Ma Photo

Actualité

  • Parution le 15 mars 2012

    Actu

    Paru le 2 novembre 2009

    Actu

    Actu

    Traductions

    Actu
    Corée

    Actu

    Corée

    Actu

    Inde

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Chine

    Actu

    Pologne

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Argentine

    Actu

    Corée

    Actu

    Espagne

    Actu

    Portugal

    ----------

    Actu

    Actu

    Actu

« Liu Xiaobo ou l'honneur de la Chine | Accueil | Une soirée mythologique »

Commentaires

Guy Sorman ne critique pas les pays de l' est, il a raison, ils sont riches, le niveau de vie n' a pas régressé depuis 20 ans, il n' y a jamais eu de bidonvilles.Mais en Chine, la plupart vivent dans des taudis: bidonvilles, hutong, villages.Si la Chine qui consomme 50 % du ciment mondial , comme l' URSS fut le premier producteur mondial de ciment et d' acier , construit des logements abordables mais les logements en Chine sont hors de prix.Le communisme a totalement réussi en URSS et dans les autres pays de l' est , mais a échoué en Asie.L' Europe de l' Atlantique au Pacifique à 4/5 anciennement communiste est riche en totalité , l' amérique Latine est pauvre en totalité à cause du libéralisme et l' asie en presque totalité sauf dans le Japon étatique.

"je parle de gens comme Emmanuel..."

Cher G.M., vous me lisez mal. Il m'arrive de faire l'éloge des vrais libéraux.
"Enrichissez-vous par le travail et par l'épargne", c'est du libéralisme pur (Guizot).

Le principe de responsabilité (et donc la faillite et pourquoi pas la prison pour les quelques traders qui par pur appat du gain ont failli mettre le monde par terre), ce n'est pas du socialisme.

Le constat que le lobbying aux USA fonctionne comme une mafia (quelques grands trusts qui tiennent les politiciens à coup de millions afin que ceux-ci favorisent leurs seuls intérêts) : cette collusion entre le grand capital et la politique, ce n'est pas du libéralisme.

La folie Greenspan (taux d'intérêt ridiculement bas, augmentation irresponsable de la masse monétaire et donc, par voie de conséquence, fuite en avant dans l'endettement et la spéculation) parce que l'américain moyen est un drogué à la consommation, et que la fuite en avant dans la drogue a été préféré à la désintoxication : ce n'est pas non plus du libéralisme.

Il n'y a pas de libéralisme sans régulation stricte, sans respect rigoureux de la loi et de l'ordre. L'homme vu par les libéraux est avant tout un épargnant responsable.

Ainsi, les libéraux devraient logiquement rejoindre les gauchistes sur un point au moins : la défense des hyper-riches (de ceux du moins qui sont responsables de la crise) va à l'encontre de leurs vrais principes.

Eh bien, tout cela, ce n'est pas bon pour la reine Christine. Qu'allait-elle faire dans cette galère ! CNN à la française, mon oeuil. Entre Chirac et Ted Turner, y a de la marge.

La meilleure audience de CNN, la première guerre du Golf. À l'époque, pas de concurence.

La pire audience de CNN, la chute du mur de Berlin : les américains n'en avaient strictement rien à faire, de ces images qui passaient en boucle et qui interrompaient leurs programmes.

La guerre est beaucoup plus sensationnelle que la paix.

Al-Jezeera est apparue sur la scène internationale le jour où tout le monde s'est demandé ce que les musulmans pouvaient avoir dans le crâne. 911 fut la base de son succès.

Alors vouloir avoir une influence internationale via la télévision, bof. On ferait mieux de donner cet argent à TV5 et de donner à cette télévision un programme encore plus ambitieux.

L'Espagne se réjouit de sa sphère d'influence en Amérique latine ; la France rechigne à accepter sa place de leader de la francophonie (incontestable pourtant).

Le sort a donné à l'Afrique un avenir à moitié francophone. Et le sort a donné à la francophonie un avenir plus qu'à moitié africain.

J'espère bien que la carrière de Christine Ockrent ne va pas finir sur cette note-là, parce que serait injuste qu'on ne se rappelle que de cela.

L'Espagne emprunte des milliards d'euros sur les marchés internationaux.

Jeudi 15 décembre 2010, l'Espagne a lancé un emprunt à 10 ans, et un emprunt à 15 ans.

Pour l'émission à 10 ans, le Trésor a émis 1,782 milliard à un taux moyen de 5,446 %, en forte hausse par rapport à celui de la dernière émission de ce type, le 18 novembre (4,615 %), mais dans la lignée de la clôture de mercredi (5,452 %).

Pour les obligations à 15 ans, il a émis 619 millions d'euros à un taux moyen de 5,953 %, là aussi très supérieur à celui de la dernière émission (4,541 %, le 21 octobre) et similaire à la clôture de mercredi (5,984 %).

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5ilfzjY1dK0Hq3-hkGBRXxN70VFPw?docId=CNG.a3a8ccbb985c268628ac60c2e09c1832.9f1

Conclusion : plus les jours passent, plus l’Espagne emprunte à des taux d’intérêt de plus en plus élevés.

Plus les jours passent, plus l’Espagne se surendette.

Plus les jours passent, plus l’Espagne se rapproche du défaut de paiement.

Jeo "L'Espagne se réjouit de sa sphère d'influence en Amérique latine" C' est clair , les Argentins, Chiliens et Brésiliens ne rêvent que de retourner dans le pays de leurs ancêtres, en Espagne, au Portugal ou en Italie.Il y a certes plus de places en Amérique Latine mais ce n' est pas le même niveau de vie. Les Brésiliens d' origine Japonaise retournent au Japon, c' est plus étroit mais plus riche, mais ils sont mal vus par les Japonais qui méprisent les Latinos, ces latinos y ont du mal à s' intégrer.La sibérie super vaste de m^me se dépeuple, on préfère vivre dans le clinquant de moscou.

http://juchefrance.org/2009/12/25/onze-ans-de-prison-pour-liu-xiaobo/

"Nous apprenons à ce jour la condamnation de Liu Xiaobo à 11 ans de prison ferme par le tribunal de Pekin. Qualifié de « dissident héroïque » et de « figure de la lutte démocratique en Chine » par les droits de l’hommistes de tout poil, Liu Xiaobo, pantin multi-récidiviste téléguidé par les puissances impérialistes occidentales a déjà été condamné à 3 ans de prison en 1996 pour propos subversifs envers le Parti Communiste Chinois.
Le PCJF salut cette décision de justice mais s’insurge en même temps contre l’ingérence de l’union européenne et des USA dans cette affaire qui demandent en coeur la libération de cet espion criminel, remettant ainsi en cause un jugement équitable et l’indépendance de la justice chinoise."

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.