Ma Photo

Actualité

  • Parution le 15 mars 2012

    Actu

    Paru le 2 novembre 2009

    Actu

    Actu

    Traductions

    Actu
    Corée

    Actu

    Corée

    Actu

    Inde

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Chine

    Actu

    Pologne

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Argentine

    Actu

    Corée

    Actu

    Espagne

    Actu

    Portugal

    ----------

    Actu

    Actu

    Actu

« L’économie ment peu. | Accueil | Norman Borlaug: death of a humanist »

Commentaires

Les brevets arme économique, au pays des Samouraïs les brevets ont supplanté le sabre.

http://www.ege.fr/download/les_brevets_au_japon.pdf

"Les brevets arme économique, au pays des Samouraïs les brevets ont supplanté le sabre."

A moins qu'ils aient brevètés les katanas (sabres des samouraïs).

D.J

C' est bizarre Alain Soler. Dans ton site ege le Japon innove plus que les USAs à la page 37 le Japon représente 29 % des brevets dans le monde contre 22% pour les USAs alors que d' après Guy Sorman les USA représentent la moitié de l' innovation mondiale.Le plus étonnant , ta doc ne mentionne pas Israel le peuple élu qui devrait représenter une énorme partie de l ' innovation mondiale. Ni l' Inde ce qui n' a rien d' étonnant car le QI des indiens est très faible: 81 http://www.douance.org/qi/qicorrel.htm DE plus l' Inde néglige l' innovation , protège la propriété intellectuelle et ne copie même pas les technologies étrangères ce qui curieux vu qu' ils sont dépassés dans tous les domaines industriels. Ils font style par principe qu' ils respectent les règles et qu' ils possèdent des institutions fiables. Un autre site sur l' Inde : http://www.observateurocde.org/news/fullstory.php/aid/2054/Chine_et_Inde_:_le_sens_de_l_92innovation_et_de_la_croissance.html "La Chine comme l’Inde ont beaucoup accru leurs dépenses de R-D ces dernières années, de près de 20 % par an pour la Chine. Cependant, le nombre de chercheurs a progressé beaucoup moins vite, et en Inde, ce nombre semble même avoir baissé ! Par ailleurs, grâce à la valorisation accrue des compétences, les salaires dans la R-D ont augmenté. Si une faiblesse relative des dépenses de R-D n’est pas forcément un problème dans une économie en développement, la stagnation de ces dépenses en Inde à environ 1 % du PIB est préoccupante, surtout au regard de la Chine, où elle dépasse désormais 1,4 % du PIB.""Ainsi, le nombre d’articles publiés par la communauté scientifique chinoise a littéralement explosé, alors que la production des chercheurs indiens a pratiquement stagné. Ce qui est paradoxal, la propriété intellectuelle étant mieux protégée en Inde qu’en Chine, ce qui devrait stimuler la recherche""La petite taille des entreprises indiennes crée un manque à gagner important en termes de productivité, les grosses entreprises bénéficiant d’économies d’échelle qui peuvent aller jusqu’à doubler leur productivité par rapport aux petites structures du secteur « informel ». En Chine, la réduction du secteur public et le développement du secteur privé ont permis un tel gain de productivité. Si une grande partie de l’activité commerciale de la Chine relève encore du secteur public, l’Inde a été plus lente à privatiser, malgré la moindre productivité de son secteur public.""l’un des problèmes les plus pressants pour l’Inde est d’améliorer son niveau d’éducation et d’augmenter le nombre de diplômés du supérieur.Actuellement, il y a deux fois plus de diplômés en Chine qu’en Inde, alors qu’il y en avait autant voici moins de dix ans. "

Alain , un site sur les classements en dépots de brevets: http://www.inpi.fr/fileadmin/mediatheque/pdf/OPI/comparaisons_classements_deposants_de_brevets.pdf Le classement des déposants auprès de l’Office américain (USPTO) montre IBM et Samsung en tête.Par contre, le classement de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle montre Huawei et Panasonic en tête.

