Ma Photo

Actualité

  • Parution le 15 mars 2012

    Actu

    Paru le 2 novembre 2009

    Actu

    Actu

    Traductions

    Actu
    Corée

    Actu

    Corée

    Actu

    Inde

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Chine

    Actu

    Pologne

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Argentine

    Actu

    Corée

    Actu

    Espagne

    Actu

    Portugal

    ----------

    Actu

    Actu

    Actu

« L' éveil d'un islam laïc | Accueil | Adios Caudillos »

Commentaires

Google a un intérêt commercial a sauvegarder son image de marque (un moteur de recherche qui permet à n'importe qui de consulter LIBREMENT n'importe quoi).

La morale n'a rien à voir là dedans mais cela donne des raisons d'être optimiste : la contradiction entre capitalisme et dictature commence à éclater en Chine, comme naguère au Chili. La preuve par Google.

Le grand pare-feu chinois, la grande muraille numérique, c'est le nouveau rideau de fer, le nouveau mur de la honte. Il s'agit d'empêcher les gens à l'intérieur de cette muraille de communiquer librement avec ceux de l'extérieur.

Le nationalisme, les impératifs de la défense nationale servent surtout à opprimer les Chinois.

Le barrage vert qui était censé être vendu sur chaque nouvel ordinateur commercilaisé en Chine est bien fait pour instauré la société de surveillance et de coercition qui est le rêve de toutes les dictatures.

La grande muraille n'a rien empêché du tout, si ce n'est de migrer aux espèces végétales et animales qui volent particulièrement bas.

@Emmanuel

Google est surtout chalenger sur un marché où il est arrivé fort tard.

À mon avis, cela a discuté sec avant de décider de mettre la photo Tien An Men sur la page d'accueil.

Quelle pub !

Ce qui fut bien scandaleux à l'époque de la part de Google, c'est qu'il balançait les dissidents chinois aux autorités de Pékin, mais en même temps se scandalisait au nom de la liberté de l'anonymat quand W. Bush demandait à Google de livrer les noms des auteurs de sites pédophiles sur sol américain.

Il n'est jamais trop tard de se racheter. Mais depuis, combien de victime du régime via Google?

D.J

De toute façon l'Occident a déja vend son âme, sa technologie, son industrie pour une poignée de yen sous évalués !

"mais une ligne rouge ne devrait plus être franchie"
Ligne rouge... ROUGE... Hahaha!!! Remarquez si notre tôlier avait écrit "ligne jaune", on l'aurait traîté de raciste. Restons politically correct.
"Un peu de morale n'a jamais nuit aux affaires". Surtout pas trop, la morale, c'est très, très mauvais pour le business. D'ailleurs, je ne crois pas une seconde à un quelconque retournement des relations entre les capitalistes immoraux et les dictateurs rouges. Car ils ont un intérêt commun qui vaut tous les sermons du monde... un machin qui n'a pas d'odeur... Chanté par Pink Floyd, Abba, et que sais-je encore. Stendhal, aujourd'hui, écrirait d'ailleurs "Le Rouge et le Vert".
Et Google reste inquiétant parce qu'il renferme dans ses serveurs plus d'info sur vous et moi que le Parti n'en tient sur les dissidents. Le jour où le Parti rachètera Google, on va rigoler...

C'est bien ce que je pensais. Je viens d'écouter une émission sur la question. Rien à voir avec les dissidents chinois. C'est une histoire de vol de propriété intellectuelle. Bref, les chinois ont volé du code à Google. Et ça, c'est très vilain, parce que ça touche... au business. Voilà où s'arrête la moralité du "capitalisme occidental". Le reste, c'est du PR (Public Relations).

La Chine interdit Avatar!!!

http://veilleur.blog.lemonde.fr/2010/01/19/chine-avatar-retire-de-laffiche/#xtor=RSS-32280322

Avatar, voilà ce qui fait trembler le parti. Ni les missiles, ni Google... mais la culture Occidentale. Les "Memes" venus d'Occident, comme les décrirait Dawkins, qui se répendent de cerveau en cerveau.
Vade Retro, Avata! Virus de propagande impérialiste décadente!

