Ma Photo

Actualité

  • Parution le 15 mars 2012

    Actu

    Paru le 2 novembre 2009

    Actu

    Actu

    Traductions

    Actu
    Corée

    Actu

    Corée

    Actu

    Inde

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Chine

    Actu

    Pologne

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Argentine

    Actu

    Corée

    Actu

    Espagne

    Actu

    Portugal

    ----------

    Actu

    Actu

    Actu

« Entrepreneurship | Accueil | Ouh! Fais moi peur. »

Commentaires

Guy Sorman écrit : "l’économie française est devenue bien plus ouverte sur le marché qu’il y a 20 ou 30 ans."

Oui.

Mais quel a été le résultat pour la France ?

Quel est le bilan pour la France de ces 30 dernières années ?

Quel est le bilan pour les Français de ces 30 dernières années ?

Bilan globalement positif ?

"Les membres de l'élite veulent aujourd'hui devenir entrepreneurs"...
Cette conclusion d'un texte par ailleurs très lucide me semble hélas ressortir du wishful thinking plus que d'une observation de la réalité...

No win-win :donnant-donnant

"Le Danemark, par exemple, a développé le concept créatif de « flexisécurité » : le marché du travail a été dérégularisé, les employés licenciés sont immédiatement envoyés dans des écoles de formation et doivent accepter le premier travail qu’on leur propose. "

Les libéraux pur jus repoussent toute idée de moralisation du marché(fatal conceit), y compris, (surtout ?) le marché du travail, puis avancent que c'est le marché qui est moral.

Or, dès que l'on se lance dans une réforme de la politique sociale (puisque, malgré tout, elle existe), il faut avancer des arguments moraux pour faire avaler la pilule.

Quelle pourrait être la base morale d'un tel compromis ? Qu'un individu qui en arrive à demander de l'aide aux services sociaux ou du chômage, perd une partie de son libre arbitre dans le choix de sa profession. Et que, la situation des travailleurs étant globalement améliorée par un marché du travail plus fluide, celui-ci permet à son tour aux traailleurs d'espérer un travail qui correspond mieux à leur capacité et à leurs aspirations.

" Les libéraux pur jus repoussent toute idée de moralisation du marché(fatal conceit), y compris, (surtout ?) le marché du travail, puis avancent que c'est le marché qui est moral. "

Moralisation du marché? Je préfère la définition de Hayek qui préfère parler de règles de juste conduite dans un marché libre.

Qu'est-ce que vouloir moraliser le marché? Pour les socialistes le marché sera moral le jour ou les patrons ne licencient plus et ne font plus de bénéfices qui ne sert qu'a remplir les poches de actionnaires selon eux.

D.J

Je crois que la majorité des Français, comme moi, savait pertinement que l'âge de départ de la retraite allait être relevé. Celà fait partie d'un ensemble d'actions du gouvernement qui ont pour but de réduire déficits de notre pays. Maintenant ce qui a déclenché la grève, c'est le rapport de force du gouvernement par rappors aux partenaires sociaux. Il n'y a eu aucunes negociations parce que rien n'etait negociable dans le fond de la reforme. Les questions de penibilités du travail et de carriere jeune (a partir de 16 ans) n'ont pas ete discutés parce qu'il y avait un dialogue de sourd. Alors quand on prend les francais (principalement les bas revenus) pour des cons, parce que l'on communique tres mal avec eux, alors ils ne se laissent pas faire. Des gens ont sacrifié la moitié d'un mois de salaire pour faire cette greve. Il a fallu attendre la veille de l'adoption de la reforme, pour entendre une laurence parisot (presidente medef) dire a l'un des partenaire sociaux, en fermant au passage le clapet a son voisin du gouvernement droite : "effectivement, vous avez raison sur ce point tres important, nous ne l'avons pas pris en compte". J'avais l'impression de decouvrir un debut de négociation alors que la loi était voté ! C'est hallucinant, en fait je pense que le gouvernement et les partenaires sociaux ne parlent pas le meme language.
Quant aux etudiants, la situation est plutot catastrophique pour eux, le taux de chomage des jeunes est elevé, ils ont peur de leur avenir. Leur greve n'est que la manifestation de cette peur.
Pour conclure, cette reaction de greve, conteste davantage la forme cad l'attitude du gouvernement que le fond meme s'il est important. Pas un seul Français n'a cru serieusement les propos de Martine Aubry disant que si la gauche etait réelue, elle remetterai la retraite a 60 ans. On sait bien au fond de nous qu'une epoque est revolue.

