Ma Photo

Actualité

  • Parution le 15 mars 2012

    Actu

    Paru le 2 novembre 2009

    Actu

    Actu

    Traductions

    Actu
    Corée

    Actu

    Corée

    Actu

    Inde

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Chine

    Actu

    Pologne

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Argentine

    Actu

    Corée

    Actu

    Espagne

    Actu

    Portugal

    ----------

    Actu

    Actu

    Actu

« Les Etats-Unis tournent le dos à l’Europe | Accueil | Qu'est-ce qu'une Révolution arabe ? »

Commentaires

Il arrive aussi que les Américains descendent dans la rue et y restent. Six jours de manifestations à Madison, capitale de l'Etat du Wisconsin. Des dizaines de milliers de fonctionnaires, syndicalistes, pro-syndicats et étudiants défilent, brandissant leurs pancartes sur la place du Capitole en demandant une chose : STOP.

Stop au gouverneur conservateur Scott Walker et sa politique anti-syndicats.

Un projet de loi les a fait descendre dans la rue : la proposition de Walker souhaitant imposer des coupes dans les retraites et autres avantages sociaux des fonctionnaires et limiter leurs droits syndicaux en leur interdisant par exemple d'être à la table des négociations (sauf pour des questions de salaires).

Pour les milliers de manifestants, cette soudaine et violente prise de pouvoir républicaine aux accents Tea Party va trop loin.

Scott Walker, confortablement élu gouverneur aux élections de novembre dernier dans cet Etat traditionnellement démocrate, ne souhaite qu'une chose depuis son entrée en fonction en janvier : le changement. Rendre le climat plus propice au business en abaissant les taxes et réduire le déficit budgétaire de l'Etat en abaissant les coûts des services publics.

« Plus de flexibilité », clame-t-il. Il déclare donc l'urgence fiscale et impose sa loi aux employés du secteur public, politique que l'on retrouve dans plusieurs Etats en déficit gouvernés par des Républicains, mais qui résonne différemment dans le Wisconsin célèbre pour sa tradition syndicale. C'est en effet le premier Etat à avoir autorisé les fonctionnaires à s'organiser et négocier des accords collectifs, et le premier à avoir accordé des indemnités chômage aux travailleurs.

L'opposition s'organise, avec l'aide des démocrates de Washington exaspérés par le populisme républicain à la mode Tea Party, dont le Wisconsin semble être le point d'orgue. Selon le New York Times, de nombreux fonctionnaires sont prêts à réduire leurs avantages sociaux mais refusent qu'on touche aux droits syndicaux. Ils continuent donc de manifester, soutenus par des milliers de personnes se rejoignant à Madison.

Face à eux, sur la même place, les militants Tea Party et autres soutiens du gouverneur Walker défilent également. Les uns hurlent « Kill the bill », les autres « Pass the bill ». En tout, on estime à 70 000 le nombre de manifestants réunis ce week-end (lire ici).

La loi n'a toujours pas été votée. Elle devait l'être samedi, le 19 février, mais les élus démocrates ont boycotté la séance.

Le gouverneur Walker reste confiant, paradant sur différentes chaînes en expliquant que « d'ici un mois, on se rendra compte que ce n'est pas la fin du monde ». La lutte continue, le Wisconsin comme bon résumé des antagonismes politiques et sociaux du moment.

http://www.mediapart.fr/node/112273

Washington, nous voilà (comme dirait Pershing)

Avant de monter un numéro de duo avec La Fayette, Georges Washington avait déjà attiré l'attention de la presse française en tant qu'officier britanique. Il s'était signalé comme un persécuteur féroce des francophones des amériques et était célèbre pour les massacres de civils qu'il avait commandé.

Ah, les grands hommes : un passion très française.

1789 ? La révolution brabançonne, bien sur. Le surnom de Vandernoot ? Le petit Washington. Les belges se révoltent contre le despotisme éclairé et peremptoire de Joseph II et se portent au secours de la vraie foi. Le prince de Ligne hésite, puis nous envoie valser dans les poubelles de l'histoire(ses successeurs bouderont à Beloeil de 1830 à 1900 et seront à peu près complètement ruinés) : je ne me révolte pas en hiver. On nous écrase . Des colones de dragons polonais viennent nous embrocher, puis s'installent chez nous ; ils forment la première vague d'immigration polonaise en Belgique.