Derrière l'affaire Google se profile l’antagonisme entre la Chine et les Etats-Unis. Un problème commercial transformé en conflit diplomatique. La guerre froide entre la Chine et les Etats-Unis est « hors limite » et les champs de bataille sont multiples même quand il y a accolade et gant de velours. Depuis le lancement de Google en janvier 2006, sa part de marché en Chine n’a cessé d’augmenter. Pour autant, il est fort peu probable que Google puisse vraiment entamer la domination de Baidu sur le marché chinois des moteurs de recherche. Les menaces de Google ne seraient ne seraient qu'une simple tactique commerciale. D'ailleurs, Google a changé de ton :« Selon Reuter, Google a démenti son retrait de Chine, affirmant qu’elle respecte le système de censure du gouvernement chinois et menerait des négociations avec le gouvernement chinois d’ici quelques semaines ».


Je suis surpris que les journalistes, vous compris, tombent tous dans la farine, sans le moindre esprit critique. Les attaques de hackers, il y en a tous les jours. Baidu, qui est également le principal concurrent de Google sur le marché chinois, avait fait l’objet d’une attaque par des pirates informatiques, qui avait paralysé son site pendant plus de trois heures. Le PDG de Microsoft Steve Balmer avait déclaré précédemment « Des attaques, il y en a tous les jours … nous sommes attaqués tous les jours des quatre coins du monde, et je pense que tout le monde se trouve dans la même position que nous. Rien que de très ordinaire ». Faire donc de la Chine un bouc émissaire pour les cyber-attaques, tout simplement parce que Google l’a dit, c’est, à l’évidence, pousser le bouchon un peu trop loin. Au fait, comment Google peut-il savoir que les comptes appartiennent à des militants de droits de l’homme ?

Quant aux propriété intellectuelle, ce sont les Etats-Unis qui pillent le plus. Imaginons que les Chinois avaient décider de poser des brevets sur le papier, la poudre à canon, la boussole, etc…. Imaginons qu’on a breveté l’alphabet ou la langue française. Justement, la propriété ne soutient pas la concurrence, au contraire elle la freine. Même l’autorité américaine en matière de dépôts de brevets (FTC federal trade commission) s’en inquiète.

Il faut arrêter l'hypocrisie. La copie, l’imitation relèvent de l’essence de l’Humanité. Elles ne sont d’ailleurs que d’autres noms donnés à l’enseignement et à l’apprentissage. Que fait un père qui apprend à son fils à nouer sa cravate, sinon l’inciter à copier un geste ? Comment apprendre sans copier ? Comment parler sans copier et répéter ? La découverte naît de l’erreur, de la répétition, et … du hasard. C’est en faisant cent fois un geste que l’on découvre parfois quelque chose de fondamentalement nouveau. L’imitation et l’apprentissage sont deux grands ferments de l’invention. Sans la copie spontanée des particuliers, il ne peut y avoir de progrès dans la connaissance. Les marchands sont eux-mêmes d’excellents copistes. Les journalistes sont aussi des copistes. Beaucoup de copistes sont devenus célèbres : Bill Gates; Disney qui a copié des contes de Charles Perrault (cendrillon); Les fables de la Fontaine; Dassault; etc.

Longtemps, les Etats-Unis se sont comportés comme des sauvages en matière de propriété intellectuelle. Ils considéraient que les oeuvres provenant d’Europe n’avaient pas à être soumises au copyrigth. En revanche, tout produit local l’était. Idem en matière de brevet. Quand, au début du siècle dernier, l’industrie américaine se sentit assez forte pour affronter l’Europe, elle accepta de généraliser le système de copyrigth. On pourrait de même rappeler à tous ceux qui, en France, défendent la propriété intellectuelle et la création qu’elle rattrapa largement son retard technique sur les Etats-Unis après la Seconde Guerre mondiale, en copiant sans vergogne tous ses produits. Le Japon fut un grand copiste, avant de devenir la nation qui, eu regard à sa population, déposa le plus de brevets dans le monde. La Corée du Sud aussi. Tous les pays qui surent construire une industrie furent des admirateurs, des plagiaires, des voleurs d’idées, des copieurs et aussi des inventeurs : des pays peuplés d’humains, autrement dit.

@Toto

Je suis d'accord avec vous : la contrefaçon est surtout le signe d'une économie qui se porte bien.

Alexandre Dumas, Baudelaire, Victor Hugo ont contribué à populariser la figure du Belge contrefacteur. Que n'avons-nous entendu sur l'infériorité du Belge, sur le manque de génie national, etc. !
Baudelaire voyait même une analogie avec le peuple chinois (ou américain) : peuple marchand, dépourvu de moralité et d'originalité, etc.