NVa+Vlaams Belang+Herman Van Rompuy

En Gelbique,

LA NVa n'a pas proposé un motion d'urgence pour faire voter la scission de BHV.
Démonstration a posteriori que le principal responsable de la crise belge préside à la destinée de l'UE. Le sinistre Herman manque à Bart et son frère, le lugubre Éric, n'a pas les épaules pour une forfaiture de cette envergure.

Mauvais temps pour les flamingants :

Bart, qui, à chaque déclaration publique, ponctue ses propos d'une citation latine tombe de Charybde en Scylla et fait l'amère expérience qu'il n'y a pas loin du Capitole à la roche Tarpéienne.

- Le Colonel qui après avoir été mis à la retraite anticipée pour avoir dénoncé la main-mise flamande sur l'armée, s’était vu interdire de participer aux fastes que son unité, à Namur, citae elegantissime, comme on le dit communément depuis Jules, a obtenu gain de cause auprès de la cour constitutionnelle.
- La Cour constitutionnelle a annulé, jeudi, le décret de la Communauté flamande qui s’appropriait l’inspection pédagogique des huit écoles fondamentales francophones situées dans les six communes à facilités de la périphérie bruxelloise.
- La Commission européenne a condamné le jobkorting, cette réduction du précompte professionnel (300 euros), qui, par exemple est refusée aux 100.000 wallons travaillant en Flandre, mais accordée aux 200.000 flamands travaillant à Bruxelles.

Etc., etc. Serait-ce un retournement de la situation ? Non.
Sur le fond, rien ne change et les discriminations perdurent. Ces décisions de justice, parce qu'elles sont incapables de rétablir les francophones dans leurs droits élémentaires, consacrent les abus dont ils sont les victimes, en prétendant les sanctionner.

La Cour constitutionnelle sert aux francophones un peu de ce respect que l'on réserve au cave, en espérant qu'ils se calment.

Mais les francophones savent que c'est par cette Cour, où les nationalistes flamands et leur alliés du CDV ont leur entrées, que ricochent les attaques contre leurs droits avant de les atteindre.

Prendre un Van Rompuy pour un type honnête est une grave erreur :
http://www.lesoir.be/debats/chroniques/2010-10-29/peut-on-rire-avec-eric-van-rompuy-800899.php

Guy Sorman a une vision idyllique de la France des sixties qui, c'est vrai, avait du charme mais, objectivement, c'était un taudis consternant, encore visiblement hanté par des clochards, souvent pittoresques, laissés pour compte de la guerre et de la décolonisation...les forfanteries étaient insupportables dans un tel contexte...elles ne furent pas supportées, par les étudiants, ce qui fut floklorique mais, aussi, par la très grande majorité des salariés...ce fut le premier choc économique duquel est sorti notre extravagant État compassionnel teigneux...

Eh ben! Avec Jeo, on vient de passer du journal d'information sur la situation en Belgique à la propagande haineuse. Mais je vous comprends: C'est pas facile de voir son pays se désagréger lentement. Mais moi aussi, ça me ferais mal de voir disparaître la Belgique (mais moins que le Canada) et j'espère que vous trouverez une solution qui satisfera tout le monde.

Honnêtement, Jeo, au point où vous en êtes, voyez-vous une alternative à la séparation franche, brutale et saine ?

Attendez-vous que quelqu'un crie "vive la Wallonie libre" pour foutre le camp une fois pour toutes ?

Mr Sorman, la faiblesse de votre argumentation pour justifier une réforme des retraites (telle qu’elle nous est imposée) fait peine à lire.
Quant à votre vision des grévistes (ne pensant qu’à mai 68 ou à la révolution française), et des jeunes que vous ne voyez que sous forme d’émeutiers, elle est tout simplement affligeante et trahie surtout votre ignorance du mouvement social actuel.
Un Jean-Pierre Pernaud au sommet de son art ne ferait pas pire en terme de caricature.

L’Etat providence dont vous vous gargarisez existe bel et bien, et c’est clairement appliqué pour les banques, par exemple, à l’occasion de la crise financière (il n’y avait plus d’argent dans les caisses, sauf pour éponger la gabegie des responsables de la situation, ce qui a plombé les finances publiques, les agences de notation ont fait les gros yeux et la réforme des retraites qui jusqu’alors ne présentait aucun caractère d’urgence est brusquement sortie du chapeau de Nicolas Sarkozy).
L’Etat providence existe aussi pour les amis du Fouquet’s, la République, bonne fille, leur faisant des lois sur mesure pour arranger leurs petites affaires.
Quant à vos missions diverses et variées dans différents ministères, parions que l’Etat providence ne s’est pas montré trop ingrat avec vous Mr Sorman.