"l s'était signalé comme un persécuteur féroce des francophones des amériques et était célèbre pour les massacres de civils qu'il avait commandé."

allons donc. il avait pour mission d'intercepter 2 ambassadeurs français qui ignoraient qu'ils étaient en guerre mais la mission a très mal tourné car les indiens dont il avaient le commandement ont décidés de ne faire qu'à leur tête: ils ont massacrés les deux ambassadeurs et leur suite, au grand dam de Washington qui avait, comme ça lui arrivait si souvent, de perdre le contrôle de ses troupes. George Washington n'a jamais été un bon officier, même quand il est devenu général. Mais comme ils étaient bon débatteurs, ils savaient convaincre ses gens de se battre pour la cause américaine. C,est pour ça qu'ils l'ont choisis comme général en chef.

Et entre vous et moi, un certain Marquis de Montcalm (célèbre pour s'être fait tuer en tentant de défendre la ville de Québec) a eu les mêmes problèmes à Fort Henry: les Hurons qu'ils commandaient ont décidés que c'était une bonne idée de massacrer les civils anglais qui s'étaient rendu après la perte du fort.

afin de soutenir zemmour voici quelques statistiques officielles:

en GB:
chinese 1.5% de la population, 1.7% des détenus
asians 5% de la population, 7% des détenus
blacks 2.5% de la population, 14.4% des détenus
http://en.wikipedia.org/wiki/Race_and_crime_in_the_United_Kingdom

aux USA:
The racial composition of the US prison and jail population as of 2008 was 60.21% (African American (non-Hispanic), 20.29% Hispanic, 13.44% White American (non-Hispanic) , and 6.06% Other (American Indian, Alaska Native, Asian American, Native Hawaiian, Pacific Islander American, and Multiracial American).[9
http://en.wikipedia.org/wiki/Race_and_crime_in_the_United_States
Il y a aux USA plus de jeunes hommes noirs en prison qu'à l'université.

en Ontario:
The blacks had by far the greatest crime rates (36.9) at more seven times that of whites. The seven-fold over-representation of blacks in crime in Ontario was almost exactly the same as that of Britain and the United States. The low crime rates of the Chinese are also found in both Britain and the United States.[15]
http://en.wikipedia.org/wiki/Race_and_crime

en France:
La Seine-Saint-Denis, championne toutes catégories des coups et blessures volontaires, suivie de près par… la Guyane, la Guadeloupe et, juste derrière, la Martinique.
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/04/16/01016-20090416ARTFIG00601-la-nouvelle-carte-de-france-de-l-insecurite-.php

Est-la couleur de la peau qui conduit au crime?

G.M.,

C'est la couleur de l'uniforme qui pousse au crime. Washington, antropophage d'ambassadeur de France.

Je vous en parle à partir de vagues souvenirs de la trilogie de Gilles Perrault : Le secret du Roi.

Mais je vous fait confiance . On est toujours bien mieux renseigné sur l'histoire locale.

Je corrige donc : "et était célèbre pour les massacres de civils qu'il N'avait PAS commandé."

anthropophage, c'estun théta pas un tau

Homer Simpson

La couleur de la peau pousse au crime, bien évidemment. Hitler était noir et Obama est un gangster.
La culture, l'éducation, le milieu, voilà la différence: la programmation mentale.
Il n'y a pas de prédisposition mentale spécifiquement noire, blanche ou jaune. Il en va de même pour la connerie: elle n'a pas de couleur...

"elle n'a pas de couleur... "
Oh, un peu des trois tout de même :
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tats_belgiques_unis

J'avais un camarade, flamand, mais je ne suis pas pour les racommodements.

On le dit, on le répète, on le hurle sur tous les tons : tout le monde s'en fiche.

http://blog.marcelsel.com/archive/2011/02/18/de-l-extreme-droite-a-la-presidence-jong-nva-il-n-y-a-qu-un.html

Le frère de notre bien-aimé président européen se porte au secours de la NVA :

http://www.lesoir.be/actualite/belgique/elections_2010/2011-02-22/di-rupo-nous-a-propose-le-16-pour-qu-on-laisse-tomber-la-n-va-823631.php

Certains au CDV étaient en train de prendre leur distance avec un parti qui vient de faire une OPA aussi grosse que De Wever sur l'électorat du Vlaams belang. C'était sans compter sans le frère du grand démocrate qui représente l'Europe dans le Monde.