En gros, cela correspond à la période de boom économique en Belgique qui précéda un âge d'or industriel.

La volonté de sanctionner les violations du copyright et le multilatéralisme en diplomatie dépendent de l'état de l'appareil industriel et de l'armée.

"D'ailleurs, Google a changé de ton :« Selon Reuter, Google a démenti son retrait de Chine, affirmant qu’elle respecte le système de censure du gouvernement chinois et menerait des négociations avec le gouvernement chinois d’ici quelques semaines »."

Une grosse opération de comm. avec l'occident en ligne de mire ? Le réalisme politique succède à l'effet d'annonce ? Ce buzz n'était qu'une façon de mettre les négociations en place avec le PC chinois en vue de négocier autre chose ? Ou tout simplement, google se dégonfle comme un yahoo devant un houyhnhnm un peu entreprenant ?

Il faudrait que Guy Sorman rectifie le tir dans ce cas.

"Au fait, comment Google peut-il savoir que les comptes appartiennent à des militants de droits de l’homme ? "

Google a déjà balancé des militants des droits de l'homme au gouvernement chinois. Ils s'y connaissent, comme adjoints de police.

Il ne faut pas confondre Copies par l'innovation et contre Façon.

Le premier c'est de faire mieux que l'original, le second c'est par exemple de produire une marque,par exemple des montres suisse par les chinois et de les revendre avec le label "made in Swiss" là il s'agit d' économie frauduleuse. La chine en a fait une spécialité.

Guy Sorman dans " l'économie ne ment pas " consacre un sujet sur la propriété intellectuel. Par l'économiste Paul Romer, pour qui ce dernier, les brevets surtout ceux qui durent trop, freinent l'innovation.

D.J

DJ, la contrefaçon n'est pas du tout une spécialité chinoise, ça existe partout y compris chez les Américains : Bill Gates, Disney, etc. Vous pouvez lire ce livre : https://di.iut.univ-lehavre.fr/pub/e-book/Du_bon_usage_de_la_piraterie/04-chapitre1.html .

Si on s’intéresse à l’histoire du brevet, on constate que la dissémination des inventions a toujours un effet extraordinaire positif sur le bien-être des nations. Au début du siècle, Londres et Lyon ont le même nombre de métier à tisser (14500 pour Londres et 12000 pour Lyon). 50 ans plus tard, Lyon en compte 60000 contre 5000 à Londres. L’industrie londonienne s’est effondrée. Explication : Lyon a systématiquement organisé la diffusion des innovations, tandis que Londres les a interdites en généralisant le principe du brevet. Les Lyonnais ont financé les innovateurs et les ont payés pour qu’ils acceptent de diffuser leurs inventions. Puis ils ont organisé la formation des tisserands aux nouvelles techniques. Ce système totalement ouvert où chacun est invité à copier ce qu’il y a de mieux chez autrui génère des effets cumulatifs.

La bonne attitude, ce n’est pas de restreindre l’accès aux inventions des pays pauvres, mais plutôt de coopérer. Cela favorise leur décollage économique et en retour vous allez bénéficier du développement de leur marché.

"DJ, la contrefaçon n'est pas du tout une spécialité chinoise, ça existe partout y compris chez les Américains : Bill Gates, Disney, etc."

La Chine est le plus gros producteurs de contrefaçon du monde. Un pays innovant comme le Japon ou les USA, n'ont pas besoin de faire de la contrefaçon( même si cela doit aussi exister là bas ) pour mettre sur le marché des produits hautes gammes. Les fausses marques proviennent essentiellement du sud est asiatique. La Chine n'innove pas. Elle reste encore incapable de recopier des moteurs d'avions ou d'avionique. La contrefaçon nuit à l'économie; la copie par l'innovation stimule cette dernière ainsi que l'économie; comme l'avez décrit dans votre commentaire.

Mais peut-être que vous confondez toujours contrefaçon et copie.

