences pour l’épouse infidèle mais après tout pourquoi faut-il que le mari après avoir été le cocu devienne nécessairement le dindon de la farce !

Il y a une loi qui interdit de sortir nu dans la rue.
Et ce malgré que certains individus souhaitent d'eux mêmes sortir nu.
Comme quoi des lois sur les tenues vestimentaires existent déja.

Sur le même modèle que les plages de nudistes, nos amis integristes pourraient mettre en place des parcs à Burka.

Voila de toute facon , meme si u ne loi ne vous plait pas et ne resoudra pas le probleme, au moins on fait quelque chose et au moins on a une volonté affichée du pouvoir francais de lutter contre l'islamisation rampante.
C'est deja ca.

Pour ceux qui trouvent ca stupide, aller vivre en Iran ou au Liban, vous pourrez ainsi y apprécier de voir ces femmes libres de s'habiller comme il leur plait.
Mais pas en france, de grâce.

A Alain :
Vous oublier d'évoquer le cas de ces filles qui deviennent sodomites pour garder leur chasteté tout en ayant une relation avec un petit copain.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.