Guy Sorman a raison, évidemment. N'empêche. Kadhafi aura tenu 41 ans ! Avouons tout de même que des personnages comme lui, on n'en fait plus. Aujourdh'hui, la démocratie médiatique et commerciale formate tout. Tenez vous avez le choix entre Copé et un clone de Copé... c'est dire.

Kadhafi au moins n'est pas formaté par CNN ou IPSOS. Il est fou, c'est un criminel, un quasi-nazi, pas de doute. Mais une gueule, un mec, une figure.

Regardez là sa gueule de métèque... il sentait bon le sable chaud, mon légionnaire... Ce type a (eu) le mérite d'exister, au moins.

Que reste -t-il de la politique maintenant ? Des Copé clonés ?

A propos du futur président, un article qui va faire plaisir à ETF, il paraît que cela ne va pas fort pour Sarah Palin...

http://blog.lefigaro.fr/obamazoom/2011/02/apres-tucson-la-degringolade-de-sarah-palin.html.

Désolé, le lien a disparu.
On peut le trouver sur l'édition internet du Figaro.

Il n'y a pas d'élection pour le moment aux US ; le grand moghul lachera ses chiens le moment venu. Ne jamais croire que ces gens s'adoucicent. Si ils se taisent, c'est parce que cela est dans leur intérêt de se taire pour le moment et de se faire oublier par la démocratie US of Alzheimer.

Sarah Palin est une honte pour l'Amérique, mais ce n'est ni la première, ni la dernière. Amérique, pays au génie, mais aussi à la crétinerie et à la tartufferie sans bornes. Il n'y a pas une Amérique, mais des Amériques. C'est pour cette raison que les gros titres généralisateurs sur les US m'agacent.

Kulturkampf

1. http://fr.wikipedia.org/wiki/Kulturkampf

2. http://blog.marcelsel.com/archive/2011/02/22/bart-vous-dit-ce-que-vous-devez-lire.html

3. http://blog.marcelsel.com/archive/2010/06/10/cesar.html Explication : Bart De Wever adore citer en latin. Il y a quelqu'un à l'agence belga qui adore les bonnes blagues. Je vous avais déjà parlé des moules belges (contaminées) et des moules flamandes (arrivées) à la une du Nieuwsblad.

http://www.standaard.be/artikel/detail.aspx?artikelid=DP36I9DO

Pour ceux qui ne comprenent pas le néérlandais :

Les francophones de Flandre ont allègrement pillé l'héritage flamand. Ils sont schizophrènes et ont dégénéré (se sont dégradés - sic), jusqu'à n'être que des fransquillons, une sous-culture.

NDLR : A la fin, il n'en restera qu'un seul, d'Ubermensch : Bart. Le plus gros parce qu'il aura tout assimilé, comme les gaufres.

Pêle-mêle, il cite : Brel, Maeterlinck, le mythe d'Uylenspiegel, de Cooster, Rodenbach, Verhaeren.

Donc, il y a bien eu une culutre française en Flandre (depuis le moyen-âge, très vivante, concerne env. 10% de la population, celle qui a le temps de se cultiver), que les flamands ont réussi à détruire, à réduire à rien, en un siècle de persécutions mesquines et obstinées. Aujourd'hui les nationalistes sont d'accord de reconnaître que cette culture a existé : pour lui cracher son mépris à la figure et lui signifier qu'elle est en train de mourir. Les fascistes sont décidément tous les mêmes. Ne peuvent pas voir une agonie sans avoir des idées malveillantes.

Encore un petit changement de sujet (mais bon, on parle bien de la Belgique jusqu'a la nausee...):

Article interessant dans Le Monde sur Liu Xiaobo d'un certain Jean-Philippe Beja.

Guy, connaissez vous ce Jean-Philippe Beja?

http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2011/02/23/un-prix-nobel-en-prison-le-silence-assourdissant-des-dirigeants-occidentaux_1483516_3232.html

Jean Philippe Béja est un excellent connaisseur de la Chine , qui suit les dissidents depuis longtemps et un ami personnel de Liu Xiaobo.