D.J

DJ, j'aimerais connaître vos sources ? Il faut noter qu'en matière de stat sur les produits contrefaits venus de Chine, il y a une surrévaluation considérable. Pourquoi ? Vous avez peut-être déjà vu des gens affublés d'une casquette portant le monogramme Louis Vuitton; il faut savoir que la marque n'a jamais conçu de casquette. On voit donc mal comment les acheteurs auraient pu
acheter un original... On peut penser que la marque subit un préjudice avec son monogramme
galvaudé; mais on peut tout aussi bien considérer que cela lui fait une publicité gratuite. Au total,
il y a peut-être préjudice, mais celui-ci est certainement mineur, et largement inférieur au prix
des biens d'origine. Et là pas de contrefaçon, à la Douane on compte ça comme de la contrefaçon.

D.J. "La Chine n'innove pas. Elle reste encore incapable de recopier des moteurs d'avions ou d'avionique." La Chine sait copier des avions Sukhoi Su 27 SK moteur compris. Ces avions sont renommés J-11B des copies de Sukhoi. Les Indiens sont ramollis par la démocratie, du coup malgré le fait que l' Inde fabrique sous license depuis de nombreuses années des Su 30 MKI, elle est encore incapable de copier les Sukhoi ni les missilles soviet.Les Chinois ont aussi copié les X-55 Tomahawsky, la cabine Soyouz, les Crotale renommés FM-80, les S-300 mixés avec les patriot : FD-2000, HQ-9, les Lavis : J-10, les chars T-72 renommés T-90, les têtes nucléaires du missiles Trident D5 W-88 qui équipent ICBMs Julang 2 et DF-31 et bientôt DF-41. En fait toute leur industrie d’ armement est de la contrefaçon. Les américains ne peuvent détecter les sous marins diesel de la classe Song, SSK inspiré des Kilo. Les Chinois ont développé leurs propres missiles anti satellite ASAT et une constellations de satellites : Beidou système GPS pour guider les missiles...par la triangulisation (j' ai fait un stage en labo pour créer un mini GPS à hautes fréquence à l' aide de capteurs) . Les Indiens veulent faire de même mais en sont pour l' instant incapable. L' Europe n' a pas de programme ASAT.

Pour la Chine, vous avez " l'année du coq " écrit par Sorman. Mais de suivre un peu l'actualité, vous seriez que la contrefaçons en général vient surtout d'Asie, dont la Chine en a fait une spécialité.

En ce qui concerne les contrefaçons, style montres chinoises "made in Swiss", n'est en aucune manière une source d'innovation. Cela reste de la camelote à 2 balles. Et cela porte préjudice aux entreprises concernées. par contre le jour où la Chine par des copies, feront des montres " made in China " de bonne qualité et bon marché, cela stimulera le marché et l'innovation dans l'horlogerie helvétique.

D.J

"D.J. "La Chine n'innove pas. Elle reste encore incapable de recopier des moteurs d'avions ou d'avionique." La Chine sait copier des avions Sukhoi Su 27 SK moteur compris. Ces avions sont renommés J-11B des copies de Sukhoi."

Déjà un, copiés n'est en tout cas pas innovés. Et deuxièmement je l'ai entendu lors d'un débat concernant la vente des avions Rafales dans le monde à " l'émission C a dire " sur France5. Par des spécialistes de l'aviation et de l'avionique en général. Maintenant savoir qui dit des conneries?

D.J

http://observers.france24.com/fr/content/20080519-apres-faux-avions-chasse-russie-chine

D.J, je suis l'actualité. Et contrairement aux idées reçues, c'est la Chine elle-même qui est en fait une des premières victimes de la contrefaçon. Les plus touchés par ce type de violations ne sont pas les grands noms du luxe, ni même les étrangers. On peut y lire sur ce lien : http://www.chine-informations.com/actualite/les-chinois-premieres-victimes-de-la-contrefacon_4313.html

"Les premières victimes sont chinoises: 97% des litiges sont sino-chinois", explique un diplomate européen spécialiste des questions de propriété intellectuelle.

"Il est vrai qu'en Chine tout le monde copie tout le monde, que l'innovation va vite être reproduite", reconnaît un avocat.

Ce que confirment les statistiques chinoises: la contrefaçon touchant des sociétés étrangères représentait moins de 10,5% des cas mis au jour en 2004, avec "5.401 enquêtes en rapport avec des marques étrangères" sur un total de 51.851 cas de violation réprimés.