Cet après-midi même, j’ai expliqué à l’un de vos correspondants d’ Action contre la faim qui me relançait au téléphone pour obtenir de l’argent pour les pauvres haïtiens victimes du choléra, que je ne donnerai dorénavant plus d’argent à une association dont l’un des fondateurs dit régulièrement n’importe quoi sur quantité de sujets. Heureusement, ou malheureusement, les associations caritatives ne manquent pas.
En effet Mr Sorman, caritatif et mépris des petites gens ne font pas bon ménage, et comme je vous crois sincèrement méprisant ….

"Eh ben! Avec Jeo, on vient de passer du journal d'information sur la situation en Belgique à la propagande haineuse."

Et l'ONU, c'est du flan ? (ne répondez pas ;) )

http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/620355/l-onu-epingle-la-flandre.html

"Attendez-vous que quelqu'un crie "vive la Wallonie libre" pour foutre le camp une fois pour toutes ?"

Mais 5% de flamands à Bruxelles : hors de question qu'on leur laisse 1,5 millions de francophones (1/3 des francophones du pays, tout de même) dans les pattes.

Vive l'indépendance de la Flandre, on ne le dira jamais assez !

Dans la presse flamande, on demande maintenant d'arrêter d’apprendre ABN (algemeen beschaafd nederlands - néérlandais moyen civilisé) aux immigrés en Flandre pour faciliter leur intégration. Il vaut mieux un apprentissage succinct de cette langue parlée nulle part. Et l'immersion dans la Flandre profonde à l'apprentissage d'un dialecte local.

Les flamands ne parlent pas plus le flamand (ou le hollandais moyen civilisé) que les belges parlent le belge. Il ne communiquent pas dans un dialecte, mais d'un dialecte à l'autre.

Explication : c'est un peu comme si on apprenait l'esperonto à un immigré et qu'on lui demandait de s'intégrer dans un village de breton bretonant ne parlant pas un mot de français. Personne ne parle l'ABN. C'est une langue forgé qui n'a aucune utilité : aucun flamand ne vous parlera si vous l'utilisez.

L'année passée, j'ai passé une semaine sur une île hollandaise : j'ai découvert que je pouvais me débrouiller en hollandais de façon très satisfaisante (j'ai étudié le flamand pendant 10 ans, comme première langue étrangère, comme la plupart des francophones), que les gens n'étaient ni hostiles, ni méprisants et, au contraire, m'encourageaient, me corrigeaient.

" L’Etat providence dont vous vous gargarisez existe bel et bien, et c’est clairement appliqué pour les banques, par exemple, à l’occasion de la crise financière "

" L’Etat providence existe aussi pour les amis du Fouquet’s, la République, bonne fille, leur faisant des lois sur mesure pour arranger leurs petites affaires. "

Relisez Sormam; il ne dit pas que l'état providence n'existe plus, mais il dit qu'elle à failli. Difficile de prétendre le contraire. La Grèce l'Espagne ou le Portugal en témoigne.

" En effet Mr Sorman, caritatif et mépris des petites gens ne font pas bon ménage, et comme je vous crois sincèrement méprisant …. "

Bref, quoi qu'il fasse il a forcemment tort. Il est toujours suspect chez le gauchistes quand des libéraux ou des patrons investissent dans le caritatif. Comme si cela devait être une exclusivité de gauchistes.

Du reste les oeuvres caritatives comme " Action contre la faim " font ce que l'état providence en est incapable.

D.J

Je rejoins Christian sur la caricature de la France que fait cet article.

En même temps comprendre la France, même les journalistes du monde, a travers un excellent hors série sur la France d'aujourd'hui sortie cet été, avouent clairement que celà devient très complexe. Plutôt que de donner une vision globale, impossible selon eux, ils ont préféré montrer plusieurs visages de la France (emploi, energie, argriculture, famille, ex ...) et laisser le lecteur faire sa propre image de la France.
La société de tout état est en perpétuelle mutation, il faut éviter les clichés que remontent sans arrêt vers le passé même s'il est vrai que nous héritons tous d'un patrimoine culturel qui change peu.

Ce qui est bien quand même ici c'est que le débat est ouvert. Je trouve que la vision de Mr Sorman a changé au fil des années.

alors, d'après vous,
nous rejouons la révolution ?
venez nous le dire quand
nous perdons une partie de notre salaire pour défendre ce qu'il nous reste.
nous serons heureux de jouer
avec vous.

Sorman a souvent évoqué que les socialistes français étaient les plus arquaïque d'Europe.

Je l'informe que ce n'est pas vraiment le cas.

Le dernier congrès du PS Suisse ce week end à Lausanne fut coup de barre à Gauche toute.

Avec entre autre: un appel pour une rupture du capitalisme, nationalisation de l'assurance maladie et abolition de l'armée suisse.

D.J

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.