KJI, les brevets enregistrés au bureau américain USPTO, et ceux au PCT (Patent Cooperation Treaty) ne sont pas contradictoires ; se sont deux modes d’enregistrement qui, d’une certaine façon, doivent être consolidés.

Si le bureau USPTO 174.000 délivre plus de brevets que le JPO (Japon) 141.000 pour l’année 2006 ; nombre de brevets issus du bureau américain sont d’origine étrangère (souvent japonaise) la proportion de brevets d’origine américaine délivrés par l’USPTO est seulement de 52%.

Le nombre de brevets d’origine japonaise arrive en tête du classement mondial avec 217.000 devant les américains (d'origine) en 2006.

De même on observera que si le nombre de brevets en vigueur au bureau américain atteint 1.7 millions pour 1.15 millions pour le JPO, là encore nombre de brevets en vigueur de l’USPTO sont d’origine japonaise, le total des brevets toujours en vigueur, ceux d’origine japonaise arrivent nettement en tête toujours devant les USA

M. Sorman,

Le choix de la decadence? Vraiment? Et par rapport a quoi?

Les japonais avaient a se determiner par rapport pour ou contre le maintien au pouvoir d'un parti de "fils a papa" (au sens strict du terme) qui enfile les perles depuis des annees maintenant. Quels sont les resultats du PLD (le parti qui vient de perdre les elections)? Seriez vous meme capable de me definir sa ligne economique, alors que ses dernieres reformes les plus liberales ont ete acquises contre lui-meme (ex. la reforme de la poste de Koizumi), sans d'ailleurs cesser de faire debat(les dernieres semaines du cabinet Aso). Avec 3 premier ministres en 3 ans, des scandales a repetition, des declarations irresponsables de chacun des leaders qui se sont succedes, est-il vraiment serieux d'affirmer que voter pour Hatoyama et son parti etait irresponsable??? Le choix de la decadence??? Vraiment???
Sanctionner un parti de gouvernement dont le delitement l'emmene droit dans le mur, et son pays avec lui, n'est ce pas le principe meme de la democratie? Ou alors faut-il encore et toujours voter pour les memes en depit de tout pourvu qu'ils soient estampilles liberal?
Certes, Ozawa et Hatoyama sont eux-memes issus du PLD. Mais quoiqu'on en dise, ils ont pris un risque en le quittant il y a 15 ans, autant qu'il faut leur reconnaitre d'avoir conquis un pouvoir que n'ont meme jamais eu a se baisser pour le ramasser les Aso, Fukuda et Abe, etc.
Qui plus est, lorsque vous parlez de realisation du bonheur comme programme, il me semble que vous confondez avec un autre parti politique qui porte effectivement ce nom (koufukugenjituto). Hatoyama et les siens ont aussi le merite d'avoir creer une opposition suffisamment credible (aucun des autres partis d'opposition ne l'est) aux yeux des japonais pour permettre une alternance qui vaut plus en tant que changement d'etat d'esprit des hommes au pouvoir qu'en tant que revolution economique ou politique. Le Minshuto (le parti qui vient de remporter les elections) a enfin permis une forme de repolitisation de la vie japonaise (voir la presse de ces dernieres semaines, les debats a la tele), la ou justement vous decrivez un absence de debat.
Pour terminer, moi qui travaille depuis des annees dans une entreprise japonaise, au Japon, marie a une japonaise et papa d'enfants japonais, qui suis traite dans mon entreprise comme un japonais et non comme un expatrie, j'ai du mal a tirer une conclusion de vos commentaires a propos du "work/life balance". Les aspirations des japonais a vivre mieux sont-elles illegitimes??

Une chose est sure quoiqu'il en soit : votre article est typique de ce que peut produire un esprit entraine, cultive et intelligent, mais tres superficiellement renseigne sur son sujet, et sans doute trop disperse sur des sujets qui, pour etre traite serieusement, demandent a ce qu'on leur consacre plus de temps de maniere individuelle.

RS a raison , et un peu tort : j'ai vécu au Japon, j' ai gaspillé ma jeunesse aux Langues O , en japonais.. La presse japonaise a publié mon texte et en discute : il n'est donc pas tout à fait vrai mais pas stupide non plus

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.