Ma Photo

Actualité

  • Parution le 15 mars 2012

    Actu

    Paru le 2 novembre 2009

    Actu

    Actu

    Traductions

    Actu
    Corée

    Actu

    Corée

    Actu

    Inde

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Chine

    Actu

    Pologne

    Actu

    Etats-Unis

    Actu

    Argentine

    Actu

    Corée

    Actu

    Espagne

    Actu

    Portugal

    ----------

    Actu

    Actu

    Actu

« Varsovie la Neuve | Accueil | Le degré zéro du débat politique. »

Commentaires

"Le Chili va améliorer cette aide à condition que les enfants se placent parmi les 30% au sommet de leur classe"
-> Wouah, génial en effet, quel beau dispositif : si tu n'es pas un bon élève toi, le pauvre, on te coupe tes aides, t'as compris ? C'est pas de la créativité, c'est de la cruauté pure et simple.

"et que les mères cherchent un travail dans ce pays où l'on manque de main d'oeuvre: le revenu minimum sera ainsi conditionné par une démarche ou un comportement éthique des familles aidées. ( Le contraire du RMI ???)."
-> mais bien sûr, on le savait que les pauvres sont pauvres parce qu'ils adorent ça, qu'ils adorent ne pas gagner d'argent, ne pas se soigner, vivre pire que des chiens, et surtout les mères d'ailleurs(et les femmes en général, toujours privilégiées comme on le sait), feignantes des feignantes parmi les pauvres, qui préfèrent s'occuper de leur petit intérieur de bidon-ville ou de leur progéniture analphabète plutôt que d'avoir un vrai comportement éthique, comme travailler à l'usine jusqu'à l'épuisement. Que c'est beau le Chili! Comme ils sont créatifs dans la connerie ! Merci M. Sorman de nous ouvrir les yeux !

@ Non,

Relisez son billet au lieu de dire de parler de connerie. Les enfants de familles pauvres reçoivent de toute façon une aide. Mais à condition que leur enfant vont à l'école. Ce qui dit Sorman pour les 30% qui arrivent au sommet de leur classe n'est qu'un coup de pouce supplémentaire. Et non de couper les aides tel que vous l'insinuez.

D.J

C'est exactement la même chose : conditionner une aide sociale (coup de pouce ou pas) aux bons résultats scolaire d'un enfant c'est tout simplement répugnant.
Mais le plus scandaleux c'est de venir nous parler de ce "comportement éthique" qui apparemment ferait défaut aux plus pauvres. Mais de quelle éthique on nous parle ? Celle des plus riches qui s'expatrient de leur pays dès qu'on leur demande un peu de solidarité fiscale ? Des banques qui gagnent des milliards en spéculant sur la dette des états ? Des industries d'armement ? Des traders qui "inventent" des subprimes ? C'est pas les sujets d'éthique qui manque en économie ! Mais c'est vrai que ceux que j'esquisse ne sont rien comparé à ces hordes de pauvres, si feignants, toujours prompt à ne rien faire dès qu'on leur donne la moindre aumône, et surtout les mères de famille pauvre (les pires, c'est bien connu), que l'auteur voudrait voir, en masse, remplacer la main d'œuvre manquante du Chili (stupéfiant!). Si ce sont là vos fameuses "solutions concrètes et effectives qui améliorent la condition humaine que vous tenez à la disposition des dirigeants politiques", M. Sorman, merci de les garder pour vous !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.