Les Chinois innovent dans les cartes mères: http://www.zotac.com/index.php?lang=fr
Les disques durs SSD:
http://www.solidatum.com/page1.asp?lgID=EN&LID2=32&LID1=31
La Chine concurrence désormais Taïwan

@ Toto,

Vous me démontrés que les Chinois sont bien les champions de la contrefaçons. Alors que vous venez de me dire qu'il y a surévaluation de la contrefaçons chinoise.

Maintenant, je crois que vous ne me comprenez toujours pas. Copier les technologies est une chose. Moi je parle de fausses marques écoulées sur les marchés, qui est le vrai termes de contrefaçons.

@ Kim,

Je n'est pas dit que les Chinois ne savent pas assembler des avions, vu qu'ils assemblent des Airbus pour l'Europe. Maintenant de savoir si les moteurs sont bien de conception chinoise est une autre histoire. Car il est certain que les ordinateurs de vols ne sont pas de conception chinoises. Le Microsoft chinois n'existe pas encore. Mais à force de tout copiés, il arriveront bien un jours à innover dans les hautes technologies.

D.J

Un site sur la High Tech chinoise: http://www.168.fr/

@D.J

Il y a de la contrefaçon en Chine, ça tout le monde est d'accord. Ce qui est surestimé, c'est la contrefaçon chinoise des produits étrangers. C'est ce que j'ai toujours dit et l'article cité va dans mon sens.

Il n'y pas que la contrefaçon. Il y a aussi l'espionage industriel et scientifique.

Et la Chine est numéro un dans cette spécialité.

@ Kim,

Je cois que vous êtes en train de confondre production et innovation. Vos carte mères ne sont pas de conception chinoise, même si cela se développe à Hong Kong.

La Chine est aussi le plus grand producteur de puce électronique. Mais elle ne sont pas de sa création. Mais j'ai l'impression que beaucoup de monde surestime la Chine, tant sur le plan économique que scientifique. Et on ne sait pas si ce pays va se disloquer comme l'URSS. Car le risque est réel.

@ Toto,

On commence à y voir plus clair.

D.J

@Joe

Chine n°1 dans l'espionnage industrielle ? Je doute vu les moyens considérables des USA... Dans le livre de la CIA, la France est perçue par les US comme un des grands pays qui pique le plus...

http://www.zotac.com/index.php?option=com_content&view=article&id=18&Itemid=33&lang=fr Zotac a été créé en 2006 bien longtemps après que Hong Kong soit rendu à la Chine, c' est donc une entreprise chinoise."ZOTAC à plus de 130 ingénieurs dans son service de recherche et développement à Hong Kong et en Chine". Il existe de nombreuses entreprises spécialisées dans le hardware High Tech en pays communiste comme la Chine . Il en existe aussi en Russie.Allez chercher des entreprises de ce genre dans des continents démocratiques au niveau de développement comparable comme l' Inde ,l' Amérique Latine ( Chili et Brésil sutout car libéraux),l' Afrique . Si vous trouver , faîtes moi signe. Je compare le communisme asiatique au capitalisme du Tiers Monde car ce sont des pays qui part de zéro( quoique que le Chili et le Brésil dépassaient le Japon ou l' URSS il y a 60 ans). J' évite de comparer la Chine aux USAs , au Japon ou la Russie car ces derniers partent de beaucoup plus haut.

Pour ceux qui suivent toujours l'affaire : ambiance, ambiance.

http://www.journaldugeek.com/2010/02/02/google-non-goojje/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+LeJournalDuGeek+%28le+Journal+du+Geek%29&utm_content=Google+Reader

Les américains commencent à se demander si ils font bien de collaborer avec une dictature qui emprisone des braves gens.

Les entreprises américaines invitées à défier la censure chinoise
LEMONDE.FR avec AFP | 03.02.10 | 12h27
_____________________________________
Repositionement stratégique : Obama ne marche plus sur l'eau ; il lévite.

Pékin refuse fermement toute rencontre entre Obama et le dalaï-lama
LEMONDE.FR avec Reuters | 03.02.10 | 07h25 • Mis à jour le 03.02.10 | 12h47

Deux courses de vitesse :

La militarisation accélérée de la Chine vs. la démocratisation de la Chine.

N'attendons pas la catastrophe prévisible pour agir dans notre intérêt.

La démocratisation de l'Iran vs. la militarisation accélérée de l'Iran.

N'attendons pas la catastrophe prévisible pour agir dans notre intérêt.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.