" on parle bien de la Belgique jusqu'a la nausée"

@Avidadollars

"Je ne te le dis jamais. Je sais, ce n’est pas le jour pour te le dire. Mais voilà, je te le
dis, tu es chiante. En ce quatorze février, je te l’avoue, tu m’emmerdes. Oui, ne me
regarde pas comme ça. Gifle-moi si tu veux ; te le dire aujourd’hui, c’est
démoralisant, je sais, mais j’en peux plus de ta maladie, de t’entendre geindre. Je
voudrais que ça s’arrête, ne plus avoir à tenir mon journal, à écripoter que tu viens
encore d’avaler une insulte de travers et que tu vas encore vomir tes intestins, ça me
fait chier, voilà, je te le dis, c’est long, cette agonie. C’est lent. "

La suite ici :

http://blog.marcelsel.com/media/01/01/786846187.pdf

Certes, nos concours de Norpois (Le Kamachtka m’inquiète, le Soudan me chipote, Le Bas-Kivu m'interpelle), comme il y a des Congrès d'Elvis, sont délassants*. C'est tout de même bien différent lorsqu'on est directement concerné, je vous assure.

Je ne parle pas pour Guy Sorman, dont c'est un peu le métier, et qui mène sa carrière tintinesque avec un sérieux que nous estimons tous, sinon nous ne serions pas là.

Trois namurois

Félicien Rops, qui se faisait appeler Fély Ropsy et se prétendait Hongrois. Henri Michaux, qui interdisait que soit fait allusion à sa nationalité d'origine.

Et moi, pov' pomme, qui a 14 ans était bien décidé à faire ajouter un 'ovitch à mon nom de famille afin de passer pour russe.

Ce qui se passe est assez extraordinaire. Comment des dictateurs semblant inamovibles, craints de tous, tenant les pays démocratiques à leur botte (pour cause de pétrodollars ou de calculs géostratégiques), du jour au lendemain, ne sont plus que de pathétiques pantins, lâchés par tous, s'accrochant désespérément, quelques instants encore, à leur illusion de pouvoir et de grandeur.
C'est peut-être cela la plus grande révolution de l'Internet. L'accélération de l'histoire. L'accélération de tout, en fait. Technologie, démocratie, connaissance, idées... Internet, vaste cerveau planétaire enfin connecté et maintenant en ébullition permanente.
Cette accélération nous dépasse tous, et de loin, tant elle est sans précédents dans notre petite histoire d'homo-sapiens...
Je ne vois pas comment la Chine pourrait y résister longtemps. Impossible.
Les derniers évènement doivent vous donner espoir, cher taulier.

Les belges n'ont-ils jamais pensé à mettre l'armée au pouvoir le temps d'une transition pour un nouveau gouvernement? vu que c'est un peu la mode ces temps-ci.

D.J

@DJ: L'armee belge??...

Peut-être pas : http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_le-colonel-gennart-repete-ses-craintes-de-flamandisation-de-l-armee?id=5625123

http://blog.marcelsel.com/archive/2011/02/03/le-coup-d-etat-lent.html#more

Qu'est-ce qu'une révolution flamande ? Une révolution de facho.

Il est clair que les flamingants passent maintenant à la vitesse supérieure. Leur but est de pousser les francophones à la violence. Et comme leurs marches débiles sur Bruxelles n'impressionent personne. ils font désormais des incursions en Wallonie.

On va se faire un plaisir de les décevoir.

Appellez-moi Mahatma.

LE "MAHATMA JEO"!!!!

Wouah! AH! AH! AH! AH! AH! AH! AH!!!!!!!

"L'idée est énoncée par écrit sur plusieurs sites centraux dans le mouvement flamingant : imposer la vision de la Flandre à l'autre communauté (Wallonie), démontrer que l'autre communauté refuse de collaborer et par conséquent mine la Flandre, organiser l'impossibilité de maintenir l'État pour sauver la Flandre, prendre le pouvoir, enfin faire valoir à l'international que tout cela est arrivé à cause des Francophones."

Est-ce que les flamands se préparent à des actions violentes ? Oui. Le fascisme est à la politique flamande ce que le curry est à la cuisine indienne.

Est-ce qu'on peut généraliser la situation à l'Europe ? Non. Le seul autre cas de dé-nazification ratée est l'Autriche et l'Autriche ne menace personne.

Est-ce que cela aura des conséquences sur la construction européenne ? Incalculables.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.